Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Gonchar : « Un plateau qui arrive si vite »

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le défenseur des Sénateurs Sergei Gonchar disputera son 1 000e match en carrière dans la LNH mardi soir, alors que les Coyotes de Phoenix seront les visiteurs à la Place Banque Scotia (Photo par André Ringuette/NHLI via Getty Images).
On dit souvent que le temps passe vite lorsqu’on a du plaisir.


C’est ce que Sergei Gonchar pense à la veille de son 1 000e match dans la Ligue nationale de hockey, alors qu’il a le sentiment qu’il se rappelle son premier affrontement  comme si c’était hier.

« Je n’ai jamais imaginé que cela arriverait et 1 000 matchs, c’est si vite passé », a déclaré le vétéran défenseur des Sénateurs, qui atteindra ce plateau mardi soir, alors que les Coyotes de Phoenix seront les visiteurs à la Place Banque Scotia (19 h 30, Rogers Sportsnet East, 104,7 FM Souvenirs Garantis). « Depuis mes débuts dans la LNH, je n’ai jamais pensé à atteindre les 1 000 matchs. Je vais être certainement fier de cet accomplissement, mais je n’ai pas eu le temps d’y penser.

« Cela est si vite arrivé. On se concentre sur les matchs et on veut bien faire. Et voilà que j’en suis à mon 1 000e match... Je ne me suis jamais fixé d’objectif pour atteindre un certain nombre de parties ou un certain nombre de points. Cela arrive naturellement. Lorsqu’on est dans cette ligue pendant une bonne période, on peut avoir cette chance. »

Pour Gonchar, sa première occasion est survenue le 7 février 1995, lorsque les Capitals de Washington l’ont rappelé des Pirates de Portland dans la Ligue américaine. Il ne pouvait s’empêcher de sourire en se remémorant ce moment aujourd’hui après la séance d’entraînement des Sénateurs à la Place Banque Scotia.

« Il s’agissait d’un affrontement à Buffalo », a dit Gonchar, le 14e choix au total au repêchage de la LNH en 1992. « C’était un match serré. Je crois qu’il s’était terminé par 2-1, nous pratiquions un style très axé sur la défensive à l’époque. Je me souviens que c’était incroyable. Durant mon enfance, je n’avais jamais rêvé de jouer dans la LNH. Étant Russe, on ne rêvait, à l’époque, que de jouer pour notre équipe professionnelle locale ou peut-être l’équipe nationale si on était assez bon.

« Par la suite, j’ai été repêché (par les Capitals), je suis venu ici et les choses se sont déroulées si vite. J’étais impressionné et si heureux. »

Seulement cinq Russes ont atteint le plateau des 1 000 rencontres dans la LNH : Sergei Fedorov (1 248), son coéquipier actuel Alex Kovalev (1 236), Slava Kozlov (1 182), Alexei Zhitnik (1 085) et Sergei Zubov (1 068). Gonchar, âgé de 36 ans et qui a signé un contrat de trois ans à titre de joueur autonome avec les Sénateurs le 1er juillet, pourrait grimper au haut de cette liste avant de prendre sa retraite.

« J’aimerais bien jouer le plus longtemps possible, a déclaré Gonchar. J’aime toujours jouer, j’ai du plaisir sur la patinoire et j’aime être en compagnie des coéquipiers. J’aime gagner et lorsqu’on gagne, c’est un sentiment qu’on ne se lasse jamais. L’un de mes objectifs est de participer aux Jeux olympiques de Sochi dans mon pays natal (en 2014). Il s’agira des premiers jeux d’hivers en Russie... Il s’agira d’un événement très important pour nous dans notre pays et j’aimerais bien y être. »

Bloc-notes

Jason Spezza (aine) a patiné avec l’équipe avant l’entraînement aujourd'hui, mais l’entraîneur-chef Cory Clouston a indiqué que le centre numéro un de l’équipe est un cas « incertain » pour l’affrontement de mardi soir contre les Coyotes, ajoutant qu’il espérait voir Spezza en uniforme pour la visite des Panthers de la Floride, jeudi à la Place Banque Scotia (19 h, Sportsnet Sens, 104,7 FM Souvenirs Garantis)... Le défenseur Filip Kuba (jambe fracturé) et le gardien Pascal Leclaire (aine) ont patiné avec l’équipement complet et ils devraient revenir au jeu bientôt. Clouston a indiqué que Kuba devrait revenir dans 10 jours tandis que le retour de Leclaire serait plus hâtif. « Ils auront besoin de quelques séances d’entraînement avec l’équipe avant de reprendre l’action, a dit Clouston. Avant de ressentir la pression d’un entraînement et de tester tout cela, leurs cas sont considérés comme au jour le jour. Les deux ont connu une bonne séance ce matin et cela regarde bien pour eux. »


En voir plus