Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Gonchar heureux d'arriver à Ottawa

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le défenseur Sergei Gonchar écoute une question des journalistes à sa première apparition à la Place Banque Scotia aujourd'hui. Il a signé un contrat de trois à titre de joueur autonome avec Ottawa, le 1er juillet (Club de hockey Les Sénateurs d'Ottawa).
Dans l’esprit de Sergei Gonchar, l’heure était venue d’écrire une nouvelle page d’histoire de sa carrière de hockeyeur.


Même si le vétéran de 15 saisons dans la Ligue nationale de hockey a admis qu’il n’était pas prêt à quitter les Penguins de Pittsburgh, avec qui il a remporté la Coupe Stanley il y a deux ans, Gonchar est visiblement enthousiaste à propos du nouveau défi qui l’attend chez les Sénateurs d’Ottawa.

« C’est un nouveau chapitre dans ma carrière de hockeyeur et je suis heureux d’être ici et de pouvoir évoluer au Canada », a déclaré Gonchar, qui a signé un contrat de trois ans avec les Sénateurs le 1er juillet. « Pour moi, c’est toujours spécial de jouer dans une ville canadienne et maintenant je vais pouvoir le faire. Donc, chaque match sera spécial pour moi. Je sens que je joins une très bonne formation avec de très bons joueurs. Espérons, qu’avec ma venue, que nous serons en mesure d’aller en séries éliminatoires. »

Gonchar avait le sourire facile aujourd’hui alors qu’il rencontrait pour la première fois les journalistes d’Ottawa. L’athlète de Chelyabinsk, en Russie, et son épouse, Ksenia, sont arrivés dans la capitale jeudi afin de partir à la recherche d’une nouvelle maison et d’une école pour leur fille aînée. Quoiqu’ils ont aimé ce qu’ils ont vu jusqu’à présent, Gonchar a déclaré que « le hockey est toujours une priorité. »

« Lorsque j’ai pris la décision de déménager dans une autre ville, ce fut d’abord et avant tout une décision de hockey, a-t-il dit. « Mon épouse m’a toujours appuyé, peu importe la décision que je prends à propos de ma carrière. Donc, le hockey passe en premier.

« Nous sommes arrivés ici hier pour en savoir plus sur la ville et sur ce qu’elle a à offrir. Je suis content de ce qu’on a vu jusqu’à présent. Nous avons examiné quelques écoles et ça semble très bien. Je suis convaincu que ma famille va aimer. »

Je ne crois pas que l’âge puisse être un facteur pour un joueur de son calibre. Il est très talentueux, il répondra à un besoin urgent au sein de notre équipe, soit celui d’apporter du talent en défensive. J’aime le fait que nous soyons en possession de la rondelle. J’aime avoir du talent lors des attaques massives. J’aime qu’on aide nos attaquants. Ce monsieur ainsi que Nicklas Lidstrom sont les deux personnes, d’après mes observations et mon expérience, qui peuvent apporter cette dimension et aider votre équipe à connaître du succès. - Brian Murray
Le directeur général des Sénateurs Bryan Murray a aussi contribué pour inciter Gonchar à choisir Ottawa en le talonnant dès l’ouverture du marché des joueurs autonomes dans la LNH, le 1er juillet. Gonchar, qui a réussi plus de 50 points à chacune de ses neuf dernières saisons, était considéré comme le meilleur défenseur disponible sur le marché et il fut le premier gros nom à changer d’équipe.

« Il y avait quelques équipes (qui étaient intéressés) mais lorsque nous avons reçu un appel des Sénateurs, nous avons pu constater dès les premières secondes qu’ils étaient très sérieux, a dit Gonchar. Ils avaient véritablement besoin de moi et ils me voulaient, donc c’était très évident. Bryan était là et il désirait vraiment que je sois ici. En considérant cela, en plus du fait qu’il s’agisse d’une équipe au Canada, j’ai pris ma décision. »

« Lorsque vous évoluez dans une ville pendant quelques années, que vous remporte la coupe et que les choses vont bien, ça devient difficile de devoir quitter. Pour moi, je crois que l’heure était venue de passer à autre chose. J’étais à la recherche d’un nouveau défi. »

Malgré que certains se sont questionnés sur la venue du joueur autonome de 36 ans dans l’alignement, Murray ne faisait certainement pas partie de ce groupe et il soutient que Gonchar peut apporter une contribution sur le jeu de puissance des Sénateurs en particulier. Il est largement reconnu comme étant l’un des meilleurs quarts-arrière de la LNH en avantage numérique.

« Peu importe son âge, ce fut un choix facile, a dit Murray. Je ne crois pas que l’âge puisse être un facteur pour un joueur de son calibre. Il est très talentueux, il répondra à un besoin urgent au sein de notre équipe, soit celui d’apporter du talent en défensive.

« J’aime le fait que nous soyons en possession de la rondelle. J’aime avoir du talent lors des attaques massives. J’aime qu’on aide nos attaquants. Ce monsieur ainsi que Nicklas Lidstrom (des Red Wings de Detroit) sont les deux personnes, d’après mes observations et mon expérience, qui peuvent apporter cette dimension et aider votre équipe à connaître du succès. »

Il y avait quelques équipes (qui étaient intéressés) mais lorsque nous avons reçu un appel des Sénateurs, nous avons pu constater dès les premières secondes qu’ils étaient très sérieux. Ils avaient véritablement besoin de moi et ils me voulaient, donc c’était très évident. Bryan était là et il désirait vraiment que je sois ici. En considérant cela, en plus du fait qu’il s’agisse d’une équipe au Canada, j’ai pris ma décision. - Sergei Gonchar
Même si Gonchar n’a pas encore discuté avec ses nouveaux coéquipiers — il a reçu un message du capitaine Daniel Alfredsson le jour de sa mise sous contrat et il a eu une conversation avec l’entraîneur-chef Cory Clouston — il considère que sa nouvelle équipe pourrait « faire des dommages » en 2010-2011 et connaître davantage de succès en séries éliminatoires.

« J’ai joué contre eux (les Sénateurs) et je sais à quel point ils sont bons et talentueux. Je sais ce dont ils sont capables, a-t-il dit. C’est pourquoi j’affirme que lorsque j’ai accepté le contrat, je savais à quoi m’attendre et j’ai bien hâte de vivre cette nouvelle aventure. Je peux vous dire que cette équipe est bien près de devenir une véritable aspirante.

« Lorsque je les affrontais avec Pittsburgh, c’était constamment un défi. Nous avons connu une série difficile contre eux (en avril) et ce fut serré. Je suis convaincu que cette équipe pourra atteindre la prochaine étape. »

Gonchar se dit prêt à assumer tout ce que représente la vie d’un hockeyeur qui évolue pour une équipe de la LNH au Canada. Cela comprend la pression qui est inévitable.

« Chaque fois que l’on joue ici, on peut voir les partisans se lever de leur siège et constater à quel point leur équipe est très significative, a-t-il dit. C’est comme ça partout au Canada, c’est leur sport national. Chaque fois que l’on voit des gens passionnés pour le hockey, cela nous donne encore plus d’énergie et le défi est encore plus stimulant.

« J’ai hâte de vivre cela. »


En voir plus