Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Gilroy obtient une nouvelle occasion avec les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
C’est le genre d’échange que Matt Gilroy dit accepter d’emblée, même si cela signifie que son séjour sous le soleil de la Floride s’est terminé abruptement.


« Je n'ai même pas pensé à ce que je dois mettre dans mes bagages », a déclaré le défenseur de 27 ans, alors que les choses se sont mises à défiler à rythme effarant pour lui dans les heures qui ont suivi la transaction qui l’a fait passé du Lightning de Tampa Bay aux Sénateurs d'Ottawa, en retour de son compatriote,  le défenseur Brian Lee.

Alors que le natif de North Bellmore (N.Y.) devra abandonner la chaleur du sud des États-Unis pour l’hiver encore persistant à Ottawa, Gilroy se dit heureux de quitter un climat plutôt incertain à Tampa pour joindre les Sénateurs, une formation qui est dans la course pour une participation aux séries.

« Je suis un peu surpris que cela soit arrivé », a dit Gilroy au sujet de la transaction concoctée par le directeur général des Sénateurs à quelques heures de la clôture de la période des échanges dans la Ligue nationale de hockey, à 15 heures aujourd'hui. « Je ne m’y attendais pas, mais je suis heureux de faire partie maintenant d'une équipe qui a une chance de participer aux séries éliminatoires. J’espère être en mesure de transporter la rondelle et de la passer aux coéquipiers qui pourront marquer des buts. »

Les habiletés de Gilroy en possession de la rondelle ont rendu le défenseur attrayant pour les Sénateurs, qui ont voulu ajouter une plus grande mobilité et une présence offensive à leur ligne bleue, même s’ils profitent déjà des exploits d’Erik Karlsson, le meilleur pointeur chez les défenseurs de la LNH avec 65 points en 63 matchs.

« Il peut jouer ce rôle », a déclaré Murray aux journalistes à la Place Banque Scotia une fois la période fatidique passée. « Les gens nous disent que nous avons déjà Erik Karlsson, mais il faut avoir d’autres collaborateurs aussi dans cet aspect du jeu. Le sport est différent de ce qu’il était il y a quelques années, alors qu’il fallait de grands défenseurs à caractère défensif.

« Je pense qu’on a besoin d'un ou deux d'entre eux, mais il faut aussi plus de mobilité en défensive plus que tout. Il est le genre de défenseur que nous préférons ces derniers temps, un joueur qui peut accentuer le rythme et pousser la rondelle. Il est primordial aujourd’hui de pouvoir sortir la rondelle de sa zone. »

La transaction a été conclue assez rapidement après que Murray eut lancé une conversation avec le DG du Lightning, Steve Yzerman, pour le féliciter de son acquisition de l'ancien défenseur des Sénateurs Mike Commodore. En moins de 15 minutes, l'accord a été conclu et Gilroy — qui se promenait dans un centre commercial avec son coéquipier Teddy Purcell — a reçu successivement les appels des deux directeurs généraux.

« Il (Murray) était emballé, il m'a dit que j'étais le gars qu’il voulait », a déclaré Gilroy, qui devrait être dans l'alignement mardi, lorsque les Sénateurs rendront visite aux Bruins au TD Garden de Boston (19 h, TVA Sports, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM) . « Il voulait un joueur mobile avec la rondelle et qui peut aider dans le dernier droit vers les séries éliminatoires. C'est agréable de recevoir un appel téléphonique comme ça et de savoir que quelqu'un veut que l’on fasse partie de son équipe. Je suis simplement heureux de l'opportunité. »

Tout comme ils l'ont fait avec le gardien de but Craig Anderson il y a un an, les Sénateurs ont maintenant le reste de la saison pour évaluer Gilroy — qui sera joueur autonome sans restriction à compter du 1er juillet — afin de voir s’il pourrait cadrer pour leurs projets d'avenir.

« C'est l'approche que nous avons prise tout de suite quand nous avons commencé à parler de Matt, a déclaré Murray. Il a la chance de nous regarder et nous avons la chance de le regarder. »

Un joueur qui s’est autoproclamé comme étant un type qui s’est développé sur le tard, Gilroy a joué quatre ans de hockey universitaire avec la Boston University et il est devenu une denrée rare à sa dernière saison avec les Terriers, lorsqu’il est devenu seulement le cinquième joueur à remporter un championnat national et le trophée Hobey Baker en tant que meilleur joueur de hockey de la NCAA dans la même saison. Alors que les Sénateurs avaient démontré de l’intérêt à son endroit lorsqu’il est devenu joueur autonome après sa carrière universitaire, Gilroy avait choisi de signer avec les Rangers de New York, dans sa région natale.

« J’avais discuté avec quelques équipes à l’époque, mais je crois que les discussions étaient devenues sérieuses que vers la fin de ma dernière saison là-bas (à Boston University », a déclaré Gilroy dans une entrevue accordée à la station radiophonique Team 1200. « Ce n'était pas le bon moment ni pour eux ni pour moi. Mais cela, c’est du passé. Maintenant, je suis simplement heureux de commencer (avec les Sénateurs) demain soir. »

Gilroy a passé deux saisons avec les Rangers avant de signer avec le Lightning à titre de joueur autonome avant la présente saison. Il a totalisé sept buts et 26 points en 127 matchs avec les Blueshirts, et a marqué deux buts et 15 passes en 53 matchs avec Tampa à ce jour.

« Nous croyons très certainement que Matt est devenu plus mature, a déclaré Murray. C’était un peu sporadique dans son cas au cours de ses premières années dans la ligue, mais en le regardant cette année, il a sans aucun doute amélioré son jeu et il apporte cette dimension de mobilité avec la rondelle. »

Murray espère que l’échange sera aussi bénéfique pour Lee, le premier choix des Sénateurs (neuvième au total) au repêchage amateur de la LNH en 2005, qui n'avait pas été en mesure de se tailler un poste à temps plein dans l'alignement au cours de ses quatre saisons à Ottawa.

« Nous apprécions ce que Brian a fait ici », a déclaré Murray au sujet de Lee, qui sera un joueur autonome sans restriction le 1er juillet. « Nous croyons qu’il s’améliore en tant que joueur. Nous pensons qu'il aura une chance avec Tampa. Cette opportunité est là pour lui et, connaissant Brian, je suis sûr qu'il va la saisir et devenir un joueur régulier. »

Gilroy devrait croiser certains visages et voix familiers lorsqu’il se joindra à l'organisation. Lui et le défenseur espoir des Sénateurs Eric Gryba étaient des coéquipiers pendant trois ans dans les rangs universitaires, en plus d’avoir joué souvent contre Bobby Butler (lorsque ce dernier évoluait pour New Hampshire). »

Gilroy continuera également de porter le numéro 97, un chiffre qu’il a porté tout au long de sa carrière de hockey en l'honneur de son frère, Timmy, qui a péri dans un accident de vélo quand il avait huit ans. Seulement 13 mois séparaient les deux frères, qui ont joué au sein des mêmes équipes au hockey mineur, alors que Matt portait le 98 et Timmy, le 97, simplement parce que le numéro 99 de Wayne Gretzky n'était pas disponible.

« Après son décès, j'ai fait une promesse à ma mère de toujours porter ce chandail et aussi loin que Timmy aurait pu aller », a déclaré Gilroy, qui vient d’une famille de huit enfants. « Heureusement, j'ai pu l’avoir jusque dans la LNH et il constitue un souvenir agréable chaque fois que j’enfile le chandail. Pour ma famille, cela signifie beaucoup de choses. »

Bishop entame son séjour à Binghamton

Le gardien Ben Bishop, qui a été acquis des Blues de St. Louis dimanche, se rendra dans la Ligue américaine de hockey, chez les Senators de Binghamton. Murray a bon espoir qu'il obtiendra deux matchs avec les B-Sens cette semaine, mais il a ajouté qu'il s'attend à ce que le gardien de 6’7’’ puisse voir de l'action à Ottawa avant le retour Craig Anderson, qui soigne une blessure.

« Robin Lehner a très bien joué hier soir et il serait injuste de ne pas revenir avec lui demain soir (contre les Bruins), a déclaré Murray. Cela donne une chance à Ben d'aller reprendre le rythme là-bas et apprendre à connaître quelques-uns d'entre nous ici. Nous allons envoyer des éclaireurs pour l’observer et lui parler. Après cela, Paul (MacLean, l'entraîneur-chef) et moi allons discuter à savoir quand il voudrait le voir devant le filet. »


En voir plus