Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Gerber et Foligno marquent des points

par Rob Brodie / Ottawa Senators
La sauce commence à prendre forme au camp d’entraînement des Sénateurs.


Au lendemain d’une performance de 52 arrêts lors d’un blanchissage contre les Flyers de Philadelphie, le gardien Martin Gerber était le centre d’attraction à la Place Banque Scotia, après la séance d’entraînement de mercredi matin.

Au cours de cette même séance, le gardien numéro un Ray Emery – qui soigne une blessure à un poignet – a affronté des tirs pour la première fois au camp d’entraînement. Mais la prestation de Gerber, mardi soir, a démontré qu’il est prêt à obtenir plus de matchs au cours de la saison qui s’amorce.

« Il veut se battre pour obtenir le poste (de partant) », a déclaré le défenseur Chris Phillips, qui a été impressionné par ce qu’il a vu lors de la victoire de 4-0 des Sénateurs à London, Ont. « Il a donné le meilleur de lui-même pour l’équipe et c’est rafraîchissant de voir cela. »

Le capitaine Daniel Alfredsson ajoute : « Il a été incroyable. Il avait l’air vraiment préparé et plus le match avançait, plus il semblait gagner en confiance. Il a fait face à de nombreux lancers mais je suis convaincu qu’il doit être heureux aujourd’hui, qu’il aurait voulu recevoir d’autres tirs. »

L’entraîneur-chef John Paddock a été lui aussi impressionné par Gerber. Il a indiqué que la performance du cerbère suisse augmentera sa confiance et qu’il se méritera un autre départ, jeudi soir contre les Capitals de Washington, à la Place Banque Scotia (19 h, 104,7 FM, Rogers Television).

Mais il a refusé d’élaborer à savoir si Gerber pouvait aspirer – ou ravir – le poste de numéro 1 à Emery.

« Ray a mérité le poste l’an dernier. C’est comme ça, a dit Paddock. Martin doit jouer pour l’équipe et il doit jouer pour lui-même.

« Je ne les vois pas comme étant 1A et 1B. Je vois deux gardiens de calibre de la LNH. C’est de cette façon que je vois les choses. »

Une autre brillante performance contre les Flyers est venue cette fois de la recrue Nick Foligno, qui a récolté un but et deux mentions d’aide pour les Sénateurs. Alors que l’ailier est considéré parmi les candidats qui pourraient se mériter l’un des rares postes disponibles, Foligno est conscient que la bataille est loin d’être terminée.

« Je crois que j’ai fait les choses qu’ils m’ont demandées (mardi soir) et j’en apprends un peu plus en cours de route, des choses auxquelles je dois travailler », a déclaré Foligno, 19 ans et premier choix des Sénateurs en 2006.

« C’était mon premier match préparatoire et j’étais emballé. C’est un premier pas dans la bonne direction. Je me sens comme si j’avais répondu aux attentes et j’espère que cela va continuer. Je suis conscient qu’il reste un bon bout de chemin à faire. »

Alors que les grosses vedettes de l’équipe n’ont pas pris part au match contre les Flyers, plusieurs d’entre-elles devraient être en uniforme jeudi contre Alex Ovechkin et les Capitals. Il s’agira du premier match des Sénateurs à la Place Banque Scotia depuis la finale de la Coupe Stanley, en juin dernier.

À la lumière de cet exploit, la frénésie autour de cette équipe est plus intense que jamais. Samedi, les partisans des Sénateurs se sont accaparés de plus de 19 000 billets pour les 15 premiers matchs de saison régulière en octobre et en novembre, soit 6 000 de plus que le record de l’an dernier.

Il reste seulement 350 billets pour le match d’ouverture à domicile contre les Maple Leafs. Il en reste moins de 500 pour les deux visites des Canadiens de Montréal à la Place Banque Scotia du 18 octobre et du 10 novembre.

En voir plus