Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Foligno veut profiter de sa « deuxième chance »

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Nick Foligno obtient une deuxième chance et il entend en tirer le maximum.


Alors que l’ailier Patrick Eaves sera absent pour au moins un mois en raison d’une dislocation de l’épaule, les Sénateurs ont rappelé Foligno de leur filiale de la Ligue américaine à Binghamton, pour combler le vide.

Tout comme la recrue russe Alexander Nikulin, l’attaquant de 20 ans devient le deuxième joueur à effectuer le même long périple qu’il l’amènera de Binghamton, depuis que Eaves s’est blessé à Buffalo, il y a une semaine. Nikulin a disputé les deux premiers matchs de sa carrière dans la Ligue nationale de hockey la semaine dernière, mais il n’a disputé que 4:02 de jeu contre les Flyers de Philadelphie, samedi. Il fut rétrogradé à Binghamton, mardi après-midi.
Le capitaine Daniel Alfredsson était de retour à l'entraînement mardi avec l'entraîneur-chef John Paddock et le reste de ses coéquipiers.

Maintenant, les Sénateurs se tournent vers Foligno, qui a disputé tout le camp d’entraînement et qui a joué 14 matchs avec le grand club avant d’être cédé à Binghamton, il y a deux semaines. Même si l’entraîneur-chef John Paddock a affirmé que le premier choix au repêchage des Sénateurs en 2006 n’a pas été « exceptionnel » avec les B-Sens, il estime néanmoins que le moment est propice pour Foligno de faire bonne impression à Ottawa.

« Avec les blessés que nous avons actuellement, je crois que c’est l’occasion (pour lui) de venir ici », a dit Paddock.

Inutile de dire que Foligno affichait un large sourire lorsqu’il a sauté sur la patinoire de la Place Banque Scotia pour la séance d’entraînement, mardi matin.

« Je me suis ennuyé d’ici et je suis content de revenir, dit-il. « C’est malheureux pour ce qui est des blessures, mais je sais pourquoi je suis ici, pour travailler fort et pour combler le vide laissé par l’absence de Patrick.

« Je vais prendre les choses un jour à la fois, sans regarder trop loin devant. Je veux simplement travailler fort et montrer ce dont je suis capable de faire. Je veux tirer profit de cette deuxième chance. »

L’aspect d’une autre chance s’apparente bien aussi avec le gardien Ray Emery, qui était tout sourire lorsqu’il a parlé qu’il affrontera les Islanders de New York à Uniondale, mercredi soir (19 h, RDS, Team 1200). Il en sera à son cinquième départ de la saison, son premier en une semaine. Martin Gerber s’était vu confier le filet lors des deux derniers matchs.

« Je veux certainement rebondir et disputer un bon match », a déclaré Emery, qui a accordé au moins quatre buts à ses deux dernières sorties. « Mais je me concentre uniquement sur ce qui s’en vient. Je ne m’en fais pas sur ce qui est arrivé à mon dernier match, peu importe l’issu. »

Emery et ses coéquipiers doivent être soulagés de voir le capitaine Daniel Alfredsson reprendre l’entraînement. Alfredsson, qui a raté le match de samedi (qui s’est soldé par un revers contre les Flyers) en raison d’une blessure à l’aine, a déclaré qu’il est prêt à revenir au jeu contre les Islanders, après avoir patiné en solo ce matin et participé à toute la séance d’entraînement avec le reste de l’équipe.

« J’ai patiné un peu avant l’entraînement et je savais que j’étais capable de suivre, a-t-il dit. Je ne m’étais pas entraîné depuis quelques jours, mais je me suis bien senti. »

Alfredsson ne semblait pas s’inquiéter de la possibilité d’un retour trop hâtif. Le centre Jason Spezza a raté deux semaines d’activité en raison d’une blessure à l’aine plutôt cette saison.

« Lorsque je décide de jouer, je joue et si quelque chose arrive, cela arrivera, de dire Alfredsson. J’essaie de prendre la meilleure décision. Jusqu’à présent, ça fonctionne. »

Mais au niveau du résultat final, c’est différent. Les Sénateurs ont perdu leurs trois derniers matchs et ils présentent une fiche de 3-4-1 à leurs huit dernières rencontres après un départ de 13-1-0. Mais tout le monde croit que le club pourra renverser la vapeur très bientôt.

« Leur état d’esprit est le même, d’indiquer Paddock. « Ils ne croient pas que le ciel leur tombe sur la tête comme bien d’autres personnes peuvent penser. Ça fait partie d’une saison de hockey. »

L’ailier Dany Heatley ajoute : « Appelez cela comme vous le voulez. Tout le monde essaie d’analyser ce qui ne va pas. Je pense que nous savons quels aspects que nous devons corriger et cela va débuter (contre les Islanders) demain. »

Les Sénateurs seront de retour à domicile jeudi contre les Predators de Nashville (19 h 30, RDS, 104,7 FM). Il reste environ 500 billets pour ce match.


En voir plus