Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Foligno veut moins voyager en autobus

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Des voyages en avion nolisé ou en autobus?


Après avoir passé une saison à faire autant de périples dans l’un ou l’autre de ces deux moyens de transport, Nick Foligno préfère voyager en première classe pendant toute l’année. Pour lui, cela suffit pour justifier toutes les raisons du monde à vouloir concentrer ses énergies dans une seule équipe, pour sa deuxième saison chez les professionnels.

« Mon principal objectif est de demeurer avec les Sénateurs d’Ottawa pendant toute la campagne (en 2008-2009) », a déclaré Foligno, qui participe au camp de perfectionnement de l’équipe, cette semaine. « Cette année, j’ai eu un avant-goût et je veux perpétuer mon séjour au cours de la prochaine saison. »

Foligno a débuté sa saison recrue à Ottawa. Il a eu amplement le temps pour inscrire son tout premier but dans la Ligue nationale avec le même élan que son père, Mike, soit le saut qui a fait la marque de commerce du paternel à l’époque où il évoluait à Buffalo et à Toronto.

Toutefois, peu de temps après, le jeune Foligno fut rétrogradé dans la filiale des Sénateurs dans la Ligue américaine, à Binghamton. Et ce ne fut pas la dernière fois. Foligno aura disputé 28 matchs avec les B-Sens et 45 avec le grand club, obtenant six buts à chacun des deux endroits.

Il a fait connaissance avec la véritable vie de hockeyeur dans la LNH.

« C’est une entreprise, a dit Foligno. J’ai appris que, si je ne performais pas à la hauteur de leurs attentes, mon séjour serait de courte durée. Il faut que je performe au maximum à tous les matchs et à chaque séance d’entraînement.

« Si je ne parviens pas à donner ce rendement, ils me le feront savoir ou ils m’enverront (dans la LAH). Il faut être prêt mentalement et physiquement. C’est ce qui sépare les hommes des enfants. J’ai appris cela assez rapidement cette année. »

Les nombreuses blessures ont forcé l’équipe à rappeler Foligno une dernière fois. La recrue a connu l’une de ses meilleures séquences lors de la première ronde des séries éliminatoires contre les Penguins de Pittsburgh. Il estime que cette expérience lui rapportera en vue de la prochaine campagne.

« Ce fut une expérience formidable pour moi, dit-il. Cela m’a permis de vivre véritablement l’enjeu des séries. Il faut travailler très fort. J’ai prouvé en quelque sorte que je pouvais hausser mon jeu d’un cran. »

Le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, a lancé un défi à Foligno, en l’incitant à faire tout ce qu’il faut pour devenir un joueur régulier sur le deuxième ou le troisième trio la saison prochaine. Jusqu’à présent, « il a vraiment répondu à l’appel », a déclaré le directeur du développement des joueurs, Randy Lee.

Maintenant, il doit continuer dans la même veine au cours de l’été.

« Je dois surtout me renforcir physiquement », d’expliquer Foligno à propos des aspects à améliorer. « Les jeunes joueurs doivent toujours mettre l’accent sur cet aspect afin de se développer. Je crois que j’ai déjà accentué mes efforts là-dessus jusqu’à présent cet été. »

Le camp de cette semaine lui procurera un bon aperçu de sa progression depuis la fin de la saison des Sénateurs, à la mi-avril.

« Cela nous donne une bonne idée du développement des autres ainsi qu’une évaluation (de la part du personnel des Sénateurs), a dit Foligno. Tu patines devant les entraîneurs. Ces derniers sont en mesure de nous donner des trucs et des aspects à travailler.

« Je pense que ce camp est utile car il me permet de voir mon évolution à ce stade-ci de l’année. »

Toutes les séances d’entraînement sur la patinoire sont ouvertes au public pendant le camp, incluant celles de 13 h 30 et de 15 h 30 au Bell Sensplex.

Visitez Sens TV en ligne pour des extraits vidéo exclusifs du camp de perfectionnement.


En voir plus