Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Foligno trouve son rythme

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L'attaquant des Sénateurs Nick Foligno s'est racheté après avoir été laissé de côté pendant un match par l'entraîneur Cory Clouston, samedi dernier à Phoenix (Photo par André Ringuette/NHLI via Getty Images).
Un purgatoire qui a fait du bien à Nick Foligno.


Moins d’une semaine après avoir été assigné dans la galerie de presse, l’attaquant des Sénateurs d’Ottawa a montré à quel point il a pris les critiques sévères de l’entraîneur-chef Cory Clouston à cœur. Le but de Foligno marqué avec acharnement est venu donner un sens à un duel intense jeudi soir, propulsant les Sénateurs à une victoire importante de 2-0 sur la route, contre les Flyers de Philadelphie.

L’allégresse qu’il a démontrée fut pratiquement un revirement à 180 degrés pour Foligno, lui qui avait été laissé de côté samedi dernier contre les Coyotes de Phoenix. Ce dernier scénario n’était pas survenu pour l’attaquant des Sénateurs, qui en est à sa troisième saison, depuis le 1er février dans ce qui est devenu le dernier match de Craig Hartsburg derrière le banc, avant que Clouston prenne la barre de l’équipe le lendemain.

« Je peux comparer cela à des montagnes russes », a déclaré Foligno aujourd’hui en décrivant la gamme des émotions dont il a ressenti au cours de la dernière semaine. « Je n’étais pas content d’avoir été laissé de côté. J’étais déçu et j’ai eu un peu honte. Je suis dit que j’utiliserai cette épreuve d’une façon positive lorsqu’une occasion se présentera. Heureusement, cela s’est produit au match suivant, alors que j’ai tenté de jouer mieux et avec plus d’intensité.

« Hier soir, j’ai été capable d’enfiler un but et c’est ce que je voulais faire. Je voulais répondre de la bonne façon et je crois que ça commence à fonctionner. Je dois améliorer certaines choses, mais cela fait partie de la vie d’un jeune hockeyeur. Toutefois, je sens que je commence à m’améliorer. »

Clouston a aussi aimé la façon dont le but vainqueur a été inscrit. Foligno s’est amené à l’aile gauche et il a suivi son tir avant de s’emparer de son retour pour déjouer le gardien des Flyers Bryan Boucher. Alors que le gardien des Sénateurs Brian Elliott se dirigeait vers son deuxième blanchissage en carrière, ce fut suffisant, même si Jesse Winchester a ajouté un peu plus tard un but d’assurance dans un filet désert.

« Il se dirige définitivement dans la bonne voie », a déclaré Clouston à propos des progrès de Foligno. « Il doit encore améliorer certains aspects, mais il n’est pas différent des autres joueurs. Je pense qu’il a disputé un bon match. Il a bougé les pieds davantage et il a fait du bon travail devant le filet adverse et il a démontré de l’agressivité lors des retours. »

Je peux comparer cela à des montagnes russes. Je n’étais pas content d’avoir été laissé de côté. J’étais déçu et j’ai eu un peu honte. Je suis dit que j’utiliserai cette épreuve d’une façon positive lorsqu’une occasion se présentera. Je dois améliorer certaines choses, mais cela fait partie de la vie d’un jeune hockeyeur. Toutefois, je sens que je commence à m’améliorer. - Nick Foligno
Elliott, qui a connu quelques sorties difficiles lors du dernier voyage dans l’ouest de son équipe, doit certainement aussi apprécier le résultat de la rencontre face aux Flyers. Il a repoussé tous les 23 lancers dirigés contre lui et ses coéquipiers en ont bloqué 25 autres.

« J’ai vu le nombre total de tirs après le match et j’avais l’impression que c’était bien plus, simplement parce qu’ils (les Flyers) bourdonnaient autour du filet tout le temps, a dit Elliott. Cependant, ils n,ont pas décoché tant de lancers que ça, dont cela aide notre cause. »

Elliott est aussi conscient que le jeu blanc sera vite oublié s’il ne livre pas une solide performance à la Place Banque Scotia samedi soir, alors que les Sénateurs recevront les Hurricanes de la Caroline (19 h, CBC, CJRC 104,7 FM).

« Personne ne tiendra compte du blanchissage si vous accordez quelques buts le soir suivant », a déclaré Elliott, qui a effectué 10 départs d’affilés pendant que Pascal Leclaire soigne une fracture à un os de la joue. « J’espère que cela va se poursuivre et que les joueurs devant moi continueront à jouer avec intensité. »

Bloc-notes

Les Hurricanes présentent la pire fiche de la Ligue nationale à l’étranger (1-11-3), mais leur seule victoire est survenue cette semaine contre les champions de la Coupe Stanley, les Penguins de Pittsburgh. « Nous ne les prenons pas à la légère, c’est certain, a dit Clouston. N'importe quelle équipe peut en vaincre une autre, peu importe le rang au classement. » Le défenseur Alexandre Picard (haut du corps) pourrait effectuer un retour au jeu face aux Hurricanes. « Il est bien près d’un retour demain », a déclaré Clouston... Il reste moins de 4 000 billets pour l’affrontement de samedi contre les Hurricanes, qui est aussi un Match en famille Metro.

En voir plus