Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Foligno impatient d'affronter l'Avalanche

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Après avoir raté six rencontres en raison d'une arthroscopie au genou, l'attaquant des Sénateurs Nick Foligno a hâte de se mesurer à l'Avalanche du Colorado, ce soir (Phillip MacCallum/Getty Images).
Consultez les notes de match de la LNH (PDF) pour l'affrontement Ottawa-Colorado de ce soir.


Nick Foligno accepte volontiers d’évoluer sur le quatrième trio ce soir.

Il pourra au moins revenir au jeu.

Moins de deux semaines après avoir subi une arthroscopie à un genou, l’ailier gauche des Sénateurs effectuera un retour au sein de l’alignement d’Ottawa, alors que les membres de l’Avalanche du Colorado seront les visiteurs à la Place Banque Scotia (19 h, TSN, CJRC 104,7 FM). Foligno a raté les six dernières rencontres de son équipe à la suite de l’intervention chirurgicale du 18 décembre, pour réparer un ménisque à son genou droit.

Le retour de Foligno survient deux jours plus tôt que l’échéancier prévu de deux semaines. Pour le joueur qui en est à sa troisième année chez les Sénateurs, le feu vert n’arrive pas trop tôt.

« Je suis emballé », a-t-il déclaré aujourd’hui. « Ce fut pénible de devoir me contenter d’être un spectateur. L’équipe va bien, donc c’était un peu plus facile. Toutefois, je préfère être sur la patinoire. C’est pourquoi je vais disputer ce match et j’ai hâte de retrouver mes coéquipiers. »

L’entraîneur-chef des Sénateurs, Cory Clouston, entend faciliter le retour au jeu de Foligno, en le mutant sur le quatrième trio, aux côtés de Jesse Winchester et Shean Donovan, ce qui signifie qu’il ne devrait pas passer plus de 10 minutes sur la patinoire ce soir.

« Son conditionnement est très important, a dit Clouston. Je ne crois pas qu’il est tout à fait prêt à disputer 17 ou 18 minutes. Nous allons nous assurer qu’il se retrouvera dans des situations où il pourra avoir du succès sans trop forcer. »

Cela fait l’affaire de Foligno, qui ne veut pas bouleverser le rythme que les Sénateurs (20-15-4) ont réussi à établir au cours des derniers matchs remportés sur les Sabres de Buffalo et les Canadiens de Montréal.

Ce fut pénible de devoir me contenter d’être un spectateur. L’équipe va bien, donc c’était un peu plus facile. Toutefois, je préfère être sur la patinoire. C’est pourquoi je vais disputer ce match et j’ai hâte de retrouver mes coéquipiers. - Nick Foligno
« Je veux juste revenir et aimer l’équipe, a-t-il  dit. Je veux être un joueur d’impact lorsque je suis sur la glace et je vais travailler en fonction de retrouver ma place sur le trio dont je veux évoluer. Mais je suis content de commencer ici.

« Nous devons nous en tenir à ce plan de match établi. Je veux démontrer que j’ai ma place dans ce plan de match. Je souhaite marquer et enlever de la pression sur plusieurs autres joueurs. C’est le travail que je désire effectuer. »

Pendant que le capitaine Daniel Alfredsson (dislocation d’une épaule) et le centre numéro un Jason Spezza (genou droit) sont à l’écart du jeu pour quelques semaines, le retour de Foligno aidera certainement l’attaque des Sénateurs.

« Il va certainement nous aider », a déclaré le centre des Sénateurs Mike Fisher. « Il commençait à exceller avant de subir sa blessure. Il n’a pas été absent longtemps et il est déjà sur pied. Il sera un joueur important et nous avons certainement besoin de joueurs en santé. »

Bloc-notes

Pascal Leclaire, qui fut exceptionnel lors de la victoire des Sénateurs sur le Canadien lundi, effectuera un quatrième départ consécutif devant le filet... La dernière visite de l’Avalanche (22-12-6, meneurs de la section Nord-Ouest) à Ottawa remonte au 19 octobre 2006 et le Colorado l’avait emporté 2-1... Colorado atteindra la mi-saison ce soir, tandis que les Sénateurs feront de même jeudi soir, alors que les Islanders de New York seront les visiteurs à la Place Banque Scotia (19 h, Rogers Sportsnet, CJRC 104,7 FM)... Il reste moins de 2 000 billets pour le match de ce soir et 4 000 pour l’affrontement de la veille du jour de l’An, contre les Islanders.


En voir plus