Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Feu vert pour Alfredsson

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le capitaine est de retour dans l’alignement, tout comme le gardien Ray Emery.


Les Sénateurs d’Ottawa tenteront de reprendre le sentier de la victoire alors qu’ils se mesureront aux Islanders de New York mercredi soir, au Nassau Veterans’ Memorial Coliseum à Uniondale. (19 h, RDS, Team 1200).

Du moins sur papier, les Islanders pourraient représenter une cible de choix pour mettre un terme à une vilaine séquence de trois revers d’affilé. Ottawa a balayé les Islanders au cours des huit matchs disputés au cours des deux dernières saisons et malgré la récente séquence difficile, l’équipe détient toujours la meilleure fiche de la Ligue nationale de hockey (16-5-1).

Mais l’entraîneur-chef John Paddock et ses joueurs savent fort bien que ce n’est pas toujours l’équipe avec la meilleure fiche qui parvient à gagner.

« Samedi soir dans la Ligue nationale de hockey, toutes les équipes des bas-fonds du classement ont gagné leur match, chaque match », a déclaré Paddock après la séance d’entraînement des Sénateurs, mercredi matin. « Cela en dit beaucoup sur la parité dans cette ligue. C’est ce que voulait la LNH et l’a créé de toute pièce, à partir du plafond salarial et tout le reste.

« Nous croyons que nous avons une bonne équipe et nos attentes sont élevées. Mais si nous relâchons juste un peu, nous ne pouvons pas gagner. C’est le cas aussi pour toutes les autres équipes dans cette ligue. C’est très simple.

« Nous avons connu un excellent départ et nous maintiendrons ce rythme, mais rien n’est facile. »

La domination des Sénateurs sur les Islanders – qui perdure depuis plus de dix saisons – est plutôt difficile à expliquer.

« Il n’y a pas de façon de décrire cela, a dit Paddock. Nous avons une bonne équipe et ils sont compétitifs, particulièrement depuis la saison dernière sous les ordres de Teddy (Nolan, l’entraîneur).

« Je ne crois pas qu’il y a une raison d’expliquer pourquoi une équipe parvient à dominer une autre et qui n’arrive pas à battre la suivante. »

Emery en sera à son cinquième départ ce soir alors qu’Alfredsson effectuera un retour après avoir raté le match de samedi contre les Flyers de Philadelphie, en raison d’un étirement à l’aine.

Les Sénateurs seront de retour jeudi soir pour recevoir la visite des Predators de Nashville, à la Place Banque Scotia (19 h 30, RDS, 104,7 FM). Il reste environ 500 billets pour ce match.
Il reste seulement 200 billets pour le match de samedi après-midi contre les Rangers de New York (14 h, CBC, 104,7 FM).


En voir plus