Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

En route vers la coupe

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Une banderole très spéciale sera hissée au plafond de la Place Banque Scotia, jeudi soir, question de rappeler le printemps magique que les Sénateurs d’Ottawa ont fait vivre à la région et à leurs fidèles partisans.


Lorsque la rondelle tombera sur la patinoire au match d’ouverture contre les Maple Leafs de Toronto et que Daniel Alfredsson et ses coéquipiers se seront encore une fois remémorés le championnat de l’Association de l’Est remporté la saison dernière, les Sénateurs feront face à une nouvelle réalité en 2007-2008.

Ils seront davantage marqués.

Une raison de plus, de dire Alfredsson, de ne pas connaître un lent début de saison comme ce fut le cas l’an dernier pour les Sénateurs.

« Nous devons éviter de nous mettre à nouveau dans ce genre de situation », a déclaré Alfredsson à la veille du début de la 15e saison des Sénateurs de l’ère moderne dans la Ligue nationale de hockey. « Nous devrons être fins prêts. Ce sera difficile pour nous alors que toutes les équipes chercheront à nous battre. Nous devrons être prêts dès le début. Je pense que si nous parvenons à nous inculquer cet état d’esprit, nous serons capables d’y parvenir. »

Les Sénateurs sont parvenus à conserver la majorité des joueurs qui étaient de la formation le printemps dernier lorsque l’équipe s’est rendue en finale de la Coupe Stanley avant de s’incliner en cinq matchs devant les Ducks d’Anaheim. L’attaquant Peter Schaefer est passé chez les Bruins de Boston dans une transaction qui a amené l’ancienne vedette des 67’s d’Ottawa, Shean Donovan. Le défenseur Tom Preissing et l’attaquant Mike Comrie n’ont pas vu leur contrat renouvelé.

Pour le reste, il s’agit essentiellement de la même troupe qui est parvenue bien près de remporter le précieux trophée. Et visiblement, dans l’esprit du groupe, c’est la Coupe Stanley ou rien.

« Tout le monde a hâte d’entreprendre la nouvelle saison, a déclaré le vétéran défenseur Wade Redden.

« Tout le monde souhaite reprendre là où l’on avait laissé dans l’espoir de compléter le travail.

« Nous voulons revivre cette expérience (de la finale) et nous avons maintenant l’expérience nécessaire afin d’y parvenir. Nous souhaitons pouvoir en tirer profit. »

Alfredsson ajoute : « Le noyau est le même. Nous avons perdu trois bons joueurs (Preissing, Comrie, Schaefer) mais nous avons toujours une bonne équipe. Nous verrons, mais je souhaite que l’équipe demeure en santé afin de connaître une autre bonne saison. »

D’autres pensent plus loin, avançant que seule une conquête de la Coupe Stanley pourra mettre un terme de façon satisfaisante à la nouvelle campagne.

« Il nous faut rien de moins que la Coupe Stanley, sinon ce sera décevant », a déclaré l’ailier Dany Heatley, qui vise une troisième saison consécutive de 50 buts en 2007-2008. « Nous étions si près l’an dernier. Tout le monde parle de passage à vide de la prochaine saison, mais je vois plutôt des joueurs qui ont soif de victoires et qui en veulent plus. »

Le nouvel entraîneur-chef John Paddock, qui succède à Bryan Murray (ce dernier étant devenu le nouveau directeur général) derrière le banc, partage les mêmes sentiments. Mais il est conscient qu’une autre présence en finale ne sera pas chose facile.

« Le groupe est pratiquement inchangé, dit Paddock. Je crois qu’ils ont démontré plus de maturité et ils semblent en vouloir davantage. Ce serait très décevant (de ne pas gagner la coupe). C’est le but ultime. Mais une seule équipe par année accède aux grands honneurs. Nous savons que nous sommes des aspirants légitimes et nous entendons être de la partie. »

Le centre Jason Spezza, dont le rendement au camp d’entraînement pourrait être un présage à une saison du tonnerre, personnifie la confiance qui règne chez les Sénateurs, celle de pouvoir ramener la coupe à Ottawa. Il s’est présenté au camp dans une forme splendide.

« Lorsque tu te rends en finale mais que tu t’inclines, cela te motive à faire tout ce qu’il faut la saison suivante pour atteindre ton but, dit-il. Nous étions si près (la saison dernière) et nous savons à quel point il faut trimer dur.

« Nous avons connu du succès au cours des premières rondes (des séries éliminatoires) mais ce ne fut pas le cas en finale. Mais je crois que cela va certainement nous motiver (cette saison). »
En voir plus