Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Emery de retour face aux Leafs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Ray Emery a fait un geste pour aider les enfants, vendredi.


Ensuite, il aura l’occasion d’aider les Sénateurs d’Ottawa contre leurs rivaux provinciaux.

Cinq jours après avoir soulevé l’ire de ses entraîneurs et de la direction de l’équipe en arrivant en retard à une séance d’entraînement à Long Island, Emery se retrouvera dans une position beaucoup confortable samedi soir, alors qu’il a été désigné comme partant devant le filet des Sénateurs d’Ottawa, qui se mesureront à leurs rivaux provinciaux, les Maple Leafs de Toronto, au Air Canada Centre.

Le match sera présenté à CBC, dans le cadre de Hockey Night in Canada, ainsi qu’à RDS (19 h, 104,7 FM).

« Que ce soir contre Toronto ou Montréal, ce sont toujours de gros matchs les samedis soirs », a déclaré Emery après l’entraînement de vendredi matin à la Place Banque Scotia. « Je suis très content. »

Les gens du Centre hospitalier pour enfants de l’Est de l’Ontario sont au moins aussi ravi que le gardien, à la suite du geste de vendredi, de la part de ce dernier. Il entend remettre le montant de l’amende qui lui a été imposé par l’équipe en raison de son retard de lundi, soit plus de 14 000 $, à l’hôpital.

« J’ai reçu l’amende hier (jeudi) et j’ai demandé à Bryan (Murray, le directeur général) si je pouvais la payer (l’amende) sous forme de don, ce qui fut acceptée par l’équipe, a dit Emery. Donc, je vais remettre la somme au CHEO. »

Certaines personnes suggèrent qu’il s’agirait là d’une occasion idéale pour Emery, lui qui n’a jamais flanché sous la pression d’un match important.

L’entraîneur-chef des Sénateurs, John Paddock, n’est pas en désaccord.

« Peu importe la pression, qu’il l’ait créé lui-même ou qu’elle provienne de l’équipe ou le fait d’aller jouer à Toronto, il s’agit pour lui du genre de situation qu’il peut maîtriser, a-t-il dit. Pour lui, c’est comme disputer un match hors-concours. Je crois que c’est une bonne attitude à adopter dans les circonstances. »

« La pression ne semble pas le perturber, ajoute-il. Cet aspect chez lui ne m’inquiète pas. J’espère seulement que, après quelques journées supplémentaires à l’entraînement, qu’il pourra comprendre à quel stade nous sommes rendus et qu’il pourrait jouer de façon régulière dans un avenir rapproché. »

Même si Emery obtient le départ demain soir, la politique « tu gagnes, tu restes » pour l’utilisation des gardiens de but, implantée par Paddock, est toujours en vigueur. Mais le cerbère n’entend pas utiliser ce prétexte pour se motiver pour samedi soir.

« Je veux simplement gagner contre Toronto. Je me préoccuperai à propos de mon utilisation plus tard » a déclaré Emery, qui a admis que la pression des matchs importants « l’affecte de façon positive. »

Ses coéquipiers sont confiants qu’il offrira une prestation à la hauteur afin de permettre à l’équipe de retrouver le sentier de la victoire, après un revers de 4-1 face aux Bruins de Boston, jeudi soir.

« Je crois qu’il désire bien performer, surtout après tout ce qui s’est passé (cette semaine) et de mettre cela derrière lui, a déclaré le centre Mike Fisher. Il dispose d’une excellente occasion (samedi soir). Nous avons certainement besoin d’une bonne prestation de sa part et nous devrons mieux jouer qu’hier soir. »

Le défenseur Wade Redden ajoute : « Je pense qu’il entretient la même approche à chaque match et il est très compétitif pendant un match. C’est ce que nous aurons besoin de sa part demain. »

Alors que toute l’attention médiatique était encore une fois tournée vers le gardien de but vendredi, la situation à l’offensive préoccupe davantage l’équipe, surtout en raison de l’absence du capitaine Daniel Alfredsson (hanche) et de Dany Heatley (séparation de l’épaule). Alfredsson a raté trois matchs au cours des deux dernières semaines en raison de blessures et les Sénateurs n’ont réussi à marquer que deux buts seulement pendant ces rencontres.

« Sans les deux meilleurs joueurs, il est certain que les chances diminuent, peu importe la formation dans cette ligue, a déclaré le centre Jason Spezza. « Nous sommes toujours à la recherche de la solution miracle… Nous avons plusieurs blessés et nous devons jongler avec les trios afin de trouver la bonne combinaison. »

Les revirements ont aussi aidé les Bruins à prendre une avance de 3-0 tôt dans le match de jeudi soir, et les Sénateurs n’ont pas été en mesure de la surmonter. Fisher a indiqué qu’il faut trouver une façon de marquer en l’absence des meilleurs compteurs.

« Nous faisons des erreurs qui nous sont coûteuses en ce moment, dit-il. « Nous devrons jouer intelligemment et plus physiquement. Ainsi, nos chances de gagner seront meilleures. »



En voir plus