Skip to main content
Offizielle Seite Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Eaves a hâte de revenir au jeu

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Les Sénateurs d’Ottawa doivent composer sans l’un de leurs joueurs d’élite.


Mais un baume viendra s’ajouter sur la formation de John Paddock, alors que les Sénateurs se mesureront aux Capitals de Washington, mardi soir.

Le match, qui aura lieu au Verizon Center à Washington (19 h, Rogers Sportsnet, 104,7 FM) marquera le retour de l’ailier droit Patrick Eaves, qui a raté les 24 dernières rencontres, en raison d’une dislocation d’une épaule.

Le centre Jason Spezza a indiqué hier qu’il sera possiblement de la rencontre, lui qui a raté les deux dernières périodes du match de dimanche, qui s’est soldé par un revers de 3-1 aux mains des Islanders de New York, à la suite d’une violente collision avec le défenseur Freddie Meyer.

Avec le vide à combler à l’avant, en raison de l’absence de l’ailier droit Dany Heatley (dislocation de l’épaule droite) pour les six prochaines semaines, les Sénateurs ont besoin de l’effort de tout le monde.

L’entraîneur-chef des Sénateurs, John Paddock, a admis qu’il a eu un soupir de soulagement lorsqu’il a su que Speazza serait du voyage à Washington et qu’il sera sur le premier trio avec le capitaine Daniel Alfredsson.

« Il peut faire la différence dans un match avec un seul jeu, a déclaré Paddock. Lorsqu’un match (comme celui de dimanche) est à égalité 1-1 pendant une longue période, il nous faut ce genre de joueur qui peut effectuer ce genre de jeu déterminant. »

Spezza est confiant qu’il pourra affronter les Capitals.

« Je ne serais pas du voyage si je doutais fortement de mes chances de jouer. Et si je ne joue pas, ce n’est pas la fin du monde, dit-il. Je me sens très bien. Légèrement ébranlé, mais pas trop.

« Je crois que ce ne sont que des raideurs normales. Tout est un peu endolori, mais rien de grave. »

Il a indiqué que la mise en échec de Meyer était la plus intense qu’il n’a jamais encaissé depuis qu’il est dans la LNH.

« Adam Mair m’a plaqué une fois dans le junior et l’impact était violent, a déclaré Spezza. Mais chez les pros, c’est certainement la mise en échec la plus intensive que j’ai subi. »

Entre-temps, Eaves est impatient à l’idée de participer à un premier match depuis le 21 novembre.

« Ce fut long et je crois que je suis fin prêt à revenir au jeu (mardi), dit-il. J’espère que mes jambes suivront et que je serai en mesure d’apporter de l’énergie. Je vais tenter de travailler fort et je verrai par la suite. »

Paddock aussi a hâte de revoir celui qu’il qualifie « d’élément important » dans la rotation des attaquants.

« Nous avons senti que son jeu augmentait d’un cran lorsqu’il a été blessé, de dire Paddock. Il (Eaves) a connu ses succès à l’attaque, en tant que marqueur. Nous souhaitons qu’il puisse reprendre son rythme en situation de jeu et qu’il pourra marquer de façon régulière. »

Eaves ajoute : « J’ai bon espoir de pouvoir reprendre là où j’avais laissé. Mais je dois me rajuster afin de reprendre le rythme du jeu. Je ne peux pas recommencer en lion, mais je vais tenter d’en faire le plus possible. Je dois recommencer à la base. »

Tout punch à l’attaque sera le bienvenue, étant donné l’absence de Heatley, deux fois compteur de 50 buts chez les Sénateurs.

« Tout le monde doit prendre le flambeau lorsqu’un des nôtres est blessé, a dit Spezza. C’est un défi de compenser la perte d’un marqueur de 50 buts, mais je crois que nous pouvons le relever. »

Paddock n’a pas arrêté sa décision à propos de l’identité du joueur qui complètera le premier trio avec Spezza et Alfredsson. Il a opté pour Randy Robitaille contre les Islanders mais il a indiqué lundi que Eaves pourrait aussi avoir son tour sur la première unité. Chris Kelly serait aussi une autre possibilité.

« Je ne suis pas encore certain. Je vais faire des modifications par moments, a expliqué Paddock. J’espère que nous gagnerons 10 matchs de suite et celui qui répondra le mieux aura le poste.

« Il y aura des chambardements afin de trouver celui qui s’adaptera le mieux. J’espère que quelqu’un prendra le taureau par les cornes lorsqu’il en aura l’occasion. »

Ray Emery sera de retour devant le filet des Sénateurs contre les Capitals; ces derniers présentent une fiche de 3-0 contre Ottawa cette saison.


En voir plus