Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Donovan vise un retour hâtif

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L'attaquant Shean Donovan n'a jamais douté qu'il effectuerait un retour dans l'alignement des Sénateurs cette saison, après avoir subi une sérieuse blessure à un genou, le 20 novembre (André Ringuette/Freestyle Photography/OSHC).
Shean Donovan n’est pas tout à fait prêt à revenir sur la patinoire de la Place Banque Scotia pour contribuer avec son énergie légendaire qui fait sa marque de commerce.


À peine plus d’un mois après s’être étiré deux ligaments à son genou droit, l’attaquant des Sénateurs d’Ottawa se prépare déjà pour un retour au jeu. À preuve que son état de santé progresse, il a rejoint ses coéquipiers lors de la séance d’entraînement d’aujourd’hui, en prévision de l’affrontement de ce soir contre les Bruins de Boston (19 h 30, Rogers Sportsnet, CJRC 104,7 FM).

« C’était ma première journée avec les gars et je me sentais très bien, a dit Donovan. Demain, je vais prendre possiblement part à l’entraînement, avec un peu plus de contacts et des batailles. Mon genou est stable et ça va bien. Je pense qu’il s’agit d’une question de quelques jours maintenant. »

Alors que les Sénateurs anticipent le retour du gardien Pascal Leclaire (fracture à un os de la joue) et de l’attaquant Chris Neil (genou gauche) pour le match de mercredi sur la route contre les Penguins de Pittsburgh, l’entraîneur-chef Cory Clouston souriait aussi à l’éventualité de retrouver Donovan dans une semaine possiblement.

« C’est comme ça avec les blessures aux genoux. On ne sait jamais, a déclaré Clouston. Certains joueurs peuvent guérir plus rapidement que d’autres. Il fait partie de ceux-là. Il a patiné en compagnie de Luke (Richardson, l’entraîneur-adjoint) au cours des derniers jours et cela s’est bien passé. Ce matin, il se sentait bien. S’il continue à progresser à ce rythme, il devrait revenir dans une semaine, peut-être 10 jours au maximum. »

Lorsque Donovan a subi sa blessure le 20 novembre dernier (à la suite d’un coup genou à genou porté par Matt Cooke des Penguins de Pittsburgh), il devait être absent de six à huit semaines. Personne n’avait prévu qu’il s’en remettrait aussi rapidement, même si l’attaquant a toujours fait preuve d’optimisme. Cependant, avec l’aide de deux de ses « compatriotes de Carleton Place » – le thérapeute sportif en chef Gerry Townend et l’entraîneur en conditionnement physique Chris Schwarz – il savait qu’il était entre bonnes mains.

Je savais qu’à mon âge, alors que je vais avoir 35 ans dans un mois, une intervention chirurgicale aurait signifié une absence de six mois, allant même jusqu’à un an et demi. Cela n’aurait rien donné pour ma carrière de hockeyeur à cet âge. J’étais conscient que, si je voulais jouer encore cette année, qu’il fallait que je guérisse. Le personnel médical des Sénateurs s’est assuré que je prenne le temps nécessaire pour me reposer. Parfois, il m’arrivait de m’énerver un peu, mais les préposés m’ont bien maîtrisé. » - Shean Donovan
« Il faut demeurer positif, a-t-il dit. Je n’ai jamais pensé que je serai absent pendant une longue période. Il s’est dit bien des choses, mais je sais que je sens bien et fort. Ce n’était qu’une question de temps. Honnêtement, nous sommes choyés d’avoir Gerry etd Schwartzy. Ils ont pris soin de moi et ils m’ont donné confiance.

« Je me sens bien. Lorsque j’ai patiné avec intensité pour la première et que cela s’est bien passé, j’étais soulagé. Je savais qu’un retour était imminent. Maintenant, je veux juste devenir encore plus fort. »

Donovan, qui a confirmé qu’il a subi un étirement au ligament croisé antérieur et au ligament collatéral médian de son genou droit, a indiqué qu’il n’a jamais envisagé une intervention chirurgicale.

« Je savais qu’à mon âge, alors que je vais avoir 35 ans dans un mois, une intervention chirurgicale aurait signifié une absence de six mois, allant même jusqu’à un an et demi, a dit Donovan. Cela n’aurait rien donné pour ma carrière de hockeyeur à cet âge. J’étais conscient que, si je voulais jouer encore cette année, qu’il fallait que je guérisse.

« Le personnel médical des Sénateurs s’est assuré que je prenne le temps nécessaire pour me reposer. Parfois, il m’arrivait de m’énerver un peu, mais les préposés m’ont bien maîtrisé. »

Il sait que plusieurs autres joueurs ont continué à jour dans la Ligue nationale après avoir subi une blessure au ligament croisé antérieur.

« J’en ai déjà subi une auparavant et c’est arrivé encore, a-t-il dit. Steve Yzerman et plusieurs autres joueurs ont aussi subi ce genre de blessure. Il faut juste apprendre à compenser et travailler en fonction de cela. Ils (Townend et Schwarz) ont fait du bon travail. C’est surtout psychologique. »

Maintenant, il est impatient de rejoindre ses coéquipiers. Ces derniers souhaitent rebondir après avoir subi deux échecs face aux Bruins cette saison, deux fois par un revers de 4-3 en tirs de barrage.

« Lorsque vous faites partie d’une équipe avec de bons joueurs, vous voulez revenir rapidement, a-t-il affirmé. C’est plaisant lorsqu’ils gagnent, mais c’est encore mieux d’être dans le vestiaire lorsqu’ils gagnent. »

Bloc-notes

Brian Elliott (9-8-3) reviendra devant le filet des Sénateurs ce soir pour son 18e départ de la saison... Les trios des Sénateurs à l’entraînement : Milan Michalek-Jesse Winchester-Daniel Alfredsson; Peter Regin-Mike Fisher-Alex Kovalev; Jarkko Ruutu-Chris Kelly-Jonathan Cheechoo; Chris Campoli-Josh Hennessy-Ryan Shannon ... Il reste moins de 750 billets pour le match de ce soir, le dernier des Sénateurs à la Place Banque Scotia avant la pause de Noël.


En voir plus