Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Deux joueurs profitent de la manne

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L'attaquant des Sénateurs Dany Heatley, qui effectue des étirements avec ses coéquipiers à l'entraînement aujourd'hui à la Place Banque Scotia, a marqué huit buts à ses sept derniers matchs.
Les succès d’une équipe contribuent souvent à améliorer les statistiques individuelles.


Donc, les succès des Sénateurs d’Ottawa au cours de leurs dix derniers matchs (6-2-2) ne sont pas étrangers au fait que certains joueurs voient leurs statistiques améliorer. Surtout que les Sénateurs ont inscrit 32 buts au cours de cette récente séquence, presque un but de plus que leur moyenne par match cette saison (2,51).

« Nous jouons mieux collectivement et généralement, cela a des répercussions positives sur le plan individuel », a déclaré l’attaquant des Sénateurs Antoine Vermette, qui a amassé neuf points à ses sept derniers matchs (deux buts, sept aides). « Nous jouons avec plus de confiance et c’est la même chose pour moi. »

Personne ne connait une meilleure séquence que l’attaquant Dany Heatley. Il totalise huit buts à ses sept derniers matchs, pour atteindre le plateau des 30 buts pour la cinquième fois en sept saisons dans la Ligue nationale. Heatley se considère aussi comme un joueur qui profite des récents succès de son équipe.

« Nous sommes meilleurs et je parviens à lancer la rondelle beaucoup plus souvent qu’en début de saison », a-t-il dit après la séance d’entraînement d’aujourd’hui à la Place Banque Scotia. « Ainsi, je pense que c’est pour cette raison qu’il y a plus de buts. »

L’entraîneur-chef Cory Clouston croit aussi que Heatley utilise mieux son corps de 6 pieds 4 et 221 livres pour créer davantage de chances de marquer.

Nous sommes meilleurs et je parviens à lancer la rondelle beaucoup plus souvent qu’en début de saison. Ainsi, je pense que c’est pour cette raison qu’il y a plus de buts. - Dany Heatley
« Il (Heatley) s’impose davantage sur le plan physique dans les deux sens de la patinoire, a dit Clouston. Il est intense en zone défensive que devant le filet adverse. Il ne se contente pas de marquer des buts, mais il crée des chances en s’impliquant devant le filet.

« Il a marqué un but à Montréal (samedi) en étant près du filet. Il utilise son gabarit imposant à son avantage. »

Sa récente séquence commence déjà à faire jaser; certains avancent que Heatley pourrait tenter de viser une troisième saison de 50 buts. Il aura besoin de marquer 20 buts en 23 matchs pour y parvenir.

« C’est une possibilité, sans doute, étant donné le nombre de matchs qui reste à disputer, d’admettre Heatley. Mais de la façon dont les choses se déroulent, on ne sait jamais. »

Neil fait des progrès

L’attaquant des Sénateurs Chris Neil a patiné en solo avant la séance d’entraînement aujourd’hui, une étape importante dans son rétablissement d’une lacération subie au mollet droit le 7 février contre les Sabres de Buffalo. Mais Neil, qui a raté huit rencontres, croit qu’il pourrait revenir au jeu dans une semaine tout au plus.

« Je me sens beaucoup mieux. Les choses s’améliorent de jour en jour, dit-il. Mais ce n’est pas seulement mon mollet, mais tout le reste aussi. Il faut que tous les muscles soient prêts.

« Je n’ai pas encore patiné avec l’équipe – à une semaine – et selon notre calendrier (des matchs aux deux jours), c’est intensif. Je peux arriver demain et être en feu. Mais, j’ai encore besoin de temps pour guérir. C’est quand même une blessure profonde. »

Bloc-notes

Le défenseur Chris Phillips, qui a joué mardi contre la Caroline malgré la grippe, ne s’est pas entraîné aujourd’hui. Mais Clouston croit qu’il sera disponible pour jeudi, alors que les Sénateurs recevront les meneurs de l’Association de l’Ouest, les Sharks de San Jose (19 h 30, RDS, Rogers Sportsnet, 104,7 FM). Il se sent beaucoup mieux, mais il a perdu quelques livres, a dit Clouston. Il sera prêt demain. Si le match était présenté aujourd’hui, il aurait été en uniforme. » ... Il reste moins de 2 000 billets pour le match de demain, le deuxième de la présente séquence de huit parties à domicile pour Ottawa... La dernière visite des Sharks, qui sont à Detroit ce soir pour un duel du tonnerre contre les Red Wings, à la Place Banque Scotia remonte au 12 janvier 2006, alors qu’ils l’avaient emporté 2-0.


En voir plus