Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Des souvenirs inoubliables d'une saison remarquable

par Todd Anderson / Ottawa Senators
L'entraîneur-chef des Sénateurs, Bryan Murray, est heureux de la façon dont son équipe a adhéré aux nouvelles philosophies instaurées par le personnel entraîneur cette saison. Photo : A. Ringuette/Freestyle Photography/OSHC

On n'est pas prêt d'oublier la saison 2006-2007 des Sénateurs d'Ottawa.

Le Royaume du hockey souligne la détermination des champions de l'Association de l'Est.

Les Sénateurs ont confronté l'adversité avec un début de campagne difficile, alors qu'ils devaient apprendre à maîtriser un nouveau plan de match implanté par le personnel d'entraîneurs. L'entraîneur-chef Bryan Murray et ses adjoints Greg Carvel et John Paddock ont insisté sur un jeu davantage axé sur un effort d'équipe et la défensive de la part de la formation entière. Avec l'une des formations des plus talentueuses de la LNH, les entraîneurs ont exigé de chacun des joueurs que leur éthique de travail soit à la hauteur de leur talent. Ils ont eu raison.

« Tu crois toujours en tes chances de gagner, mais (peut-être) pas de la façon dont nous avons débuté », avait déclaré Murray lors de son point de presse d'après-match, mercredi. « Nous avons certainement beaucoup progressé au cours de l'année. »

Le désir des Sénateurs de suivre le plan de match en a valu la chandelle. Non seulement le club a cumulé son quatrième meilleur total de points en saison régulière (105), mais il a aussi atteint la finale de la Coupe Stanley pour la première fois. Un point tournant de la saison est survenu en décembre alors que les joueurs de centre Jason Spezza, Antoine Vermette et Mike Fisher se sont retrouvés sur la liste des blessés. L'équipe s'est ralliée et ressaisie. Lorsque les trois joueurs sont revenus dans l'alignement, les Sénateurs ont effectué une remontée dans le classement, terminant parmi les meilleures équipes lors de la deuxième moitié du calendrier.

Gonflés à bloc pour les séries éliminatoires, les Sénateurs n'ont mis que 15 matchs pour franchir les trois premières rondes, éliminant tour à tour les Penguins de Pittsburgh, les Devils du New Jersey ainsi que les gagnants du trophée du Président, les Sabres de Buffalo.

« Rien ne se déroule exactement comme prévu, a indiqué le directeur général des Sénateurs, John Muckler. On ne peut pas prévoir la réaction de certaines personnes. Cette saison fut fort différente de toutes les autres depuis mon arrivée ici. Nous avons du faire face à beaucoup d'adversité au cours des premiers mois et il a fallu attendre jusqu'en janvier avant de commencer à gagner régulièrement. Nous avions perdu Spezza, Vermette et Fisher d'un seul coup, et je crois que ce fut à partir de ce moment précis que les joueurs et les entraîneurs de montrer leurs talents. Le fait d'être en mesure d'avoir plus de temps de glace pendant les blessures a aidé tout le monde. Toutes ces choses qui sont survenues pendant cette courte période et ensuite pendant le mois de janvier ont permis d'établir une chimie. »

En voir plus