Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Des souvenirs en or pour Hartsburg

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Même s’il est préoccupé par des choses plus urgentes sur le plan hockey, Craig Hartsburg n’a pas besoin de réfléchir bien longtemps sur ce que peuvent procurer des moments de gloire comme ceux qu’il a vécu avec l’équipe nationale junior.


Les deux occasions où il a mené Équipe Canada à la conquête de la médaille d’or au Championnat mondial de hockey junior de l’IIHF resteront marquées à jamais dans sa mémoire. L’entraîneur-chef des Sénateurs d’Ottawa était derrière le banc lorsque le Canada a gagné en République tchèque l’an dernier et en Suède en 2007. Des événements qu’il n’oubliera jamais, peu importe la tournure que prendra sa carrière d’entraîneur.

« C’est un tournoi très intense sur le plan émotionnel », a déclaré Hartsburg à propos du tournoi qui a fait des gains considérables en popularité et en envergure depuis l’époque où il y avait lui-même joué en 1978. « C’est difficile à décrire lorsque vous n’êtes pas dans le feu de l’action. C’est ce qui m’a fasciné le plus. »

L’émotion était à son comble au CMJ de 2007 à Leksand, en Suède, lorsque le Canada a vaincu les États-Unis 2-1 dans une demi-finale enlevante, alors que Jonathan Toews, maintenant un joueur vedette chez les Blackhawks de Chicago, a marqué trois fois en fusillade pour le Canada. Ensuite, le Canada a vaincu la Russie 4-2 pour remporter la médaille d’or, mais le match de demi-finale demeure le fait saillant.

« Ce fut une expérience incomparable. Je n’avais jamais rien vu ni vécu de tel, a déclaré Hartsburg. C’était très stressant. Une chose qui me vient à l’esprit est lorsque nous avions finalement gagné cette fusillade sur les É.-U., j’ai jeté un regard vers le médecin et le soigneur (de l’équipe) et ils avaient les larmes aux yeux. J’ai vu mon épouse après le match et elle aussi était en larmes.

« Vous ne pouvez pas deviner les émotions. Lorsque vous y êtes, vous êtes entrainés dans ce processus. »

Le suspense était différent en janvier dernier en République tchèque, lorsque le Canada a bousillé une avance de 2-0 lors du match pour la médaille d’or et a vu la Suède créer l’égalité dans la dernière minute de jeu. Mais le but de Matt Halischuk en prolongation a permis au Canada de se mériter une quatrième médaille d’or d’affilée au mondial junior.

« Gagner la médaille d’or en prolongation fut certainement spectaculaire pour tout le monde ici, mais aussi pour tout le pays, a dit Hartsburg. On n’oublie jamais les sourires et les pleurs de joie des enfants. »

Sans l’ombre d’un doute, les deux médailles d’or au CMJ figureront toujours parmi les plus gros faits saillants de sa carrière.

« Pour n’importe quel jeune, joueur ou entraîneur, au Canada, outre celui de remporter la Coupe Stanley, le rêve est d’aider son pays à remporter une médaille d’or, que ce soit au mondial junior ou aux Jeux olympiques, d’affirmer Hartsburg. Le fait d’en parler maintenant donne des frissons. Lorsque je serai en fin de carrière, je vais certainement repenser à ces deux conquêtes, qui sont certainement les meilleurs faits saillants de ma carrière. »

L’entraîneur-adjoint des Sénateurs, Curtis Hunt, qui a partagé les deux derniers triomphes avec Hartsburg dans les mêmes fonctions, partage les mêmes sentiments.

« Lorsque vous gagnez, il n’y a pas de meilleur moment que celui-là ou il se situe dans mes cinq plus gros faits saillants en carrière, dit-il. C’est très particulier. Je n’y pense pas tout le temps, mais dans des périodes comme celle-ci, des souvenirs refont surface. Je suis très fier d’avoir vécu cette expérience. »

Hartsburg et les Sénateurs sont au beau milieu d’un long voyage de huit matchs à l’extérieur, mais il trouve quand même un peu de temps pour suivre les faits et gestes de la plus récente cuvée d’ÉCJ au mondial junior 2009, cette semaine à la Place Banque Scotia.

« C’est toujours un grand tournoi, peu importe la période ou l’endroit où il se déroule, dit-il. Cette année, c’est au tour d’Ottawa et je crois qu’il s’agira encore d’une expérience inoubliable pour les joueurs participants. Les amateurs vont certainement encourager Équipe Canada.

« Je regarde le tournoi et je vais certainement lire les articles sur le sujet. C’est un événement qui rassemble notre pays et qui est très important pour nous. »


En voir plus