Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Des portes s'ouvrent pour Shannon

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Ryan Shannon, qui a vu son rôle prendre de plus en plus d'importance au cours des dernières semaines de la campagne, a été choisi à titre de candidat chez les Sénateurs pour le trophée Bill Masterton (Photo par Jim McIsaac/Getty Images).
Il n’y a pas si longtemps, Ryan Shannon se demandait s’il y avait une place de régulier pour lui au sein de l’alignement des Sénateurs d’Ottawa.


Et puis, il y a de ces moments où l’on pense que l’on passe beaucoup trop de temps à regarder des parties depuis la galerie de presse. Cela semblait être le train de vie de Shannon avec les Sénateurs au cours de la saison 2009-2010.

Certes, cela n'a pas été le cas pendant la présente campagne qui s’achève. Shannon a mis derrière lui deux saisons précédentes marquées par des commotions pour connaître une saison du tonnerre cette année à Ottawa, avec des sommets en carrière au chapitre des buts (11), des aides (15), des points (26) et des matchs disputés (77). Son rôle n'a jamais été plus important depuis qu’il a entamé sa carrière dans Ligue nationale de hockey, avec des séjours précédents chez les Ducks d'Anaheim et les Canucks de Vancouver.

Pour tout cela, l’athlète de 28 ans de Darien, au Connecticut, a été choisi par les membres du chapitre d’Ottawa de l’Association des chroniqueurs de hockey professionnel à titre de candidat chez les Sénateurs pour le trophée Bill Masterton, qui est remis annuellement au « joueur de la Ligue nationale ayant fait preuve de persévérance, d'esprit sportif et d'un dévouement pour le hockey. »

Sans aucun doute, Shannon vous dira que son parcours aura été parsemé d’embûches jusqu'à aujourd’hui.

« Il ya eu des moments difficiles », a déclaré Shannon, qui a admis se sentir « honoré » après avoir appris la nouvelle de sa nomination au Masterton, plus tôt aujourd'hui. « Ayant été laissé de côté plus souvent qu’à mon tour l’an dernier et au début de la présente saison, la chose la plus importante est probablement d’apprendre à rester concentré et à conserver la passion pour notre objectif. Mais cela devient quand on joue moins souvent.

« Je pense que c’est le sort de tout le monde. On commence à se battre contre soi-même et on se demande ce qui se passe. On commence à douter et c'est probablement la pire chose qui peut nous arriver. En restant confiant et croire en nos capacités peuvent faire toute la différence. »

Depuis la date limite des transactions dans la LNH, alors que les Sénateurs se sont départis de plusieurs vétérans pour les remplacer par de jeunes espoirs, Shannon est devenu un joueur de plus en plus important au sein de l’alignement. L’entraîneur-chef Cory Clouston fait appel à l’attaquant de 5’9’’ et 175 livres autant sur le jeu de puissance qu’en infériorité numérique. Il n’est pas rare qu’il soit utilisé pendant plus de 20 minutes par match ces jours-ci.

« Parfois, il faut juste profiter de l'occasion lorsqu’elle se présente, a déclaré Shannon. Je pense que c'est ça le hockey. On peut constater que des carrières commencent à progresser généralement parce qu’un joueur obtient une occasion en raison d'une blessure, d'une retraite ou d’un échange. J'ai essayé de profiter de cette situation et voir comment les choses se passeront. »

Shannon a eu la frousse en septembre dernier, lors qu’il a encaissé une solide mise en échec dans la baie vitrée de la part de l’attaquant Jay Rosehill, des Maple Leafs de Toronto, lors d'un match préparatoire. Compte tenu de son historique au chapitre des commotions cérébrales, il a été tenu à l’écart de l’alignement pendant la période obligatoire de tests. Il n'a pas eu d’autres problèmes du genre depuis ce temps.

« Les commotions cérébrales, c’est épeurant », a-t-il dit en faisant référence à celle qu'il a subie la saison dernière. « Dans mon esprit, je ne savais pas vraiment si j'allais bien, il m'a fallu attendre l'été – un mois loin de la patinoire – pour réaliser que je n'allais pas bien. Mais je ne regrette rien. J’ai mis tous les efforts nécessaires pour faire tout ce que je pouvais et je me sens bien maintenant. »

Bloc-notes

Le nombre de joueurs à l’entraînement des Sénateurs aujourd'hui était beaucoup plus restreint après que les attaquants Erik Condra et Roman Wick et les défenseurs Patrick Wiercioch, David Hale et André Benoit ont été cédés aux Senators de Binghamton de la Ligue américaine de hockey. Les B-Sens pourraient assurer leur première participation aux séries éliminatoires depuis 2005 avec une victoire ce soir à domicile contre le Crunch de Syracuse. « Nous essayons de qualifier ce club en séries éliminatoires, a dit Clouston. Donc, j'espère qu’ils pourront obtenir une victoire ce soir pour régler le dossier. Ensuite, nous pourrons nous concentrer sur les deux derniers matchs ici et garder nos gars en forme, afin qu’ils puissent ensuite connaître du succès là-bas en séries éliminatoires. » Ottawa terminera son calendrier à domicile jeudi soir à la Place Banque Scotia contre les Canadiens de Montréal (19 h, RDS, CBC, CKOI 104,7 FM). La saison se terminera samedi contre les Bruins à Boston (13 h, CBC, CKOI 104,7 FM).


En voir plus