Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Des moments angoissants pour les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le défenseur Filip Kuba demeure "optimiste" quant aux chances que lui et les Sénateurs puissent parvenir à un nouvelle entente avant la date limite des échanges dans la LNH, mercredi (Photo par Len Redkoles/NHLI via Getty Images).
Alors que nous approchons de la journée fatidique, la nervosité est palpable dans le vestiaire des Sénateurs d’Ottawa.


Au moment d’écrire ces lignes, il reste un peu plus de 48 heures avant la date limite des transactions dans la Ligue nationale de hockey. Toutefois, les Sénateurs tentent de demeurer concentrés sur leur prochain rendez-vous, alors que les Flames de Calgary seront les visiteurs mardi soir à la Place Banque Scotia (19 h 30, Rogers Sportsnet, 104,7 FM). Inutile de dire que ce n’est pas évident alors que toutes sortes de choses circulent ces jours-ci.

« C’est certainement une source de distraction, a déclaré le capitaine des Sénateurs, Daniel Alfredsson. Vous ne savez jamais ce qui arrivera ou qui pourrait arriver... C’est une période angoissante pour les joueurs et leurs conjointes aussi. »

L’attaquant Antoine Vermette a ajouté : « C’est une distraction, mais il faut quand même jouer. »

L’entraîneur-chef des Sénateurs, Cory Clouston, ressent la tension qui s’accentue au sein de sa troupe.

« Nous sommes dans une période un peu angoissante en ce moment, dit-il. Certains joueurs peinent à dormir la nuit. Ce n’est pas facile. Personnellement, je n’ai jamais passé par là, donc je ne peux pas m’imaginer comment cela peut être difficile à vivre. Ils (les joueurs) ont des familles, des amis et ils entendent des rumeurs. C’est le sujet de l’heure dans le vestiaire. »

Cependant, le gros de la pression de la date butoir repose sur les épaules du directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, qui tente habituellement d’ajouter du tonus à son alignement en prévision des séries éliminatoires. Cette année, le scénario est fort différent, alors que son équipe occupe le 12e rang du classement de l’Association de l’Est à 14 points d’une place pour accéder aux séries éliminatoires avec seulement 21 matchs à disputer.

« C’est très différent et j’espère que cela ne se reproduira plus, dit-il. Nous ne voulions certainement pas nous retrouver dans une telle situation. Être le celui qui attend les appels des autres directeurs généraux est très différent que celui qui loge les appels pour obtenir un joueur. »

Murray continue de rencontre les représentants de l’attaquant Chris Neil et du défenseur Filip Kuba, qui espèrent obtenir chacun un contrat avant mercredi. Les deux joueurs obtiendront l’autonomie sans restriction le 1er juillet et Murray a déjà indiqué qu’il ne veut pas les perdre et se retrouver bredouille, ce qui signifie qu’il pourrait les échanger advenant que les négociations n’aboutissent pas au cours des prochains jours.

« Ce sont les deux décisions les plus importantes que je dois prendre sur le plan budgétaire », a déclaré Murray, qui prévoit que le nombre d’appels augmentera substantiellement dans les deux prochains jours. Je pense que les offres sérieuses commenceront à arriver aujourd’hui ou demain et que les vraies discussions s’amorceront. »

Neil et Kuba demeurent optimistes quant à leurs chances de demeurer avec les Sénateurs, un sentiment que ce dernier a réitéré aujourd’hui.

« Je suis optimiste, a dit Kuba. « Les pourparlers se poursuivent et j’aimerais demeurer ici. »

Entre-temps, avec un match à disputer contre les Flames avant la date fatidique, Clouston a effectué un changement mineur avec ses deux premiers trios à l’entraînement d’aujourd’hui. Ryan Shannon a été utilisé avec Dany Heatley et Jason Spezza, tandis qu’Alfredsson s’est joint à Mike Fisher et Nick Foligno sur la deuxième unité.

C’est certainement une source de distraction. Vous ne savez jamais ce qui arrivera ou qui pourrait arriver... C’est une période angoissante pour les joueurs et leurs conjointes aussi. - Daniel Alfredsson
« Tout cela est du en raison de l’adversaire que nous allons affronter demain », a déclaré Clouston, qui a reconnu avoir fait ce genre de modification pour différentes raisons lors du match de samedi, qui s’est soldé par un revers de 4-3 en prolongation face aux Maple Leafs de Toronto. « Nous n’avions pas de rythme en première (période). Nous voulions créer une attaque équilibrée. Nous souhaitions avoir au moins un joueur susceptible d’apporter un peu d’énergie et d’avoir de l’intensité sur chaque trio. »

Alfredssson affirme qu’il croit que son trio sera désigné pour faire face à celui formé de Jarome Iginla, Mike Cammalleri et Craig Conroy, chez les Flames.

« J’ai toujours aimé jouer avec Fish, dit-il. Nous mettons plus d’accent sur l’échec avant et je dois pratiquer un style plus fougueux que lorsque je suis aux côtés de Heatley et de Spezza... J’espère pouvoir apporter plus d’offensive au sein du trio de Fisher et d’équilibrer les choses. »

Bloc-notes

Clouston a qualifié le statut du défenseur Alexandre Picard de « douteux » pour le match de mardi soir contre les Flames. Il a subi une blessure au bas du corps en première période samedi contre Toronto et il n’est pas revenu dans le match... Alfredsson prévoit porter encore son masque protecteur pour au moins deux autres semaines, en raison d’une fracture subie à la mâchoire. « Il y a beaucoup d’amélioration », a-t-il dit à propos de la blessure, dont les médecins avaient prédit qu’il aurait besoin de quatre semaines pour guérir complètement. « Je peux recommencer à manger plusieurs aliments, ce qui est une bonne nouvelle. Et je ne ressens plus la douleur de la première semaine. »... Il reste moins de 1 500 billets pour le match contre les Flames, et 3 500 pour celui de jeudi contre les Oilers d’Edmonton (19 h 30, Rogers Sportsnet, 104,7 FM).


En voir plus