Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Des modifications nécessaires pour la rencontre en Caroline

par Staff Writer / Ottawa Senators
Des modifications nécessaires pour la rencontre en Caroline

Bryan Smolinski éprouve de la « douleur intense »
Alors que Bryan Smolinski connaissait une bonne séquence depuis le début de la saison, il sera contraint à l'inactivité à cause d'une blessure à l'épaule droite.

L'attaquant a déclaré lundi qu'il ne sera pas de l'alignement contre les Hurricanes de la Caroline mardi, mais il pourrait être de retour vendredi à New York contre les Islanders.

« C'est très douloureux, a-t-il déclaré à la suite de la pratique de ses coéquipiers lundi.
Je vais patiner (mardi) et on verra par la suite. »

Le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson, qui a amorcé la saison aux côtés de Smolinski, a déclaré qu'il s'agit d'une grosse perte pour le club.

« C'est difficile de se passer d'un gars comme lui. Il jouait très bien pour nous, particulièrement ces derniers temps. »

Pour combler l'absence de Smolinski, les Sénateurs demanderont l'aide d'un joueur de leur club école, les Senators de Binghamton, dans la Ligue américaine.

Il faut jouer pendant 60 minutes contre les Hurricanes
Daniel Alfredsson s'attend à un bon match pour les siens sur la route, après les revers subis aux mains des Hurricanes de la Caroline dans les deux premiers matchs entre les deux équipes cette saison.

« Nous devons jouer avec vigilance pendant 60 minutes. Leur gardien a été très bon. Ils ont obtenu des buts de la part de joueurs qui ne sont pas sur leur premier trio et leurs unités spéciales ont bien performées. »

Est-ce que Martin Gerber commence à hanter certains des francs-tireurs des Sénateurs après deux victoires convaincantes?

« Il a été très solide, » admet Alfredsson.
« Nous devons être présents devant le filet plus souvent et sauter sur les retours qu'il accorde. Un gardien peut nous hanter mais nous ne sommes pas trop préoccupés. Nous devons simplement le temps de possession de la rondelle. Si nous faisons cela, ils retournent dans l'autre direction assez rapidement. Nous devons maintenir la pression dans leur territoire plutôt que de pourchasser la rondelle. »

Durant la pratique, Murray a ordonné un entraînement à 3 contre le gardien, pour mettre l'emphase sur l'attaque au filet. Après qu'un joueur eut lancé au but après avoir franchi la ligne bleue, tous les trois devaient se lancer pour capter les retours.

L'attaquant Jason Spezza a été questionné sur la façon de résoudre l'énigme Gerber avec plus de succès.

« Nous devons nous assurer d'obtenir les deuxièmes chances. Nous aurions pu bénéficier d'une avance de 3-0 avant qu'ils puissent marquer leur premier but (dans la dernière rencontre entre les deux équipes.) Il s'agit de faire preuve d'opportunisme. »

Murray a déjà vécu des situations où un joueur dominait la rencontre, comme Gerber dans les deux premiers matchs.

« Cela se produit de temps à autre et c'est souvent un gardien qui vole la vedette, affirme Murray. Nous avons amplement d'opportunité de marquer, maintenant c'est une question de finesse. La chose la plus importante pour nous est d'exercer de la pression sur leurs défenseurs et ne pas leurs accorder de construire un jeu. Sinon, ils se porteront en attaque contre vous. Ils sont efficaces sur la longue passe, particulièrement vers (Eric) Cole. »

Murray mécontent des pénalités pour échec
Murray a déclaré qu'il était mécontent du grand nombre de pénalités pour échec que ses joueurs ont écopé lors du match du 19 novembre contre les Devils du New Jersey.

« Nous avons des extraits vidéo qui le prouve et je vais montrer (aux joueurs des Sénateurs) quelques-unes unes des pénalités que nous avons écopées. Je vais leur en parler encore demain. Nous devons garder les bâtons sur la glace afin d'éviter de donner l'occasion aux arbitres d'appeler des pénalités. »

Emery ignorait le record
Le gardien recrue des Sénateurs d'Ottawa Ray Emery n'avait pas réalisé qu'il avait égalé un record de la LNH samedi soir à la suite de la victoire de 5-4 sur les Devils du New Jersey.

Avec cette victoire, Emery a égalé la marque de Bob Froese des Flyers de Philadelphie of en 82-83 avec huit victoires consécutives en début de carrière.

« C,est super. Je ne le savais pas, a déclaré Emery après la pratique de lundi, surpris par la nouvelle.
« Au début de la saison, on s'interrogeait sur moi, à savoir si j'étais capable de prendre la relève si quelque chose survenait (à Dominik Hasek.) J'aime bien avoir une équipe qui m'appui. »

Cette victoire est très spéciale étant donné les problèmes qu'ont éprouvés les Sénateurs avec les pénalités en fin de match. Emery et les Sénateurs ont été capable de maintenir le cap et de vaincre le futur membre du Temple de la renommée, le gardien Martin Brodeur.

« Ce n'est pas la façon dont j'aurais voulu que cela se termine, mais c'est quelque chose dont je vais me souvenir, » a dit Emery.

L'athlète de Hamilton a maintenant une fiche de 5-0-0 cette saison. Il a obtenu ses trois autres gains lors des saisons 2002-2003 et 2003-2004.

En voir plus