Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Des milliers de personnes ont célébré la vie de Daron Richardson

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Ils n’oublieront jamais le jour où ils ont appris la nouvelle de son terrible décès.


Mais encore plus, la famille et les amis de Daron Richardson veulent se souvenir de la façon dont elle a vécu sa vie à plein régime et de la joie et la gentillesse qu’elle a apportées.

Cela a été clairement souligné pendant une matinée chargée d'émotion à la Place Banque Scotia, où plus de 5 600 personnes ont afflué dans l'amphithéâtre pour célébrer la vie de la fille de 14 ans de l’entraîneur-adjoint des Sénateurs d'Ottawa, Luke Richardson, qui est décédée le week-end dernier.

Dans un service qui a duré près de deux heures mélangées de larmes et de rires à la fois, plusieurs amis, coéquipières de hockey et enseignants de Daron ont brossé un tableau d'une jeune fille qui a touché positivement leur vie de plusieurs façons. Voilà l’esprit qu’ils désirent amener avec eux.

« DIFD -- Do it for Daron (faites-le pour Daron – traduction libre) », a déclaré Erin Sauvé, membre de l’équipe féminine de hockey des Sénateurs d’Ottawa bantam AA, pour dédier le reste de leur saison à une coéquipière très appréciée. « N’oublions jamais. »

Il s’agissait d’un sentiment partagé par tous ceux qui ont pris la parole lors du service commémoratif. Ses amis de son « groupe des sept » ont fondu en larmes tour à tour en parlant de quelqu'un qui leur a montré « le véritable sens de l'amitié ». Parmi elles, on trouvait Emily Groper, qui a qualifié Daron de « meilleure amie et de sœur que je n'ai jamais eue. »

Des centaines d'étudiants ont été transportés par autobus à partir de l'école Elmwood et du Ashbury College, où Daron était une élève de 9e année qui excellait dans tout ce qu'elle touchait, que ce soit en classe, sur le terrain de jeu ou sur la scène de théâtre. Généralement, cependant, elle a touché la vie avec sa bonté et de générosité.
« Daron était appréciée », a déclaré Mike Dagenais, un ami de longue date et coéquipier de hockey junior de Luke Richardson et parrain de Daron, qui a lu l'éloge funèbre. « Il suffit de regarder autour de ce lieu aujourd'hui pour en témoigner l’évidence. »

Mais il y n’avait pas de lien aussi étroit que celui entretenu entre Daron et sa sœur cadette, Morgan. Dans son éloge, Dagenais a raconté l'histoire de Morgan, le cœur brisé, qui a passé les 40 dernières heures de vie de Daron à son chevet, lui tenant la main la plupart du temps. Morgan a également placé les écouteurs de son iPod sur les oreilles de sa sœur afin que cette dernière puisse entendre de la musique, et non les bips des machines de l’hôpital.

L’influence de Daron se fait déjà sentir dans la vie de quatre autres personnes qui ont bénéficié de la décision de Luc et Stephanie Richardson de faire don de ses organes. Ils ont aussi choisi de partager leur chagrin de façon publique pour aider à sensibiliser les gens sur les suicides d'adolescents et de problèmes de santé mentale chez les jeunes.

« La famille a choisi la route la moins fréquentée et parfois la plus difficile, mais cela ne veut pas dire que ce n’est pas le bon chemin à prendre », a dit le président des Sénateurs Cyril Leeder lors de cette journée qu’il qualifie de « difficile » pour toute l’organisation. « Ils voulaient faire quelque chose d’agréable à partir d'une tragédie. »

Toute l'équipe et le personnel d'entraîneurs des Sénateurs étaient présents au service, alors qu’ils avaient choisi de revenir à la maison pendant un voyage sur la route afin de soutenir la famille Richardson. Quelques heures après le service commémoratif, ils se sont envolés vers Raleigh, où ils affronteront les Hurricanes de la Caroline ce soir.


En voir plus