Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Des décisions difficiles attendent le DG des Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le défenseur recrue Erik Karlsson est parmi les jeunes talents qui travaillent avec acharnement pour se tailler un poste avec les Sénateurs d'Ottawa pour débuter la saison 2009-2010 (Phillip MacCallum/Getty Images).
Pas de grands changements en vue… du moins pour le moment.


Mais le directeur général des Sénateurs d’Ottawa, Bryan Murray, reconnait que quelques « décisions difficiles » devront être prises avant d’en venir à l’alignement final en vue du début du calendrier régulier 2009-2010. Vingt-sept joueurs – trois gardiens, huit défenseurs et 16 attaquants – demeurent toujours au camp alors que le dernier match préparatoire des Sénateurs aura lieu vendredi soir à la Place Banque Scotia, contre les Bruins de Boston (19 h, TSN2, CJRC 104,7 FM).

Le rendement remarquable de quelques-uns des jeunes joueurs prometteurs de l’organisation rend le processus difficile pour les dirigeants de l’équipe. Le défenseur Erik Karlsson et l’attaquant Peter Regin, pour ne nommer que ceux-là, se débrouillent plus que bien et Murray admet que les deux joueurs ont les outils pour avoir un impact au niveau de la Ligue nationale de hockey.

Même la décision de renvoyer le gros défenseur Jared Cowen aux Chiefs de Spokane dans la Ligue de l’Ouest – que les Sénateurs ont officialisé aujourd’hui – fut pénible pour Murray, qui estime que le premier choix de l’équipe (neuvième au total) au repêchage de 2009 n’est pas bien loin d’être prêt pour la LNH (fichier mp3).

« Selon moi, ce fut très difficile, car je le vois, vers novembre, être en mesure d’être de calibre dans cette ligue », a dit Murray à propos de l’athlète de 6 pieds 5 pouces et 225 livres, qui venait d’effectuer un retour au jeu après avoir raté huit mois d’activité en raison d’une importante opération à un genou.

« J’aime beaucoup les jeunes joueurs qui se redressent comme il l’a fait. Il a très bien fait (lundi soir contre le Lightning de Tampa Bay) étant donné qu’il n’avait pas joué depuis une longue période. Je crois qu’à long terme, c’est mieux pour lui (de retourner au hockey junior). »

Les décisions ne seront pas si simples pour des joueurs comme Karlsson et Regin, les deux vedettes scandinaves du camp d’entraînement. Karlsson, un flamboyant défenseur suédois avec beaucoup d’habiletés et d’instincts offensifs, démontre déjà qu’il peut apporter une dynamique sur le jeu de puissance. Les dirigeants des Sénateurs croient qu’il a une véritable chance de se tailler un poste avec le gros club, et cela ne semble pas avoir changé d’un iota.

« Nous savons qu’Erik est un jeune joueur très talentueux, a déclaré Murray. Il y a certaines choses que j’aimerai qu’il exécute plus rapidement en avantage numérique, mais il a très bien fait. Il n’y a pas de surprises ici. Il a certainement un grand potentiel pour gagner une place au sein de cette équipe de hockey. »

Regin, de son côté, a brillé sur le trio de Mike Fisher et de Nick Foligno au cours des deux derniers matchs préparatoires. L’athlète de 23 ans de Herning, au Danemark, qui a disputé 11 matchs dans la LNH la saison dernière, fait tout ce qu’il peut pour montrer qu’il est prêt à faire davantage au cours de la saison qui s’amorce.

« Au cours des deux derniers matchs avec Mike Fisher, Peter a fait de Mike une machine à marquer des buts, a dit Murray. Il fabrique des jeux. Il a fait tout un jeu sur le (de Fisher) hier soir. Lors du match contre Montréal (samedi, lorsque Regin a récolté un but et deux aides), il a effectué quelques jeux impressionnants.

« Il est rapide, créatif et il aide défensivement. Il est sans aucun doute prêt pour la LNH. »

Alors que les Sénateurs aimeraient injecter un peu de jeunesse dans leur alignement, Murray sait aussi qu’il a assez de vétérans de calibre de la LNH pour compléter la formation.

Au cours des deux derniers matchs avec Mike Fisher, Peter a fait de Mike une machine à marquer des buts. Il fabrique des jeux. Il a fait tout un jeu sur le (de Fisher) hier soir. Lors du match contre Montréal (samedi, lorsque Regin a récolté un but et deux aides), il a effectué quelques jeux impressionnants. Il est rapide, créatif et il aide défensivement. Il est sans aucun doute prêt pour la LNH. - Brian Murray
« Parfois, nous les oublions (les vétérans), dit-il. S’ils ne marquent pas de but ou qu’ils ne font pas quelque chose de particulier, nous regardons assez vite vers les jeunes espoirs. Nous avons cette fâcheuse manie régulièrement.

« J’ai vécu tellement de camps d’entraînement où il y avait des jeunes qui impressionnaient, mais lorsque venait la vraie saison, ils n’étaient tout simplement pas prêts. Nous devons aussi être vigilants à cet égard. »

Personne, cependant, n’est plus conscient que Murray, de la nécessité de trouver l'amélioration qui est nécessaire pour permettre aux Sénateurs de se classer à nouveau pour les séries éliminatoires.

« Nous n’avons pas fait les séries l’an dernier. Nous devons être meilleurs, dit-il. Nous ne devons pas regarder passer le train. Nous devons faire en sorte que cette équipe soit meilleure et je pense qu’elle est beaucoup mieux nantie présentement, comparativement à la même période l’an dernier. Mais, nous allons voir. »


En voir plus