Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

De nouveaux défis stimulent l’enthousiasme d’Alfie pour revenir

par Rob Brodie / Ottawa Senators

Dans l’esprit de Daniel Alfredsson, 40 est le nouveau 30.

OK, donc ce n’est pas exactement un nouveau concept. Mais le capitaine des Sénateurs d’Ottawa, qui s’est maintenant engagé à revenir pour la saison 2012-13 de la Ligue nationale de hockey, est loin de voir la prochaine campagne comme une tournée avant la retraite.

«Je prendrai cette décision après la prochaine année, a dit Alfredsson au cours d’un appel-conférence avec les journalistes plus tôt aujourd’hui depuis Göteborg, en Suède, quand il parlait de sa décision de jouer la dernière saison de son contrat actuel de quatre ans. Je jouerai cette année et quand la saison sera terminée, je réévaluerai de nouveau la situation. Mais je ne dirai pas que c’est définitivement ma dernière année parce que si je me sens bien et que je crois que je peux (encore jouer) je continuerai.»

Effectivement, pendant qu’il s’entraînait pendant la saison morte chez-lui en Suède — lui et sa famille planifient revenir à Ottawa le 22 août, quelques jours avant que le hockey mineur ne commence pour son fils le plus vieux, Hugo — Alfredsson a commencé à jongler avec l’idée de prolonger sa carrière au-delà de la prochaine saison. Tandis qu’il dit qu’il a «peur de la retraite», le capitaine des Sénateurs ne veut avoir aucun regret quand il accrochera finalement ses patins pour de bon.

«Quand ce jour viendra, je relèverai ce défi, pas de doute, a dit Alfredsson. Quand je me sens aussi en santé que maintenant ... j’aime encore jouer et j’aime encore la compétition, spécialement quand vous êtes dans la meilleure ligue au monde et que vous croyez que vous pouvez tenir votre bout et contribuer à l’équipe.

«Ayant parlé à beaucoup de monde, j’ai entendu que si vous prenez votre retraite trop vite, vous regardez en arrière et vous vous dites que ‘vous auriez peut-être pu jouer une ou deux autres années’.»

Après avoir enduré une saison 2010-11 raccourcie après seulement 54 matches à cause d’un problème de nerf dans son dos qui a éventuellement nécessité une opération, Alfredsson a connu une renaissance au cours de la campagne de l’an dernier. Son total de 27 buts a été son plus élevé en quatre saisons et, avec 59 points en 75 matches, il a terminé quatrième marqueur de l’équipe derrière Jason Spezza (84), le vainqueur du trophée Norris Erik Karlsson (78) et Milan Michalek (60).

Mais Alfredsson, qui aura 40 ans en décembre, en veut encore plus en 2012-13.

«Je crois que je peux demeurer à ce niveau, mais ce n’est pas mon objectif, a-t-il dit. Mon objectif est de m’améliorer. Ma santé est meilleure qu’elle ne l’a été depuis longtemps et je pense que je peux arriver au camp bien mieux préparé que l’an dernier, ce qui m’aidera. Donc je devrais être capable d’être un peu plus constant.

«Mais je ne veux pas demeurer où j’en étais l’an dernier. J’aimerais m’améliorer et être meilleur.»

Le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, n’a aucun doute qu’Alfredsson peut demeurer un joueur d’élite dans la LNH.

«Je ne pense pas que je n’ai aucune hésitation (en disant cela), a dit Murray. Je pensais il y a deux ans qu’il en perdait un peu, simplement à cause de plus de blessures que peut-être je ne connaissais pas. Il souffrait à cette époque et il était difficile pour lui de s’entraîner chaque jour et d’être engagé dans l’activité chaque jour. Mais après l’opération et l’avoir vu jouer l’an dernier ... ce n’est pas seulement la performance, mais simplement l’attitude.

«Je lui ai dit je ne sais pas combien de fois au cours de l’année ‘pourquoi ne sors-tu pas de la glace après l’entraînement et repose-toi un peu?’ Mais il disait ‘c’est ce que j’aime faire.’ ... Il me dit que non seulement il s’amuse, mais il a l’habileté pour jouer à un bon niveau pendant –pas mal de temps.»

Alfredsson a vu des joueurs comme Teemu Selanne et Jaromic Jagr continuer à s’améliorer beaucoup après avoir franchi leur 40e anniversaire et ne voit pas pourquoi il ne pourrait pas faire pareil.

«J’ai eu des problèmes de dos pendant quelques années et maintenant je me sens de nouveau en santé. Je veux voir à quel point je peux être bon, a-t-il dit. Vous voyez d’autres joueurs arriver à 40 ans et plus avec moi, comme Jagr et Selanne, et peut-être que c’est une nouvelle tendance qui commence. Si vous faites attention et que prenez soin de vous, vous pouvez encore jouer et qui sait quelle est la limite?

«Donc c’est une portion intrigante pour moi, aussi, de voir à quel point je peux me pousser et travailler. À quel point je peux encore être bon? Je crois que je peux devenir meilleur, spécialement quand je regarde les problèmes de santé que j’ai eus et, croyant que j’ai corrigé cela, je devrais pouvoir me pousser et devenir meilleur, spécialement physiquement, que je l’étais l’an dernier.»

Alfredsson est aussi enthousiaste en voyant jusqu’où une jeune équipe de Sénateurs — qui a surpris beaucoup de monde dans la Ligue nationale de hockey en décrochant une place dans les séries éliminatoires en 2011-12 et en poussant les champions de l’Association de l’Est, les Rangers de New York, à la limite des sept matches dans la première ronde des séries éliminatoires — peut continuer de grandir au cours de la prochaine saison.

«C’est un gros défi pour nous, a-t-il dit. Nous avons fait beaucoup d’excellentes choses l’an dernier, mais nous sommes encore une équipe qui se développe et je ne pense pas que nous atteindrons notre apogée avant quelques années encore. En même temps, nous nous sommes prouvé que nous pouvons tenir tête à n’importe qui dans la Ligue. Nous pouvons être pas mal constants et devrions de nouveau nous battre pour une place dans les séries éliminatoires. Mais tout le monde sait dans la Ligue d’aujourd’hui à quel point il est difficile de participer aux séries éliminatoires et nous devons simplement nous préparer et faire tout ce que nous pouvons pour nous améliorer par rapport à l’an dernier.»

Si Alfredsson choisit de jouer après son contrat actuel, l’occasion de représenter la Suède aux Jeux olympiques d’hiver de Sochi en 2014 pourrait entrer dans le portrait, même s’il ne regarde pas encore aussi loin présentement. La participation de la Ligue nationale de hockey à ces Jeux n’a pas encore été confirmée.

«Les Jeux olympiques ne font pas du tout partie du plan, a dit Alfredsson, qui a participé aux quatre Jeux d’hiver qui ont inclus les joueurs de la LNH et qui a été médaillé d’or à Turin, en Italie, en 2006. Si je joue encore à ce moment-là et que je joue à un niveau suffisamment élevé, je suis certain que je serais intéressé. Mais je n’ai pas cela en tête présentement.»

En voir plus