Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

De grandes retrouvailles pour l'entraîneur des Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
De grandes retrouvailles auront lieu à la Place Banque Scotia.


Plus de 20 ans après avoir été coéquipiers au sein d’Équipe Canada dans le cadre de l’une des plus grandes séries de l’histoire du hockey, Craig Hartsburg et Wayne Gretzky se retrouveront, mais dans un contexte légèrement différent vendredi soir : Ils se feront face en tant qu’entraîneur dans un match de la Ligue nationale.

Hartsburg et les Sénateurs d’Ottawa ainsi que Gretzky et les Coyotes de Phoenix s’affronteront à la Place Banque Scotia (19 h, RIS, Sportsnet East, 104,7 FM) dans un match qui s’annonce intriguant en ce début de calendrier. Pour les Sénateurs, il s’agira d’un deuxième match sur une séquence de cinq parties à domicile avant un périple qui les mènera à Toronto, Buffalo et en Floride, à partir du 25 octobre.

Après la séance d’entraînement de jeudi matin, Hartsburg a pris quelques minutes pour parlers des années qu’il a passées comme coéquipier de Gretzky, d’abord avec les Greyhounds de Sault Ste. Marie, de la Ligue de hockey de l’Ontario, ensuite avec Équipe Canada lors du fameux tournoi de Coupe Canada en 1987, qui s’était terminé avec une finale épique de trois matchs contre l’Union Soviétique, dans ce qui est qualifié d’une des  plus impressionnantes démonstrations de hockey jamais présenté.

« Pratiquement personne ne le connaissait (Gretzky) lorsqu’il s’était amené à l’âge de 16 ans », a déclaré Hartsburg à propos des années passées avec lui chez les Greyhounds. « Nous regardions ce maigre petit joueur sur la patinoire avec nous et tout d’un coup, il s’était mis à préparer des jeux pour obtenir des espaces vides devant le filet. Il nous a fallu peu de temps pour découvrir qu’il était un joueur très spécial. »

Gretzky et un autre membre du Temple de la renommée, Mario Lemieux, se sont mis ensemble pour le but vainqueur contre les Soviétiques en 1987, pour mettre un terme à un tournoi magistral.

« Il semblait toujours trouver le moyen d’enfiler un but important ou pour effectuer un jeu déterminant », s’est souvenu Hartsburg au sujet des performances de Gretzky dans cette série. « En 1987, lui et Lemieux semblaient se lancer mutuellement des défis afin de jouer à un niveau qui ne semble jamais avoir été atteint. Les Russes avaient leur gros trio et, avec Gretzky et Lemieux, il y a avait des joueurs incroyables sur la patinoire. »

Pour Hartsburg et les Sénateurs, la principale préoccupation est maintenant de contenir les Coyotes, que Gretzky dirige maintenant. Aucune mention pour l’instant quant à une possibilité de voir le capitaine Daniel Alfredsson dans l’alignement des Sénateurs, demain ou samedi soir, alors que les Bruins de Boston seront les visiteurs à la Place Banque Scotia (19 h, CBC, 104,7 FM).

À l’entraînement d’aujourd’hui, Alfredsson a troqué le chandail gris porté par les réservistes pour le chandail blanc, identique à ceux portés par ses coéquipiers réguliers Jason Spezza et Dany Heatley. Mais Nick Foligno portait aussi un chandail blanc, lui qui s’est entraîné avec le premier trio pendant toute la semaine.

« Je ne veux pas me prononcer pour l’instant », a déclaré Alfredsson à propos de son statut après avoir participé à une séance complète pour la première fois depuis qu’il a subi une arthroscopie au genou, vendredi dernier. « Nous verrons comment les choses iront demain. Je vais patiner demain.

« Le fait de disputer deux rencontres (de suite) n’est peut-être pas la situation idéale, mais si je me sens bien, je n’écarte pas cette possibilité non plus. »

Foligno est prêt à répondre à l’appel si le besoin se fait sentir sur le premier trio.

« J’espère qu’il (Alfredsson) sera de retour. Nous serons ravis de le revoir dans la formation, a dit Foligno. Si ce n’est pas le cas, nous avons plusieurs joueurs qui peuvent prendre la relève, incluant moi-même. Je veux m’assurer qu’advenant que je sois appelé à jouer sur la première ligne, que je serai en mesure de bien faire. »

Bloc-notes

Au total, 6 000 billets sont encore disponibles pour les quatre derniers matchs à domicile des Sénateurs en octobre. Il reste moins de 500 billets pour le match de vendredi contre les Coyotes, tandis qu’il en reste 1 500 pour la rencontre de samedi contre les Bruins. Moins de 3 000 billets sont disponibles pour la visite des Panthers de la Floride à la Place Banque Scotia, le 24 octobre, et moins de 1 000 pour le match contre les Ducks d’Anaheim du 24 octobre.


En voir plus