Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

De fil en aiguille, le polyvalent Condra s'avère un atout pour les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L'attaquant des Sénateurs Erik Condra a attiré l'attention en remportant l'épreuve des tirs de barrage au concours Les habiletés des Sénateurs, mais personne dans le vestiaire de l'équipe n'est étonné de ses qualités en attaque (Photo par Ronald Martinez/Getty Images).
Erik Condra ne peut s’empêcher de sourire quand il se rappelle les commentaires dans son passé.


Voici une citation que certains pourraient qualifier d’astucieuse, mais qui pourrait bien illustrer son influence grandissante chez les Sénateurs d’Ottawa.

« Un entraîneur disait ‘quelques fois vous ne le remarquez pas du match et il termine tout de même avec quelques points’», a dit Condra quand on lui a demandé si les termes « subtilement efficace » pourraient le mieux décrire sa contribution offensive à l’équipe.

Pensez-y, ce n’est pas exactement un sentiment que vous trouverez à l’intérieur du vestiaire des Sénateurs. Disons simplement que le triomphe de Condra dans l’épreuve de tirs de barrage en tombée de rideau du concours Les habiletés des Sénateurs, à la Place Banque Scotia, ainsi que les nombreuses manières créatives par lesquelles il a rempli le filet, ne constituaient pas nécessairement une surprise majeure pour ses coéquipiers.

« Cela ne nous a pas du tout surpris, a dit le centre des Sénateurs, Jason Spezza. Nous connaissons son habileté (de Condra) et à quel point il excelle avec son bâton. Il est un vrai joueur intelligent. Il a un talent sous-estimé et des mains malicieuses. Il est tout un joueur. Vous pouvez voir par certains des buts qu’il a marqués cette année qu’il possède une belle touche offensive.

« Avec encore plus de confiance et d’occasions, il continuera de bien faire. »

Cette occasion semble approcher puisque Condra a été promu dans le deuxième trio des Sénateurs aux côtés de Nick Foligno et de Kyle Turris en prévision du match de vendredi soir contre les Flames de Calgary à la Place Banque Scotia (19 h 30, TVA Sports, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM).

« Il semble rendre meilleur chacun des trios sur lesquelles il évolue », a dit l’entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean, au sujet de Condra, qui en est à sa première saison complète à Ottawa. « Il est le genre de joueur dont vous pouvez dire qu’il est la pièce maîtresse du trio. Il est toujours au bon endroit défensivement, place toujours la rondelle au bon endroit, fait un bon travail le long des bandes et joue bien défensivement.

« Donc, il est le genre de joueur qui peut jouer avec n’importe qui et bien jouer. »

Si plusieurs le compare à l’ancien centre des Sénateurs, Chris Kelly, on peut affirmer que ce sentiment est partagé depuis un certain temps par des membres de l’organisation. Alors que Condra montre qu’il est plus que capable de produire sur le plan offensif, il est aussi plus que conscient de ses responsabilités à l’autre bout de la glace. Tout est fait — et bien fait — avec autant de subtilité.

« Je ne fais rien de manière flamboyante et je ne distribue pas d’énormes mises en échec pour être reconnu, a admis Condra, un choix de septième ronde (211e au total) par les Sénateurs au repêchage de 2006. Je fais les petites choses et je suis toujours au bon endroit et les choses vont d’elles mêmes.

« Quand j’allais à l’université (à Notre Dame), j’ai travaillé sur mon jeu défensif pour devenir un joueur plus complet. Auparavant, j’étais toujours un joueur intelligent, mais en travaillant simplement sur les petites choses comme la position du bâton et savoir où être et quand vous devez être dans la zone défensive m’a vraiment aidé dans ma carrière professionnelle. Et je sais que je devais y penser et prendre une énorme responsabilité pour être ici.»

Mais oubliez pendant un moment Condra — qui partage le premier rang chez les Sénateurs au chapitre du différentiel (+6) avec le défenseur Filip Kuba — et il trouvera une manière de vous brûler offensivement. Même si cet aspect du jeu n’est pas sa grande spécialité.

« Je ne dirais pas que je suis un marqueur naturel, a dit le joueur de 25 ans originaire de Trenton, au Michigan. J’étais en fait davantage un passeur au début de ma carrière. Heureusement, je parviens à me faufiler près du filet. Je ne ferai pas le gros lancer frappé de la pointe, mais près du filet, je réussis à faire des feintes et des lancers qui se retrouvent au fond du filet et c’est tout ce qui compte vraiment quelques fois.

« Si vous en réussissez plusieurs, cela n’a pas d’importance. Peu importe comment la rondelle va dans le filet, n’est-ce pas? »

Subtilement bon, en fait, pourrait-on dire.

En bref

Le vétéran défenseur Chris Phillips (haut du corps) a participé à un entraînement complet avec l’équipe, aujourd’hui, à la Place Banque Scotia, et il pourrait revenir dans la formation contre les Flames. «Je suis heureux d’avoir passé au travers de l’entraînement d’aujourd’hui», a dit Phillips, qui a raté le match de mardi (défaite de 6-2 contre les Canadiens de Montréal), une deuxième absence seulement au cours des cinq dernières saisons. «Je verrai comment il réagira le matin et on décidera après, mais c’était définitivement un signe positif aujourd’hui» ... L’attaquant Jesse Winchester (commotion) a fait du vélo stationnaire aujourd’hui, une étape importante vers un éventuel retour dans la formation. «C’est un signe positif», a dit MacLean ... Il reste moins de 50 billets pour le match de vendredi ... Les Sénateurs termineront l’année 2011 samedi soir quand ils affronteront les Sabres à Buffalo (19h, CBC, CKOI 104,7 FM).


En voir plus