Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Cowen: « Je sais exactement ce que je veux faire »

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Il est un colosse qui a des ambitions colossales.


Mais si c'est comme tout le reste qui a fonctionné à sa manière au cours des 18 derniers mois, attendez-vous à ce que Jared Cowen parvienne à tirer le meilleur parti de l’occasion qui se présente à lui.

Tous les yeux seront certainement rivés sur le premier choix des Sénateurs (neuvième au total) au repêchage de 2009 à compter de samedi, alors que plusieurs espoirs d’Ottawa prendront part au tournoi annuel des recrues au John Labatt Centre de London, en Ontario.

Les Sénateurs affronteront les espoirs des Penguins de Pittsburgh demain avant de croiser le fer avec ceux des Blackhawks de Chicago dimanche (les deux matchs à 14 h, Rogers Television, Team 1200). Ils termineront le tournoi avec un duel contre l’équipe-hôtesse, les Maple Leafs de Toronto, mardi (19 h, Rogers Television, Team 1200).

S’il y a quelqu’un à surveiller véritablement, c’est bien le défenseur de 6’5’’ et 228 livres, qui devrait aspirer pour un poste chez les Sénateurs à l’ouverture du camp d’entraînement, le 17 septembre à la Place Banque Scotia. L’athlète de 19 ans de Saskatoon est prêt à faire face à la musique et l’intensité qui viennent avec l’opportunité.

« Je me suis préparé tout l’été pour cela », a déclaré Cowen au Bell Sensplex, alors que les recrues des Sénateurs se sont entraînées aujourd’hui avant de quitter en direction de London. « Il n’y a rien de trop surprenant pour moi en ce moment. Il y a de la pression, mais il faut apprendre à composer avec elle. »

Cela dit, Cowen entrevoit le présent mois avec une seule idée dans la tête. On dit qu’avec le départ du joueur autonome Anton Volchenkov vers le New Jersey, il y a un besoin pour une autre présence physique à la ligne bleue des Sénateurs. Cowen entend montrer à la direction de l’équipe qu’il est le gars qui peut combler ce besoin.

« Le tournoi des recrues me permettra de renouer avec mon estime, ma forme et de chausser les patins, a-t-il dit. Ensuite, c’est le camp d’entraînement et se tailler une place au sein de l’équipe. Je sais exactement ce que je veux faire. »

Compte tenu de ce qu'il a déjà vécu, Cowen est également heureux de dire qu'il relèvera ce prochain défi en pleine santé. Il y a un an, il ne pouvait pas participer au tournoi des recrues, car il était encore « sur le point de se remettre » d’une importante intervention chirurgicale au genou qu’il a subie en février 2009. Il a aussi connu d’autres ennuis il y a deux mois, quand un épisode de mononucléose l’a empêché de faire ses preuves au camp d'évaluation junior d’été de Hockey Canada à St. John's.

 « Lorsque la blessure (au genou) est survenue, ce fut ma première blessure grave, donc je ne m’en faisais pas outre mesure, a déclaré Cowen. Ensuite, la mono s’est ajoutée et je me suis dit que cela est frustrant, aussi. Heureusement, l'été prochain sera plus plaisant sans blessure et sans aucun ennui. Cela a été une sorte de série de malchances. »

Mais tout cela deviendra de l'histoire ancienne si Cowen, qui portera désormais le chandail numéro 2 (il portait auparavant le 48), parvient à se tailler un poste dans l’alignement lorsque les Sénateurs entameront leur saison 2010-11, le 8 octobre contre les Sabres de Buffalo à la Place Banque Scotia. Il promet que ce sera une expérience bien différente que celle du 8 avril, lorsque Cowen a fait ses débuts dans la Ligue nationale de hockey contre le Lightning à Tampa, en Floride.

« J'étais un peu nerveux, dit-il. Mais je suis content d'avoir obtenu une première chance. Donc, le prochain match ne sera pas si mal. Je pense que je me sens déjà mieux que lors de ce match, ce qui me donne beaucoup de confiance. Je n’étais pas encore rétabli à 100 pour cent la saison dernière, donc je devrais me sentir beaucoup mieux lors du prochain match. »


En voir plus