Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Cowen devient rapidement un joueur d’utilité important pour Binghamton

par Rob Brodie / Ottawa Senators
BINGHAMTON, N.Y. — Le surnom fait plus fréquemment penser à l’attaquant des Red Wings de Détroit Johan Franzen.


Mais pardonnez à l’entraîneur-chef des Senators de Binghamton, Kurt Kleinendorst, s’il utilise ce même sobriquet — la Mule — quand il décrit le jeu infatigable du défenseur recrue Jared Cowen. Le patron du banc des Sens-B ne peut penser à une meilleure manière de décrire le défenseur de 6-5, 230 livres qu’il utilise pendant des minutes majeures chaque soir qu’il porte l’uniforme de son équipe.

«Il est un excellent ajout, a dit Kleinendorst au sujet du premier choix des Sénateurs d’Ottawa lors du repêchage de la LNH de 2009, qui s’est joint aux Sens-B pendant la deuxième ronde des séries éliminatoires de la Coupe Calder contre les Pirates de Portland. Nous avons récupéré Jared ici et il ne joue pas comme une recrue. Il joue comme un jeune qui vient de terminer sa dernière année junior sur la Côte Ouest (avec les Chiefs de Spokane). Il joue comme un vétéran aguerri. Il va bien avec nous.»

Cowen ressemble vraiment à un vétéran, aussi, affichant une longue barbe des séries éliminatoires qui en est à une deuxième vie. Le joueur de 20 ans originaire d’Allan, en Saskatchewan, a entrepris le mois d’avril en rêvant de remporter une deuxième Coupe Memorial avec les Chiefs.

À la place, il a la Coupe Calder en vue alors que le troisième match de la série finale aura lieu mercredi soir au Broome County Veterans Memorial Arena (19 h 05, Sportsnet Sens, Team 1200). Les Sens-B et les Aeros de Houston ont partagé les honneurs des deux premiers matches de la série à Houston en fin de semaine.

Ce n’est pas que Cowen s’attendait à jouer un rôle important dans la tentative de Binghamton de gagner la première Coupe Calder de l’histoire de la franchise et la première pour la ville en près de trois décennies dans la LAH.

«En venant ici, je n’étais sûr de rien, a dit Cowen après l’entraînement des Sens-B d’aujourd’hui au Broome County Arena. Je lisais un article avant de venir ici et Kurt disait qu’il allait être prudent avec contre qui il m’utiliserait. Et je me suis dit que c’était parfait, que cela semblait être un bon plan. Puis je suis arrivé et je pense que j’ai joué pendant 30 minutes dans le premier match.

«Cela ne me dérange pas. J’ai joué beaucoup de minutes toute l’année à Spokane, donc je suis prêt au niveau du conditionnement. Je pense que c’est beaucoup plus agréable et amusant quand vous jouez beaucoup de minutes comme cela.»

Cowen n’a pas eu beaucoup de temps pour évaluer tout cela. Il venait à peine de terminer sa saison à Spokane à la suite d’une élimination en troisième ronde éliminatoire face aux Winterhawks de Portland, dans la Ligue de hockey de l’Ouest, qu’il se retrouvait dans un avion d’un océan à l’autre pour se joindre aux Sens-B dans le Maine.

«C’était tout un retournement, terminant une saison et ensuite en quelque sorte en commencer une autre. C’est un peu un turbillon en une journée, a dit Cowen, qui a admis que l’expérience a aussi été difficile sur le plan émotionnel. J’ai été longtemps à Spokane — J’y ai passé toute ma carrière junior et il était difficile de partir aussi vite et ne pas terminer de la manière que je voulais, de dire au revoir aux gars.

«Je me disais que je serais là pendant quelques jours avant de venir ici, donc ce fut difficile. Mais venir ici en a valu la peine, être dans la finale et avoir une chance de gagner une Coupe Calder. C’est pas mal excitant.»

Son arrivée n’aurait pas pu être mieux synchronisée, avec la ligne bleue de Binghamton décimée par les blessures et réduite à seulement deux joueurs réguliers en santé. Cowen n’a pas perdu temps à apporter sa contribution, récoltant une passe sur un but de Jim O'Brien après seulement 25 secondes de jeu dans la première période quand les Sens-B ont blanchi les Pirates 3-0 dans le dernier match de la Division Atlantique.

«Sa transition (à la Ligue américaine de hockey) s’est faite pratiquement en douceur, a dit Kleinendorst. Je ne sais pas si j’ai été surpris. Nous avions eu Jared au camp d’entraînement (Sénateurs) et j’ai eu Jared au tournoi des recrues à London (en septembre dernier). Vous pouviez voir à quel point il s’est développé au camp d’entraînement et vous pouviez voir à quel point il s’est développé entre le match 1 et le match 3 au camp des recrues. Il a fait un excellent travail.

Au tour des bandes

Les trois matches prévus à Binghamton cette semaine sont pratiquement à guichets fermés, avec seulement des billets simples disponibles pour les matches de mercredi, vendredi et samedi. Quand un journaliste de Houston a demandé à quel genre d’atmosphère les Aeros devraient s’attendre ici, le capitaine des Sens-B Ryan Keller a répondu «vous verrez demain» ... Le Broome County Arena a une capacité de 4710 places, environ le quart de la taille du Toyota Center à Houston (17 800). Il y a aussi une différence notable de la grandeur de la surface glacée ... Pour continuer la comparaison David c. Goliath: Houston a la quatrième plus grosse population des États-Unis (environ 2,6 millions), tandis que Binghamton se classe 795e (44 401) selon les calculs du bureau du recensement des É.-U. 2009.


En voir plus