Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Coupe Capitale Bell : un événement en soi

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le premier jour de match des Sénateurs en 2010 à la Place Banque Scotia n’était pas seulement l’affaire des grands.


Dans les heures qui ont précédé et suivi l’affrontement opposant les Sénateurs d’Ottawa et les Flyers de Philadelphie, les joueurs de calibre atome et peewee ont créé aussi leur événement alors que la 11e édition de la Coupe Capitale Bell prenait fin avec ses derniers matchs de championnat.

Pour les dernières formations en lice de cette tradition annuelle des Fêtes, qui a réuni 502 équipes, il s’agissait d’une rare occasion de pouvoir côtoyer leurs idoles de la Ligue nationale de hockey.

« Certains d’entre eux ont eu de la chance », a déclaré Matt Bennett, directeur général de la Coupe Capitale Bell, le plus gros tournoi de hockey mineur atome et peewee au monde. « (Samedi), les Sénateurs se sont entraînés au Sensplex et les gars se promenaient par ici. Quelques joueurs sont venus regarder le match Finlande-North York (finale peewee mineur AA), ce qui a certainement plu aux jeunes sur le banc, car quelques joueurs des Sénateurs étaient derrière eux pour regarder.

« Je crois que, pour ces jeunes, le fait de partager la même patinoire que leurs héros est une excellente expérience. »

Les Sénateurs étaient encore sur le point de quitter l’amphithéâtre, lorsque deux joueurs des Rangers de South Grenville se préparaient pour sauter sur la patinoire de la Place Banque Scotia pour la finale de la classe Atome récréatif C.

« Ils ont pu voir les joueurs en tenue de ville avant de jouer, a dit Bennett.

Après un an d’absence, les trois jours consacrés aux matchs de championnat de la Coupe Capitale Bell se sont déroulés à nouveau dans le grand amphithéâtre. Il y a un an, ils ont tous été disputés au Bell Sensplex, car la Place Banque Scotia était l’hôte du Championnat mondial de hockey junior 2009 de l’IIHF.

Inutile de dire qu’une certaine frénésie était de retour en 2010 pour ces jeunes.

« Les jeunes ont vécu une belle expérience ici, de dire Bennett. Pour certains jeunes qui étaient ici (avec des équipes locales), ils peuvent déjà espérer devenir des Sénateurs de demain ou quelque chose du genre. Mais, il y a aussi des équipes qui proviennent de petites localités. Nous avions des formations d’Iqaluit et quelques équipes des États-Unis aussi.

« Une formation de Jokerit (Finlande) a joué en finale hier, et c’est une expérience dont les joueurs de cette formation n’oublieront jamais. »

Avec l’aide de centaines de bénévoles, la Coupe Capitale Bell fut encore une fois une expérience mémorable pour tout le monde. Déjà, certaines personnes parlent déjà de revenir à Ottawa pour l’édition 2011.

C’était certainement une longue semaine et le tout a culminé en quelques jours. Il y avait beaucoup de sourires et nous avons reçu des courriels de personnes qui affirment qu’ils ont eu du plaisir et qu’ils reviendront l’an prochain. - Matthew Bennett
« C’était certainement une longue semaine et le tout a culminé en quelques jours, a dit Bennett. Que vous organisiez un événement à quatre équipes, un petit ou un gros événement comme celui-ci, vous allez toujours affronter des obstacles. Mais nous affrontons les problèmes lorsqu’ils surviennent et je crois que tout s’est bien déroulé.

« Il y avait beaucoup de sourires et nous avons reçu des courriels de personnes qui affirment qu’ils ont eu du plaisir et qu’ils reviendront l’an prochain. »

Encore une fois, les organismes de bienfaisance pour enfants et le hockey mineur vont bénéficier des profits réalisés lors du tournoi, qui sont de l’ordre de plus de 200 000 $.

« L’an dernier, nous avons remis 228 000 $, donc nous anticipons un montant similaire cette année », a déclaré Bennett.


En voir plus