Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Confondre les sceptiques

par Rob Brodie / Ottawa Senators
De façon quasi unanime, les gens ne croient pas aux chances des Sénateurs d’Ottawa de venir à bout des Penguins de Pittsburgh.


Les prédictions des experts font sourire Martin Lapointe.

« Je n’ai aucun problème avec cela. J’aime être considéré comme un négligé. J’aime cet état d’esprit, a déclaré le vétéran attaquant des Sénateurs, qui a gagné deux coupes Stanley avec les Red Wings de Detroit. « Si nous avons du caractère, nous pourrons tourner cela à notre avantage.

« Pour moi, il s’agit d’un défi. Nous verrons comment les choses se passeront en première ronde (des séries). Je n’ai rien d’autre à ajouter. Le hockey se joue sur la glace. Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent. Rien de plus facile que de lancer des prédictions à partir d’un bureau. Mais j’aime ça. Cela me motive. »

Les Sénateurs amorcent les séries éliminatoires après avoir terminé au septième rang du classement de l’Association de l’Est, en étant privés des services de trois de leurs meilleurs attaquants (Daniel Alfredsson, Mike Fisher et Chris Kelly, tous trois blessés) et avec une fiche peu convaincante. Entre-temps, plusieurs prédisent de grandes choses pour Sidney Crosby, Evgeni Malkin et les Penguins, une équipe qui a terminé au deuxième rang.

« À écouter les commentateurs, ils devraient sans doute atteindre au moins la finale de l’association », a déclaré l’entraîneur-chef et directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, avant le départ de l’équipe pour Pittsburgh en vue du premier match de la série, qui aura lieu mercredi au Mellon Arena (19 h, RDS, 104,7 FM). « Maintenant, ils doivent livrer la marchandise. C’est cette pression que nous devions vivre depuis quelques années, alors que nous étions favoris. Parfois, nous parvenions à franchir uniquement le premier tour sans jamais aller plus loin. La saison se terminait sur une note décevante et nous nous demandions pendant tout l’été ce qui n’a pas fonctionné. »

Malgré qu’ils partent avec l’étiquette de « négligés », il ne faut surtout pas croire que les Sénateurs ne ressentent pas une certaine pression. Cette équipe s’est rendue en finale de la Coupe Stanley il y a un an à peine et ils ont entrepris la présente saison avec l’objectif de compléter le travail.

« Il y a toujours de la pression, a déclaré le centre des Sénateurs Jason Spezza. Pour nous, ça passe ou ça casse, peu importe le rang où tu termines ou ce que les gens attendent de nous. Pour nous, il est clair que nous ne voulons pas que notre saison se termine. »

Murray est d’accord, affirmant que le véritable test des séries touche toutes les équipes.

« C’est évident qu’il y a de la pression, dit-il. En séries, il faut bien performer, peu importe si l’équipe a terminé au premier ou au huitième rang. Personne ne veut mal paraître. Tout le monde veut gagner. »

Les Sénateurs sont certainement déterminés à remporter cette série.

« Nous croyons que nous sommes encore une très bonne équipe et si nous parvenons à jouer comme nous devons le faire et à respecter notre plan de match, nous devrions avoir de bonnes chances de gagner, a déclaré l’attaquant Dany Heatley. Je crois que nous sommes à l’aise (avec l’étiquette de négligé). Nous savons que les gens d’Ottawa sont derrière nous. Nous avons confiance en nous, c’est ce qui compte. »

Le défenseur Chris Phillips ajoute : « Je pense que notre groupe est confiant… Nous avons l’occasion de prouver des choses et de faire mentir bien des détracteurs. »

Stillman regagne la forme à temps pour les séries

L’attaquant Cory Stillman, qui a raté deux matchs en fin de campagne en raison d’une blessure à une jambe, estime qu’il a repris de la force à temps pour les séries éliminatoires. « Les choses s’améliorent », a-t-il déclaré après l’entraînement d’aujourd’hui. « Plusieurs ont des blessures, certaines d’entre-elles plus sérieuses que d’autres, mais quelques jours de repos (samedi et dimanche) ont aidé les choses. » Murray est heureux d’avoir constaté de l’amélioration aujourd’hui dans le cas de Stillman, un détenteur de deux bagues de la Coupe Stanley. « Il était mal en point. Je crois qu’il patinait à 50 pour cent de sa vitesse de croisière, a dit Murray. Aujourd’hui, pour la première fois, j’ai vu qu’il a connu un regain. »


En voir plus