Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Communiqué : Eugene Melnyk, la Fondation des Sénateurs et la Fondation des maladies du cœur de l’Ontario s’associent à la Fondation ACT et le gouvernement de l’Ontario pour appuyer le programme de DEA de ACT dans les écoles secondaires d’Ottawa

par Staff Writer / Ottawa Senators
OTTAWA - La Fondation des soins avancés en urgence coronarienne (ACT) a annoncé aujourd’hui qu’à la suite d’un partenariat entre le gouvernement de l’Ontario, la Fondation des Sénateurs, le propriétaire des Sénateurs d’Ottawa Eugene Melnyk et la Fondation des maladies du cœur de l’Ontario, plus de 10 000 élèves des écoles secondaires d’Ottawa seront formés chaque année afin de pouvoir se servir d’un défibrillateur.


Cette initiative, qui est la plus importante du genre en Ontario, permettra à toutes les 51 écoles secondaires d’Ottawa de se voir doter d’un défibrillateur externe automatique (DEA) et du matériel de formation. Un DEA est un appareil qui peut déceler si le cœur a cessé de battre efficacement et qui peut administrer une décharge électrique au cœur afin de rétablir le rythme cardiaque.

Les partenaires de la Fondation ACT ont unis leurs efforts pour remettre un montant de 280 000 $ pour l’implantation du Programme ACT pour le DEA au secondaire d’Ottawa, ce qui permettra à tous les élèves de 9e année de recevoir une formation pour l’utilisation du DEA et assurer que toutes les écoles secondaires d’Ottawa soient dotées d’un DEA. En tant que partenaire de formation des enseignants, le Service paramédic d'Ottawa forme les enseignants du secondaire afin qu’ils deviennent les instructeurs de leurs élèves. Jusqu’à présent, 220 professeurs d’éducation physique et de santé du Ottawa-Carleton District School Board et du Ottawa Catholic School Board ont reçu cette formation importante. Lorsque le programme d'implantation de DEA sera complété, plus de 10 000 étudiants seront formés chaque année dans toutes les écoles secondaires d'Ottawa.

« Lorsque j'avais tout juste 17 ans, mon père est décédé d'une crise cardiaque. À ce moment-là, la tragédie était que mon père était un médecin de famille et de salle d'urgence. Il a aidé à sauver des vies sur une base quotidienne, et pourtant personne ne pouvait sauver la sienne. Des défibrillateurs portatifs n'existaient pas à l'époque », a déclaré Melnyk. J'ai appris à un très jeune âge comment la vie était précieuse. Alors, quand vous avez une chance de sauver des vies en formant 10 000 étudiants chaque année sur la façon d'utiliser correctement un défibrillateur, vous vous donnez la chance de faire une différence. »

« L'éducation et les initiatives de formation sont un domaine important d'intérêt pour la Fondation des Sénateurs », a souligné la présidente de la Fondation des Sénateurs, Danielle Robinson. « Appuyer un programme scolaire qui permet à tous les jeunes d'Ottawa à obtenir un diplôme d'études secondaires ainsi que des connaissances en matière de RCR et de défibrillation pour sauver des vies soient une véritable victoire pour la communauté. »

En 2008, le gouvernement de l’Ontario a investi 1,4 million $ dans un fonds de démarrage pour aider la Fondation ACT à améliorer le programme de RCR déjà établi dans toutes les écoles secondaires de l’Ontario avec de la formation en DEA et des unités de DEA.

« Je suis heureuse que notre gouvernement ait établi un partenariat avec la Fondation ACT pour offrir la formation en DEA de sauvetage et des unités de DEA dans les écoles secondaires partout à Ottawa », a déclaré Madeleine Meilleur, député d'Ottawa-Vanier. « Je suis également ravie de l'appui de la communauté démontrée aujourd'hui par M. Melnyk, la Fondation des Sénateurs, et la Fondation des maladies du cœur de l’Ontario. La présence de ces dispositifs dans les écoles secondaires est à la fois une occasion d'apprentissage précieuse pour les jeunes et d'améliorer la santé globale de notre communauté. »

Selon la Fondation des maladies du cœur, environ 40 000 Canadiens et Canadiennes subissent un arrêt cardiaque chaque année, dont la majorité de ces arrêts cardiaques surviennent à la maison ou dans des endroits publics.

« Pour chaque minute qui passe sans secours, les chances d'une personne de survivre à un arrêt cardiaque diminuent de sept à 10 pour cent. La défibrillation, lorsqu'elle est utilisée en combinaison avec la RCR dans les premières minutes, peut améliorer considérablement les taux de survie après un arrêt cardiaque de plus de 75 pour cent », a ajouté David Sculthorpe, PDG de la Fondation des maladies du cœur de l'Ontario. « Avec l'aide des individus, de groupes communautaires et des partenaires tels que l'ACT et la Fondation des Sénateurs, un DEA deviendra devenir aussi élémentaire que les extincteurs en Ontario afin de sauver des vies. »

« Les défibrillateurs faciles à utiliser font leur apparition dans de nombreux lieux publics », a dit le Dr Justin Maloney, urgentologue et directeur médical à la Fondation ACT. « Les écoles enseignent déjà les jeunes à agir, pour commencer la RCR. Maintenant, nous voulons qu'ils saisissent le défibrillateur sur le mur et qu’ils l'utilisent aussi. Ces écoles enseignent des compétences de vie qui sauvent des vies. »

« Cette formation de sauvetage ne serait pas possible sans le soutien de nos partenaires », a affirmé Sandra Clarke, directrice générale de la Fondation ACT. « Leur engagement envers la communauté, autant aux niveaux provincial et national, est crucial pour faire de ce programme une réalité. »

La Fondation Trillium de l’Ontario, en collaboration avec le gouvernement de l’Ontario, est un partenaire provincial fondateur du programme de RCR et elle a appuyé le développement du programme de DEA d’Ottawa. La Fondation ACT a pour mission de faire en sorte que le Programme de RCR et de DEA soit mis sur pied dans toutes les écoles secondaires du Canada. Les partenaires d’ACT issus du secteur de la santé, qui lui fournissent son financement de base et partagent l’objectif national de la fondation, sont AstraZeneca, Bristol-Myers Squibb Canada, Pfizer Canada et sanofi-aventis.

- fin -

En voir plus