Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Cheechoo souhaite revenir sur les rails

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Après quinze matchs avec sa nouvelle équipe, les Sénateurs d'Ottawa, l'ancien récipiendaire du trophée Maurice Richard Jonathan Cheechoo a réussi son premier but de la saison. Il espère que cela ne sera pas le dernier (Photo par Dave Sandford/Getty Images).
Jonathan Cheechoo n’a pas eu le temps de ressentir qu’il était finalement parvenu à sortir de sa coquille.


D’un autre côté, le tir sur réception qui a déjoué le gardien Jeff Deslauriers, des Oilers d’Edmonton mardi soir, a atteint le fond du filet comme un éclair. Ainsi, Cheechoo a finalement inscrit son premier but tant attendu dans l’uniforme des Sénateurs d’Ottawa.

Après quinze matchs avec sa nouvelle équipe, il était temps pour le joueur de 26 ans de Moose Factory (Ont.) de mettre fin à une longue disette.

« Ce fut emballant », a déclaré Cheechoo après avoir complété la séance d’entraînement avec ses coéquipiers des Sénateurs, aujourd’hui au Bell Sensplex. « J’adore marquer des buts. Cela a pris beaucoup de temps, donc ce fut évidemment emballant de vivre cela. »

Depuis combien de temps cette disette a-t-elle duré? En fait, depuis le deuxième match de la série de première ronde des Sharks contre les Ducks d’Anaheim, le 19 avril dernier. Mais Cheechoo était tellement enthousiaste d’avoir permis aux Sénateurs de s’inscrire au tableau indicateur en première période pour ressentir quelconque soulagement.

« Peu importe le moment où vous connaissez une telle léthargie (sans marquer), vous ressentirez un certain soulagement, a-t-il dit. J’étais tellement emballé que je ne pouvais pas ressentir cela à ce moment-là. C’est comme ça lorsque je compte des buts. »

Les Sénateurs espèrent en obtenir plus de ces moments, maintenant que Cheechoo a brisé la glace. Rappelons qu’il a déjà été un récipiendaire du trophée Maurice Richard (avec 56 buts) en 2005-2006 mais ses statistiques ont chuté pour atteindre un bas fond la saison dernière avec les Sharks, avec 12 buts. Les Sénateurs avaient souhaité que Cheechoo puisse revenir à un niveau de production dans les 20 ou 25 buts lorsqu’ils l’ont obtenu des Sharks (avec Milan Michalek) en retour de Dany Heatley, le 12 septembre.

« Si vous croyez qu’il va marquer 50 buts, vous n’êtes pas réalistes », avait déclaré l’entraîneur-chef des Sénateurs, Cory Clouston, avant l’affrontement contre les Oilers. « Mais nous avons certainement besoin d’une production offensive accrue de sa part. »

Maintenant qu’il a réussi à faire allumer à nouveau la lumière rouge, Cheechoo souhaite que cela marque le début d’un temps nouveau pour lui, à commencer par la rencontre de jeudi soir contre les Flyers à Philadelphie (19 h, TSN, CJRC 104,7 FM).

« J’espère poursuivre dans cette veine, a-t-il déclaré. C’est le genre d’occasion dont vous voulez tirer profit et bâtir votre confiance. Plus il y en a, plus les occasions se présenteront. »

Même si Cheechoo n’est pas uniquement un marqueur de but, Clouston a admis qu’une augmentation de sa production à l’attaque ne ferait qu’ajouter de la valeur au travail acharné de l’ailier.

« Il (Cheechoo) jouait très bien, a dit Clouston. Je sais que bien des gens jugent son travail sur les statistiques. Ce n’est pas notre cas. Une partie de son travail consiste à nous aider offensivement et de produire. Toutefois, son attitude, son éthique de travail, sa minutie pour bien exécuter les petites choses… cela nous aide également.

« S’il parvient à marquer comme il l’a fait hier soir, il sera un élément encore plus important au sein de notre équipe. »

Les marqueurs connaissent surtout des séquences et cela ne peut pas être plus vrai dans le cas de Cheechoo. Il avait marqué trois buts lors des cinq derniers matchs des Sharks la saison dernière, après avoir connu une disette de 16 matchs.

Peu importe le moment où vous connaissez une telle léthargie (sans marquer), vous ressentirez un certain soulagement. J’étais tellement emballé que je ne pouvais pas ressentir cela à ce moment-là. C’est comme ça lorsque je compte des buts. - Jonathan Cheechoo
« C’est comme ça pour la plupart des joueurs, a dit Cheechoo. Certains sont un peu plus consistants que d’autres, mais je n’ai jamais connu de débuts fulgurants. Ce n’est pas de cette façon que l’on veut faire les choses, surtout lorsqu’on arrive dans une nouvelle équipe. On souhaite plutôt un bon départ. J’espère que ce but (celui d’hier) me propulsera. »
 
Bloc-notes

L’attente pourrait être plus longue que prévu quant à un retour au jeu du défenseur Anton Volchenkov. On croyait que le fougueux défenseur russe devait s’absenter pour une période de deux semaines lorsqu’il a subi une blessure au coude droit, le 28 octobre dernier contre les Panthers de la Floride. Mais Clouston a indiqué aujourd’hui que Volchenkov pourrait être encore à l’écart du jeu de sept à 10 jours. « Il y a de petites améliorations chaque jour, a dit Clouston. Son coude est beaucoup moins enflé. Bientôt, les médecins de l’équipe lui mettront une orthèse sur son coude, question de l’aider un peu plus. » Daniel Alfredsson n’a pas participé à l’entraînement, mais Clouston a déclaré que le capitaine devrait être à « 100 pour cent pour demain. ». Les Sénateurs seront de retour à la Place Banque Scotia samedi, pour recevoir les Rangers de New York (14 h, CBC, CJRC 104,7 FM). Il reste moins de 3 500 billets pour ce match. Procurez-vous vos billets en cliquant ici.


En voir plus