Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Chabot s'amuse au Championnat du monde

par Craig Medaglia @craigmedaglia / Sénateurs d'Ottawa

Après la conclusion de la saison des Sénateurs, le défenseur Thomas Chabot a accepté l'invitation de représenter encore une fois son pays, cette fois à l'occasion du Championnat mondial 2018 de l'IIHF au Danemark.

Jusqu'à présent, la recrue vit une expérience un peu différente de celle du mondial junior, alors que Chabot y a pris part à deux reprises pour le Canada, et il aime autant l'aspect compétitif au hockey que les opportunités sur le plan culturel.

« Honnêtement, j'ai beaucoup de plaisir à participer à ce tournoi. On vit toujours une période un peu déprimante lorsque la saison se termine, donc c'est plaisant de pouvoir continuer à jouer, a exprimé Chabot. L'objectif d'Équipe Canada est toujours de gagner, mais nous avons beaucoup de plaisir en groupe. Par exemple, nous avons un peu plus de liberté que pendant le mondial junior, car on nous autorise à visiter des sections de la ville, donc je m'amuse beaucoup jusqu'à présent. »

Mais tout ne s'est pas déroulé comme une paisible promenade pour Chabot. Avant le début du tournoi, il a confié qu'il a eu de la difficulté à trouver un numéro à porter sur son chandail avant de finalement aboutir avec le 52.

« Lorsque je suis arrivé ici, j'ai demandé le numéro 72, mais il avait été attribué à Anthony Beauvillier, s'est souvenu Chabot. Donc, j'ai demandé le 5, celui que j'avais dans le junior, mais Aaron Ekblad l'avait déjà pris. Ensuite, je me suis essayé pour le 55, le doublon de mon numéro du junior, mais Colton Parayko l'avait pris. Puis, j'ai demandé le numéro 25, que j'ai porté dans le Midget AAA, mais il a été attribué à Darnell Nurse. Donc, j'ai essayé le 27, les chiffres inversés de mon numéro actuel, mais il appartenait déjà à Ryan Murray. Finalement, j'ai simplement demandé le 52; il y a un 2 et un 5, puis 2+5=7. »

Chabot admet qu'il n'est pas trop importuné par le fait d'avoir obtenu son sixième choix et comprend que c'est le fardeau réservé aux plus jeunes joueurs qui prennent à un tournoi comme celui-ci.

« En tant que jeune joueur, je n'ai pas beaucoup d'ancienneté dans ce genre d'événement », a dit Chabot à la blague. « Beauvillier a le même âge que moi, mais il est dans la Ligue nationale depuis deux ans. C'est ainsi que ça fonctionne. Je le lui laisse. De toute façon, ce n'est pas comme si j'étais très attaché à mon numéro. »

En ce qui a trait aux faits saillants du Championnat du monde jusqu'à présent, Chabot a indiqué qu'il était très heureux de pouvoir effectuer ce voyage outre-mer en compagnie de son coéquipier Jean-Gabriel Pageau. Bien que Chabot ait fait partie d'Équipe Canada à quelques reprises, il s'agit d'une première expérience pour Pageau au sein de l'équipe nationale.

« Il m'a dit avant le tournoi qu'il n'avait jamais joué pour Équipe Canada, alors c'est vraiment plaisant d'être avec lui pour partager cette expérience avec un bon coéquipier et rendre le voyage encore plus agréable, a déclaré Chabot. Tout le monde à Ottawa sait à quel point il est un chic type, donc c'est génial et on s'amuse beaucoup. »

Chabot a également affronté un visage familier au cours de ce tournoi, alors qu'Équipe Canada a croisé le fer avec les États-Unis et son coéquipier chez les Sénateurs Colin White lors du premier match de l'équipe.

« Il ne s'agit pas de mon premier duel face à Colin. J'aurais aimé l'emporter parce que cela m'a rappelé un match au mondial junior qui s'était soldé en tirs de barrage », a déclaré Chabot à propos de la défaite de 5-4 face aux Américains. « Ils ont gagné, mais c'est toujours plaisant de jouer contre un gars que tu connais depuis quelques années. On pense à ce genre de chose avant le match, question de se donner un petit défi supplémentaire parce que l'on veut le vaincre. »

Après sa défaite contre les Américains lors de la première journée du tournoi, le Canada a vaincu la Corée du Sud et le Danemark, où Chabot s'est illustré offensivement en marquant un but à chacune des victoires. À l'extérieur de la patinoire, il vit une expérience tout aussi amusante et il tente de profiter au maximum de son séjour au Danemark.

« Nous avons eu plusieurs congés d'entraînement, donc nous avons donc pu marcher un peu dans la ville, d'affirmer Chabot. Évidemment, nous voyageons beaucoup pendant la saison et nous voyons différentes villes, mais c'est toujours amusant d'être en Europe et de faire connaissance avec différentes cultures. L'autre jour, nous avons vu du « kayak polo » ou peu importe comment ils appellent cela. C'est comme le water-polo, mais dans un kayak. Donc c'est simplement plaisant de voir des choses du genre. »

Il reste quatre matchs à disputer pour le Canada en ronde préliminaire et vous pouvez voir tous les matchs sur RDS :

  • Jeudi 10 mai à 14 h 15 - c. Norvège
  • Samedi 12 mai à 14 h 15 - c. Finlande
  • Lundi 14 mai à 14 h 15 - c. Lettonie
  • Mardi 15 mai à 10 h 15 - c. Allemagne
En voir plus