Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

«C’est un grand défi»

par Rob Brodie / Ottawa Senators
N’importe quel autre soir, Pascal Leclaire pourrait diriger les cris d’encouragement alors que Martin Brodeur essaie d’inscrire son nom dans les livres d’histoire une fois de plus.


Mais le gardien des Sénateurs d’Ottawa ne se présentera pas à la Place Banque Scotia, samedi soir, en voulant vénérer une de ses idoles parmi les gardiens de buts. Plutôt, Leclaire fera de son mieux pour conduire ses coéquipiers à une victoire contre les Devils du New Jersey (19 h, CBC, Team 1200).

Avec 102 blanchissages en carrière, Brodeur n’est plus qu’à un d’égaler le record de tous les temps de la Ligue nationale de hockey du légendaire Terry Sawchuk dans cette catégorie. Ses 565 victoires en plus de 16 saisons avec les Devils sont déjà le plus dans l’histoire de la LNH.

Alors que Leclaire ne peut s’arrêter de dire de belles choses sur Brodeur, âgé de 37 ans, il savoure l’occasion d’affronter un des gardiens qui était son idole quand il grandissait à Montréal (il porte le numéro du plus grand, l’ancienne légende des Canadiens Patrick Roy).
Cela ne s’est produit qu’une fois au cours des quatre saisons précédentes, avec les Blue Jackets de Columbus.

«À Columbus, nous ne les avons pas beaucoup affrontés, a dit Leclaire. Cela s’est produit il y a trois ans. Je pense que nous avons perdu 2-1. Ce fut très spécial (pour moi) d’affronter une de mes idoles.

«Demain sera un peu différent. Je suis plus vieux maintenant, mais il a un grand nom et il est toujours un des meilleurs – sinon le meilleur – gardiens de la ligue. C’est un grand défi.»

Un défi pourrait aussi être ce qui attend collectivement les Sénateurs en affrontant les Devils (9-4-0), qui ont un dossier parfait de 7-0-0 à l’extérieur et qui occupent le cinquième rang du classement de l’Association de l’Est. C’est deux points de mieux qu’Ottawa (7-4-2), qui vient de remporter une victoire de 3-2 en prolongation contre le Lightning de Tampa Bay, jeudi soir.

«C’est une équipe très disciplinée et structurée, a dit l’entraîneur-chef des Sénateurs, Cory Clouston, après l’entraînement de l’équipe hier matin à la Place Banque Scotia. Ils ont un trio très, très dangereux (Zach Parise, Dainius Zubrus et Jamie Langenbrunner) et un gardien de niveau mondial.

«Ils jouent ce soir (chez les Islanders de New York), donc nous aurons une petite meilleure idée de ce qu’ils font et nous pourrons nous concentrer davantage sur eux après ce soir. Mais nous sommes très conscients de ce qu’ils apporteront. De la discipline, bien sûr.»

Toute conversation au sujet des Devils, toutefois, commence et se termine avec leur plus grande constante. Et en essayant autant qu’il le pourrait, Leclaire, sans aucun doute, trouvera difficile d’éviter d’admirer le travail de Brodeur, dont la carrière dépasse maintenant plus de 1000 matches.

«Sa longévité est fantastique, a dit Leclaire. Il est un des meilleurs de l’histoire. Je ne sais pas ce qu’il fait (pour continuer à jouer aussi longtemps), mais je suis certain qu’il fait quelque chose vraiment bien.»

Naturellement, Leclaire ne veut pas que cela se produise samedi soir, mais il applaudira Brodeur le soir où il ajoutera la marque des blanchissages en carrière à son bagage de la LNH.

«Les blanchissages sont un peu de chance, dit-il. Vous affrontez de bonnes équipes et vous avez de bonnes parties. C’est toujours différent. Mais quand vous en avez autant, cela montre la qualité du gardien qu’il est. S’il y a un gars qui doit être le meilleur, autant que ce soit lui parce qu’il est vraiment un bon gars.

«Pour nous, les jeunes, nous avons grandi en le regardant et il a été tellement un bel exemple pour nous.»

Le long des bandes

L’attaquant Milan Michalek ne s’est pas entraîné aujourd’hui, mais Clouston s’attend à ce qu’il soit dans l’alignement samedi soir ... Avec Jesse Winchester maintenant de retour à Ottawa et Jason Spezza suffisamment en santé pour revenir dans la formation, Clouston affronte le problème des soirs de matches de décider qui seront les deux attaquants qui ne joueront pas. Mais il sait qu’il a un heureux problème. «C’est une saine compétition et il y a de la profondeur, dit-il. Ce sont des décisions difficiles, mais c’est plus facile en ce sens que lorsque vous avez des blessures, vous avez des gars prêts à prendre immédiatement la relève.» ... Moins de 2000 billets sont encore disponibles pour le match de samedi soir contre les Devils ... Les Senators de Binghamton, la première équipe affiliée d’Ottawa dans la Ligue américaine de hockey, affronteront les Bulldogs d’Hamilton (Montréal) à 15 h dimanche, à la Place Banque Scotia.


En voir plus