Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Campoli se sent chez lui avec Ottawa

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Chris Campoli a trouvé sa place à Ottawa et chez les Sénateurs.


L’athlète de 26 ans de Mississauga, en Ontario, se fait bien à l'idée que l’endroit actuel où il évolue en tant que hockeyeur n'est pas loin du lieu où il a grandi. Et les Sénateurs disposent d’un défenseur qui possède un ensemble d’habiletés offensives et de mobilité qui convient au calibre de jeu d’aujourd'hui dans la Ligue nationale de hockey.

Acquis des Islanders de New York dans une transaction à quatre joueurs le 20 février 2009, Campoli a entamé sa deuxième saison complète avec les Sénateurs et est le représentant de l'équipe au sein des dirigeants de l'Association des joueurs de la LNH.

Campoli parle de hockey, son autre sport préféré et bien plus.

Q : Vous êtes le représentant des Sénateurs au sein de l’Association des joueurs. Qu'est-ce que cela implique?

R : Je suis essentiellement le lien entre mes coéquipiers et le syndicat. Tout au long de l’année, il y a des conférences téléphoniques du conseil de direction et chaque équipe est représentée par un membre. Je suis engagé dans les questions fondamentales du syndicat et je dois me prononcer sur d’autres aspects. Je prends mon travail très au sérieux en tant que représentant. Il est extrêmement important pour chaque joueur de savoir ce qui se passe dans le syndicat. C’est un aspect auquel j’y crois beaucoup.

Q : Avez-vous toujours eu un intérêt dans ce genre de chose?

R : Il est important de participer et de savoir ce qui se passe dans le syndicat. Lorsque j’ai été échangé ici, je voulais effectuer un autre pas dans cette direction, de participer plus activement de cette façon. Chris Phillips voulait démissionner en tant que représentant et devenir le représentant adjoint. J'ai dit que je voulais prendre la relève et la saison dernière en fut une pour prendre confiance et d'apprentissage pour moi. J’en connais beaucoup plus maintenant et j’aime vraiment l’expérience.

Q : Vous êtes à Ottawa depuis quelques saisons maintenant. Comment trouvez-vous la ville dans cette ville?

R : J’aime vraiment vivre et jouer à Ottawa. Personnellement, c'est un rythme qui me plait et c’est près de ma ville natale. J’adore évoluer ici et l'organisation est hors pair.

Q : Vous êtes devenu un grand amateur de baseball. Comment cela a-t-il commencé?

R : J’ai grandi en jouant au baseball. Depuis l’âge de deux ans, j’avais une balle dans la main et un bâton de hockey. Je jouais au baseball pendant l’été et au hockey l’hiver. Dans mon enfance, j’adorais pratiquer ce sport. Mon père y jouait, donc j’allais au parc lorsque j’étais jeune. Si je n’étais pas devenu un hockeyeur, je crois que j’aurais joué au baseball. J’aime ce jeu à ce point.

Q : Étant de la région de Toronto, vous étiez sans doute un partisan des Blue Jays?

R : Oui, je suis un partisan des Jays. J’appuie l’équipe de ma ville, celle à laquelle j’ai regardé et suivi pendant mon enfance. Ils ont eu beaucoup de succès lorsque j’étais jeune, donc c’était une belle époque.

Q : Quels sont vos souvenirs de leurs conquêtes de la Série mondiale en 1992 et 1993?

R : J’avais probablement huit ou neuf ans à l’époque, donc je n’ai pas célébré autant que bien d’autres personnes. Avec le recul, d'après ce dont je me souviens, c'était une chose extraordinaire. Toronto n'avait pas remporté un championnat depuis longtemps et c’était bien de finalement en obtenir un.

Q : De quelle façon pensez-vous qu’Ottawa réagirait si les Sénateurs parvenaient à remporter la Coupe Stanley?

R : Je pense que cette ville réagirait de la même façon que Toronto lorsque les Jays ont remporté le championnat ou peut-être plus comme Chicago l’a fait lorsque les Blackhawks ont gagné (la Coupe Stanley en juin). Les gens ici sont très passionnés par leur équipe et en tant que joueur, le fait de venir travailler chaque jour avec cette idée en tête nous aide à nous motiver et à travailler plus fort pour être meilleur. Il n'y a rien de mal à avoir des attentes pour gagner.


En voir plus