Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Borowiecki : « L'idole de mon enfance »

Le défenseur Mark Borowiecki parle de celui qui fut d'abord son idole et ensuite son coéquipier, Chris Phillips.

par Craig Medaglia @craigmedaglia / Sénateurs d'Ottawa

Alors que les Sénateurs se préparent à retirer l'emblématique chandail numéro quatre de Chris Phillips le 18 février, le défenseur des Sénateurs originaire d'Ottawa Mark Borowiecki se dit très heureux pour son ancien coéquipier.

Mais la relation entre Borowiecki et Phillips a commencé bien avant la période où les deux athlètes se côtoyaient dans le vestiaire. En tant que jeune défenseur qui a grandi à quelques pas du Centre Canadian Tire, Borowiecki est devenu un admirateur de Phillips dès le premier jour.

« Je me souviens du jour où il a été repêché », a déclaré Borowiecki qui était à quelques jours de son septième anniversaire lorsque Phillips a été sélectionné par Ottawa au tout premier rang en 1996. « En tant que jeune défenseur qui aspirait à évoluer dans la ligue un jour, je me souviens surtout de la période où il évoluait aux côtés de (Anton) Volchenkov. Ils ont formé un duo remarquable pour cette équipe pendant plusieurs années. À mon avis, leur façon de jouer était amusante à regarder et ce fut impressionnant de constater les sacrifices qu'ils ont faits pour cette organisation. »

Borowiecki admet qu'il s'est inspiré de Phillips pendant son enfance et après avoir gravé les échelons au sein de l'organisation des Sénateurs au début des années 2010, il se retrouva en duo avec le numéro 4 lors de son premier match dans la Ligue nationale de hockey (LNH), le 19 janvier 2012 à San Jose.

« C'était certainement mémorable et, honnêtement, j'étais un peu ébloui. Il était mon idole pendant mon enfance, tout comme Volchekov, donc l'avoir comme partenaire à la ligne bleue, il m'a fallu une certaine adaptation, dit-il. J'essayais de ne pas être trop timide parce qu'il était un type plus grand que nature à mes yeux, mais il est tellement terre à terre qu'il m'a mis à l'aise et je suis vraiment reconnaissant d'avoir eu la chance de partager ce moment de ma vie avec lui. »

« Je ne me souviens pas de grand-chose de cette soirée. C'était une espèce de tourbillon, mais son calme a véritablement déteint sur moi, a-t-il ajouté. Même lors de mon deuxième match, à Los Angeles, je n'étais pas vraiment satisfait de ma performance et je me sentais dépassé, mais il a démontré un calme imperturbable. Rien ne le dérange et cet aspect de lui m'a définitivement aidé à garder les pieds sur terre lors de mon premier séjour avec les Sénateurs. »

Video: Hommage à Chris Phillips

Phillips demeure le meneur de l'histoire de la franchise au chapitre des matchs disputés (1 179), mais c'est sa contribution à l'extérieur de la patinoire dans le but d'aider la prochaine génération de joueurs qui porteront l'uniforme des Sénateurs que Borowiecki tente d'imiter ces jours-ci. Étant donné l'arrivée constante de jeunes défenseurs qui en sont à leurs premiers coups de patin à Ottawa récemment, Borowiecki est à même de constater que la présence d'un mentor positif et accueillant peut être significative pour une recrue qui essaie simplement de faire son chemin au sein de la meilleure ligue au monde.

« En tant que vétéran, il faut bien agir pendant le jeu et auprès des jeunes afin de les mettre à l'aise, affirme-t-il. Philly a fait ça pour moi et je pense que cela m'a défini en tant que joueur et maintenant comme vétéran au sein de cette ligue. Il est de mon devoir de transmettre cela au prochain groupe de jeunes. »

« Je suis tellement reconnaissant envers lui et le fait qu'il a fait des pieds et des mains pour me faire sentir comme un membre de cette équipe depuis le début, a poursuivi Borowiecki. Cela m'a permis de me sentir bien dans ma peau et cela ne peut qu'aider dans un cheminement d'épanouissement personnel. »

Et c'est la plus grande révélation de Borowiecki après avoir été témoin de l'histoire de Phillips avec les Sénateurs depuis qu'il a été choisi au tout premier rang de la séance de repêchage de la LNH en 1996. Ottawa occupe une place significative dans l'histoire du hockey et il est important de souligner les moments et les joueurs qui ont aidé l'organisation en cours de route.

« C'est tout un exploit d'avoir disputé autant de matchs de hockey pour cette équipe. Nous voulons créer cet héritage ici et faire comprendre aux joueurs et aux amateurs que nous avons une tradition de hockey très forte dans cette ville, a exprimé Borowiecki. Philly a beaucoup donné à cette organisation et il continue de le faire dans son rôle en tant que retraité. À mon avis, il est important de rendre hommage l'homme et le joueur pour tout ce qu'il a donné à cette équipe et à cette ville. »

La cérémonie du retrait du chandail de Chris Phillips aura lieu avant le match du 18 février contre les Sabres de Buffalo (les amateurs sont invités à être à leur siège pour 18 h 30). Pour plus de détails au sujet de l'événement ou pour acheter des billets, cliquez ici.

En voir plus