Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Bell répond à l'appel des Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Finalement, Brendan Bell peut affirmer qu’il se trouve à l’endroit souhaité. Même si cela survient un peu plus tard qu’il avait espéré ou prévu.


Alors que leur attaque connaît des difficultés, les Sénateurs d’Ottawa ne pouvaient pas ignorer les statistiques que cumulait Bell dans leur filiale de la Ligue américaine à Binghamton.

« Quinze points en 15 matchs, ça ne m’a pas nuit », a déclaré Bell lorsqu’il fut questionné sur les raisons possibles qui ont incité le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, et l’entraîneur-chef Craig Hartsburg à lui faire signe pour venir ajouter du piquant à la ligne bleue.

« Bryan et Craig ne peuvent pas voir tous les matchs à Binghamton, donc ils étaient sans doute heureux d’apprendre que j’avais récolté un but et une aide et que le jeu de puissance se porte bien et que je réponds aux attentes. »

Même s’il n’a pas encore obtenu un seul point, Hartsburg s’est dit content de la contribution de Bell au sein de l’alignement des Sénateurs.

« Je pense qu’il joue bien, a dit Hartsburg. Il est rapide, il peut bouger la rondelle et je crois qu’il a une certaine facilité à dénicher un coéquipier à découvert. Nous allons continuer à l’essayer. Il a fait du bon travail jusqu’à présent. »

L’ancien capitaine des 67’s d’Ottawa a été mis sous contrat par les Sénateurs à titre de joueur autonome au cours de l’été et il s’est présenté au camp d’entraînement avec une seule idée en tête. Après avoir passé la majeure partie de la dernière saison avec le club-école des Coyotes de Phoenix dans la LAH à San Antonio, au Texas, Bell voulait obtenir un poste à temps plein dans la Ligue nationale, dans sa ville natale par surcroît.

Inutile de dire que lorsque les Sénateurs l’ont rétrogradé à Binghamton avant la fin du camp, la pilule fut difficile à avaler. Toutefois, Bell a refusé de se morfondre.

« Ce fut difficile, dit-il. Avec un camp abrégé, l’ouverture de la saison en Suède et tout le reste, les choses se sont déroulées très rapidement. Mais, j’ai tourné la page rapidement. Cela m’a pris 10 ou 15 minutes, j’étais navré. Mais après, tout était terminé.

« Ensuite, je suis allé à Binghamton et je me suis dit que l’occasion serait bonne pour donner le meilleur de moi-même afin de revenir ici le plus vite possible. »

Hartsburg affirme : « Il n’a pas connu le camp dont nous avions envisagé pour lui. Il a admis qu’il était un peu nerveux ici. Mais, lorsqu’il fut cédé (à Binghamton), il a commencé à bien jouer et il a répondu aux attentes que nous avions fixées au camp. »
Je pense qu’il joue bien. Il est rapide, il peut bouger la rondelle et je crois qu’il a une certaine facilité à dénicher un coéquipier à découvert. Nous allons continuer à l’essayer. Il a fait du bon travail jusqu’à présent. - Craig Hartsburg

Choix de troisième ronde des Maple Leafs de Toronto au repêchage de 2001, Bell sait exactement ce qu’il peut apporter aux Sénateurs et c’est réciproque pour l’équipe.

« Je suis un joueur offensif et je tente de provoquer des choses à l’attaque depuis la ligne bleue, dit-il. Je crois que je peux véritablement être utile dans cet aspect du jeu. »

Les Sénateurs souhaitent également que Bell soit en mesure d’amener du piquant sur le jeu de puissance, qui a connu une baisse de régime au cours des derniers matchs. Il entend aussi relever ce défi.

« C’est un élément dont ils ont abordé, même après le camp d’entraînement lorsque j’ai été retranché, a expliqué le joueur de 25 ans. Ils m’ont dit de m’améliorer en avantage numérique. Jusqu’à présent, j’ai eu l’occasion de jouer sur le jeu de puissance.

« Si je peux continuer dans la bonne direction, je crois que je serais en mesure d’aider non seulement l’équipe, mais aussi moi-même. Les choses se sont bien déroulées pour moi au cours des trois matchs auxquels j’ai participé. L’équipe joue mieux et j’espère que c’est le début d’une meilleure séquence.

« Je tente de contribuer du mieux que je peux. »


En voir plus