Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Beaucoup de ressources pour les Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Avec plusieurs matchs importants à disputer, les Sénateurs d’Ottawa entendent utiliser toutes les ressources qui sont à leurs dispositions.


L’entraîneur-chef et directeur général Bryan Murray entend laisser le capitaine Daniel Alfredsson sur le deuxième trio et de la garder ainsi à l’écart des deux autres membres du « Triumvirat », l’un des trios les plus explosifs de la Ligue nationale de hockey.

Mais Murray croit qu’il pourra en obtenir pour son argent en regroupant Alfredsson, Mike Fisher et Cory Stillman sur une même unité. De leur côté, Jason Spezza et Dany Heatley continueront d’évoluer, pour le moment du moins, avec le vétéran Randy Robitaille.

« J’ai dit à Alfie que je pourrai l’utiliser avec Spezza et Heatley de temps à autre », a déclaré Murray après la séance d’entraînement d’une heure au Bell Sensplex, mercredi matin. « Mais nous voulons voir si nous pouvons obtenir un deuxième trio qui pourra contribuer offensivement en plus d’être efficace avec la rondelle.

« Nous avons une chance avec cette combinaison et nous verrons bientôt si j’ai vu juste. »

Même si le trio n’a pas véritablement envahi la feuille de pointage jusqu’à présent, Fisher croit que cela va produire dans un avenir rapproché.

« Cory est un fabriquant de jeu et il est très intelligent avec la rondelle, a dit Fisher.

« Et nous savons tous ce que peut faire Alfie. Je crois qu’il s’agit d’une question de temps avant que les choses débloquent offensivement.

« Nous avons obtenu de bonnes occasions. Plus nous allons jouer ensemble, plus les chances se présenteront. »

Alfredsson ajoute : « Nous avons le talent nécessaire pour former un bon trio offensif et en échec avant, afin de gagner des batailles. Si nous parvenons à jouer ensemble, je crois que nous allons former un bon trio. »

Il y a un an, les Sénateurs comptaient sur quatre lignes d’attaque pour filer jusqu’en finale de la Coupe Stanley et Alfredsson croit qu’il s’agit d’un élément essentiel afin de connaître du succès en séries éliminatoires.

« Lorsque ton attaque est équilibrée, cela rend la tâche très difficile pour les adversaires, dit-il. Nous pouvons ainsi utiliser quatre bons trios dans tout genre de situation. »

Les Sénateurs semblent avoir déniché de la stabilité devant le filet avec Martin Gerber, qui se méritera un neuvième départ consécutif jeudi soir, alors que les Sénateurs accueilleront les Blues de (19 h 30, A-Channel, 104,7 FM).

Murray a déclaré que Gerber « n’a rien à se reprocher » lors du revers de dimanche, par la marque de 5-1 face aux Hurricanes de la Caroline.

« Plusieurs de nos joueurs n’ont pas performé à la hauteur de leur talent (dimanche) et nous allons les faire jouer demain soir, a déclaré Murray. J’estime que Martin a été très solide … Je pense que le fait qu’il joue avec régularité peut nous donner une chance de gagner à chaque match. »

Gerber est impatient de pouvoir aider les Sénateurs à se remettre sur pied. Ces derniers avaient remporté trois victoires consécutives avant l’échec de dimanche contre les Hurricanes.

« Je veux retourner devant le filet et de reprendre là où l’on avait laissé, dit-il. Nous voulons jouer de la même façon qu’avant le match en Caroline. »

Il reste moins de 300 billets pour le match de jeudi contre les Blues, qui ont aidé la cause des Sénateurs, en surprenant les Canadiens 4-3 en tirs de barrage, mardi soir à Montréal. Ottawa accuse un retard de trois points sur les meneurs de la section Nord-Est. Les Sénateurs et les Canadiens s’affronteront deux autres fois cette saison – lundi au Centre Bell à Montréal ainsi que le 1er avril à la Place Banque Scotia.

« Nous avons vu St. Louis vaincre Montréal, a dit Alfredsson. Nous avons encore des chances de terminer au premier rang de notre section. Nous avons un retard de trois points avec un match en main. Si nous parvenons à l’emporter demain, les matchs contre Montréal sont plus qu’excitants. »


En voir plus