Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Bass lance l'initiative de sensibilisation WINGS

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Cody Bass est encore assez jeune pour parler des difficultés que vivent les adolescents dans le monde d’aujourd’hui.


Mais il a aussi atteint l'âge qui le fait croire qu’il peut changer les choses et de vouloir s’impliquer dans une cause qui touche de plus en plus de gens.

Ayant la mémoire de Daron Richardson à l'esprit, l’attaquant des Senators de Binghamton a mis sur pied WINGS - un acronyme qui signifie en anglais Quand j'ai besoin de conseils et de soutien (When I Need Guidance and Support). Il s’agit d’une initiative pour sensibiliser encore davantage les gens sur la question du suicide des adolescents, qui a coûté la vie de la fille de 14 ans de l'entraîneur adjoint des Sénateurs d'Ottawa Luke Richardson en novembre dernier.

« Je pense que les gens ne se rendent pas compte à quel point il est difficile de fréquenter une école secondaire et d’être un adolescent de nos jours, a déclaré Bass. « J’ai seulement 24 ans. J'étais un adolescent il y a six ans et maintenant je suis un jeune adulte. J'ai deux sœurs plus jeunes qui sont adolescents et qui ne l’ont pas eu facile non plus à l'école secondaire. Je veux juste lancer le message qu’il ne faut jamais se sentir seul et de ne jamais ressentir que la solution passe par le suicide.

« Il devrait toujours y avoir quelqu'un pour aider, peu importe le motif. Donc, c'est le genre de message que nous essayons de faire passer. Il faut s’assurer que tous les adolescents puissent avoir quelqu'un à qui parler, d’avoir (une épaule) pour pleurer ou simplement écouter. »

Bass se sent encore plus interpelé que quiconque par la tragédie qui a affecté la famille Richardson. Lorsqu’il a été rappelé à Ottawa pour la première fois, les Richardson l’ont accueilli et il s’est lié étroitement d’amitié avec eux. C’était tout simplement naturel pour eux.

« Ils m’ont fait sentir comme chez moi, a déclaré Bass. Chez eux, j'ai appris à connaître assez bien Daron. J'ai appris à connaître Morgan (sa sœur aînée). J'ai appris à connaître toute la famille. Ils m'ont fait sentir comme chez nous et ils m’ont très bien traité. Luke est simplement un homme exceptionnel. Il est l'un des meilleurs gars que je n’ai jamais rencontrés.

« Toute la famille a été simplement exceptionnelle. Je ne pourrais jamais assez les remercier. C'est tragique ce qui s'est passé avec Daron, donc tout ce que l’on peut faire pour redonner en l'honneur de Richardson est génial. »

Bass et des coéquipiers des B-Sens se sont rendus à Ottawa pour assister à la célébration de la vie pour Daron, qui a attiré 5 600 personnes à la Place Banque Scotia – « l'une des choses les plus tristes que je n’ai jamais eues à assister de ma vie», a-t-il déclaré plus tard à theahl.com. Lorsqu’il est retourné à Binghamton, Bass était conscient qu'il fallait faire quelque chose en mémoire de Daron.

Avec l'aide de deux membres du personnel des B-Sens, Krenzer Kate et Christa Reese, ainsi que Jennifer O'Brien, la propriétaire de l’entreprise Magic Paintbrush Project dans la région de Binghamton, le projet WINGS prenait bientôt son envol. Un encan silencieux s’est déroulé juste avant Noël et plus de 4 600 $ ont été recueillis pour la Fondation de santé mentale Royal Ottawa et la Mental Health Association of the Southern Tier de Binghamton.

Un autre événement, une séance de patine en plein air a eu lieu lundi à Binghamton, et un autre 800 $ a été récolté au profit de WINGS. Les épouses et conjointes des B-Sens ont organisé une collecte de fonds en vendant des cannes de bonbons avant Noël. Des amateurs dans d'autres villes de la Ligue américaine de hockey ont approché Bass pour faire un don à la cause. Tout comme les officiels.

Le mouvement ne cesse de croître et cela a changé la vie de Bass.

« J'ai rencontré des gens extraordinaires qui ont eu des histoires incroyables, dit-il. Le soutien de partout dans la ligue est formidable. Des amateurs un peu partout font des dons, tout comme les arbitres. Tout le monde veut contribuer à aider... ces gens sont exceptionnels et je ne pourrais jamais assez les remercier. »

Il sait qu'il y a d’autres d'histoires là-bas, plus de gens qui ont besoin d'un coup de main.

« La réalité, c’est que des choses comme cela se produisent. Mais vous ne n’entendez tout simplement pas parler, dit Bass. Tout le monde a son histoire. Vous rencontre quelqu'un en marchant dans la rue et vous ne connaissez pas leur histoire jusqu'au jour où vous vous arrêter pour lui parler. Il y a tous ces gens au hasard qui peuvent partager leurs histoires avec moi... Ces gens ont perdu des enfants et des membres de leur famille et c'est tragique.

« Je ne souhaite pas cela à personne, surtout aux jeunes enfants qui ont la vie devant eux. La vie est parfois difficile et on ne peut qu'espérer le meilleur pour tout le monde. Si vous avez des enfants, vous voulez absolument les voir grandir et vivre leur vie. »

Pour en savoir plus au sujet du programme ou pour faire un don, visitez le www.codybasswings.com ou www.facebook.com/codybassWINGS.


En voir plus