Skip to main content
Официальный сайт Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Auld se plait à l'idée de prendre la relève

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Alors que le partant Craig Anderson est blessé, Alex Auld est impatient de profiter de l'occasion de s'acquitter de la majeure partie de la tâche devant le filet des Sénateurs (Photo par André Ringuette/NHLI via Getty Images).
C't'à ton tour, Alex Auld.


Alors que le gardien numéro un Craig Anderson doit s’absenter pour une période indéterminée en raison d’une blessure subie à la main droite, il semble que les Sénateurs d'Ottawa ont l'intention de confier la majeure partie de la tâche devant le filet au vétéran gardien de 31 ans, qui a fait seulement 13 apparitions cette saison. Mais le substitut est impatient et anxieux de prendre la relève, peu importe la durée de l’absence d’Anderson.

« C'est mon rôle. C'est pourquoi je suis ici », a déclaré Auld à une horde de journalistes à l'issue de la séance d’entraînement des Sénateurs plus tôt aujourd'hui au Bell Sensplex. « J’ai hâte de relever le défi et je vois cela comme une opportunité. Craig est un joueur important de notre équipe et il constituera une lourde perte, mais je pense que nous avons un bon groupe et nous jouons du bon hockey. Nous devons simplement continuer notre travail. »

Bien que l’espoir Robin Lehner a également été rappelé des Senators de Binghamton de la Ligue américaine de hockey, c'est Auld qui a été désigné comme partant pour le match de samedi contre les Bruins de Boston à la Place Banque Scotia (19 h, RDS, CBC, CKOI 104,7 FM). Les Sénateurs feront aussi face aux Islanders de New York à la maison dimanche (17 h, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM), mais l'entraîneur-chef Paul MacLean n'a pas encore décidé s’il optera pour Lehner, 20 ans, dans un deuxième match en autant de soirs.

« Nous allons essayer de jouer de la même manière que nous l'avons fait toute l'année, a déclaré MacLean. Nous allons évaluer l’adversaire et, à partir de là, nous déterminerons à savoir qui pourrait nous donner la meilleure chance de gagner. C'est notre façon de faire depuis le premier jour. »

Le directeur général Bryan Murray a confirmé aujourd'hui qu’Anderson s’est tranché un tendon de l’auriculaire de sa main droite, mercredi soir, alors qu’il préparait un repas à la maison après la victoire de 5-2 des Sénateurs sur les Capitals de Washington, à la Place Banque Scotia. Alors qu'il devra subir une chirurgie, les premières prédictions de la durée de son absence — certaines personnes ont prédit qu’Anderson pourrait être à l'écart du jeu jusqu’à deux mois — ne seraient pas aussi pessimistes que l’on croit.

« Il faut surtout que les points de suture puissent guérir suffisamment (pour être en mesure de jouer) », a déclaré Murray aux journalistes au Bell Sensplex. « Il pourrait revenir sur la glace dans quelques jours, selon les médecins, afin qu'il puisse rester en forme et demeurer prêt à reprendre le collier. Nous espérons simplement qu'il va revenir assez rapidement. »

« C'est décevant pour nous, mais la bonne nouvelle est que nous avons quelques bons autres gardiens de but qui sont des professionnels et c'est pourquoi nous les avons. Nous avons un bon groupe qui a travaillé fort et je suis sûr qu'ils se serreront les coudes à court terme et qu’ils feront du bon boulot. »

Toutefois, il ne faut pas sous-estimer l'importance d'Anderson chez les Sénateurs cette saison. Au cours de la présente séquence de quatre victoires consécutives de l’équipe, il n’a accordé que quatre buts et inscrit deux blanchissages. Au total cette saison, Anderson est le meneur dans la Ligue nationale de hockey au chapitre des apparitions (56), des tirs reçus (1 692) et des arrêts (1 544), et il est au quatrième rang du circuit au chapitre des victoires (29).

« Ce n'est pas drôle pour Andy parce qu'il joue très bien », a déclaré le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson. « Il a été solide comme le roc toute l'année et je suis vraiment désolé pour lui. Lorsqu’on a le rythme, on veut continuer, mais j’espère que nous serons dans une bonne position lorsqu’il reviendra. »

Les Sénateurs n'ont pas l'intention de ralentir dans leur approche agressive en l’absence de leur gardien numéro un. C'est un style qui leur a servi trop bien jusqu’à présent pour s’en écarter.

« Nous croyons notre façon de jouer, a déclaré Alfredsson. Le jeu consiste toujours à marquer un but de plus que l'autre équipe. Nous essayons d'être créatifs offensivement et essayer de prendre des risques calculés avec notre jeu offensif. Nous allons continuer à faire la même chose. Nous avons confiance en les gardiens de but que nous avons, à Alex et Robin ainsi. Ça va être un défi, mais nous avons affronté de l’adversité toute l'année. »

Pour sa part, Auld n'a pas l'intention de changer ses manières, même si son rôle a soudainement gagné plus d'importance à la lumière des circonstances actuelles.

« J'ai maintenu toute l'année que je voulais juste demeurer prêt à toute éventualité, et voilà une occasion qui se présente pour moi, a-t-il dit. Donc, je veux juste m'assurer de garder la même concentration et jouer de la même façon dont j'ai joué ces derniers temps. J’entends simplement jouer un jeu simple et ne pas essayer d'être quelqu’un que je ne suis pas. Je dois avoir confiance en mes moyens.

« Je vois cette occasion comme une opportunité, je ne la vois pas comme de la pression. Être un gardien de but dans la LNH comporte déjà son lot de pression, je suppose. C'est une excellente situation pour moi. Je vais avoir l'opportunité de jouer et avec une équipe formidable. »


En voir plus