Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Arnason et Morrison sont heureux de s'amener à Ottawa

par Staff Writer / Ottawa Senators
Par Todd Anderson

Pour la première fois depuis qu'ils ont été acquis par les Sénateurs d'Ottawa le 9 mars, le centre Tyler Arnason et le gardien Mike Morrison se sont entraîné à Ottawa aujourd'hui. Après la séance, qui s'est tenu au Bell Sensplex, ils ont livré leurs premières impressions sur leur nouvelle équipe et leur nouveau lieu de travail.

« C'est tout à fait nouveau pour moi de me retrouver au sein d'une équipe qui sera dans les séries éliminatoires et qui aspire à la Coupe Stanley », a indiqué Arnason, qui a été échangé à Ottawa par les Blackhawks de Chicago, en retour de Brandon Bochenski et d'un choix de deuxième ronde, à quelques minutes de la fin de la période des transactions dans la LNH. « Cet endroit (Ottawa) ressemble beaucoup à Winnipeg, donc je ne serai pas trop dépaysé. »

Morrison, qui a été soumis au ballottage par les Oilers d'Edmonton le 8 mars et réclamé par Ottawa le lendemain, a bien hâte de montrer son talent chez les Sénateurs.

« Je suis très heureux. Ces 24 heures ont été une sorte de tourbillon. Lorsque j'ai reçu l'appel de monsieur John Muckler (le DG des Sénateurs), j'étais emballé. J'ai été dans les mineurs et je suis content que les choses puissent tourner rapidement. J'entends travailler très fort pour demeurer dans cette ligue le plus longtemps possible. »

Arnason, natif d'Oklahoma City, OK, mais qui a passé toute sa jeunesse à Winnipeg, a joué sur un trio aux côtés des vétérans Daniel Alfredsson et Bryan Smolinski, le 10 mars contre les Thrashers d'Atlanta. Il s'est rapidement inscrit sur la feuille de pointage à son premier match avec Ottawa, en obtenant une passe sur le but de Bryan Smolinski marqué dans les cinq premières minutes du match, remporté par les Sénateurs 3-1.

Se rappelant ses débuts à Ottawa après la transaction qui l'a amené ici en mars 2003, Smolinski a parlé de l'arrivée d'Arnason.

« Cela représente toujours une période d'ajustement, et pour lui, c'est encore plus important car c'est la première fois qu'il est impliqué dans un échange. Il s'adapte bien et je suis heureux d'évoluer avec lui et Daniel. »

Alfredsson déclare : « Il est très à l'aise avec la rondelle. C'est un fabriquant de jeu et il donnera du fil à retordre à l'adversaire. Il faudra un certain temps pour ajuster la chimie, mais lorsque tu gagnes, cela facilite les choses. »

En voir plus