Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Anderson prend goût à sa nouvelle vie dans une « ville de hockey »

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Craig Anderson n’a pas eu besoin de beaucoup de temps pour faire parler de lui dans son nouveau milieu de travail.


Son premier match dans l’uniforme des Sénateurs – qui s’est soldé par une victoire de 1-0 sur les Maple Leafs de Toronto – fait encore jaser. Chaque jour, son casier dans le vestiaire de l’équipe est entouré par de nombreux journalistes.

« C'est une ville de hockey », a dit un Anderson bien au courant du fait que tous ses gestes sur la glace sont scrutés à la loupe jusqu'à présent. « C'est l'une des premières fois que je vais jouer dans une ville qui vit au rythme de son équipe de hockey. C'est bien de savoir que les amateurs sont derrière vous. »

À Denver, avec sa plus récente formation, les Broncos de la Ligue nationale de football, les Nuggets de la National Basketball Association et les Rockies du Colorado au baseball majeur monopolisent l’attention. Auparavant, Anderson a œuvré avec les Panthers de la Floride, qui font face à une concurrence féroce de la part des équipes de football (Dolphins), de basketball (Heat) et de baseball (Marlins) de Miami.

Ce n’est pas le cas au nord de la frontière, où le hockey est une passion nationale. Là encore, Anderson, âgé de 29 ans, l’a constaté à l’adolescence lorsqu’il a gardé les buts pour le Storm de Guelph de la Ligue de hockey de l'Ontario. Il a toujours apprécié l’amour du Canada pour le hockey.

« Je conserve toujours de bons souvenirs du Canada », a-t-il dit après l'entraînement des Sénateurs plus tôt aujourd'hui à la Place Banque Scotia. « Ce fut une excellente situation. Quand j'ai quitté les États-Unis à l’âge de 17 ans pour venir jouer à Guelph, les choses se sont avérées pour le mieux. Je suis convaincu que de quitter un marché américain à nouveau et revenir dans une ville canadienne sera une bonne chose. »

Déjà, il aime l'idée de rester ici. Le natif de Park Ridge, en Illinois, sera un joueur autonome sans compensation le 1er juillet, mais déjà il n’écarte pas l’idée de prolonger son séjour avec les Sénateurs.

« C'est un endroit que je désire absolument rester, a déclaré Anderson. J'espère que tout se passera bien, que je pourrais effectuer mon travail et que tout le monde (des deux côtés) sera capable de faire quelque chose. »

Au sein d’une équipe qui a connu passablement de difficultés en attaque pendant la majeure partie de la saison, Anderson pourrait bien être faire partie de la solution, en a juger par sa « première impression. »

« Je suis du genre à savourer un match de 1-0 ou 2-1, dit-il. Même si votre équipe possède une grande puissance (offensive), on ne sait jamais combien de buts qu’on marquera dans un match. Donc, si l’on parvient à construire une défensive solide et d'obtenir un bon système afin d’être prêt à gagner chaque match par 1-0, on aura plus de chances de remporter beaucoup de victoires. »

Les Sénateurs, qui n’ont pas été épargnés par les blessures, pourraient procurer à Anderson des renforts pour le match de mercredi soir, alors que les Panthers de la Floride seront les visiteurs à la Place Banque Scotia (19 h, RDS, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM). L’attaquant Jesse Winchester et le défenseur Chris Campoli, qui étaient absents en raison de blessures au bas du corps, ont participé à l’entraînement d’aujourd'hui et ils pourraient être disponibles pour le match.

Bien que Campoli, qui a raté deux matchs, a lui-même qualifié que son cas pourrait être douteux pour demain, Winchester, de son côté, montrait plus d’optimisme en vue de l’affrontement contre les Panthers.

« J’aimerais être de retour et je me suis entraîné avec beaucoup d’intensité aujourd'hui », a déclaré Winchester, qui a raté les quatre derniers matchs. « J'ai eu quelques bonnes journées de séances d'entraînement et la majeure partie de la douleur est partie. J’ai espoir, mais nous allons voir comment les choses iront à compter d'aujourd'hui. Espérons que je serai en mesure de revenir bientôt.

« Je ne veux pas que cette blessure devienne récurrente. Je pense qu’il y a eu beaucoup d'amélioration depuis hier. Si cela continue ainsi, je pense que je pourrais être en uniforme demain. »

Bloc-notes

Il faudra peut-être attendre encore « quelques semaines » avant de revoir le capitaine Daniel Alfredsson (bas du dos) dans l’alignement des Sénateurs, a reconnu l'entraîneur-chef Cory Clouston aujourd'hui. « Il s’agit d’un type de blessure qui un jour, il peut se sentir et un autre jour, moins bien, a déclaré Clouston. Nous n'allons pas le mettre dans une situation où il pourrait aggraver son cas. » Les Sénateurs n'ont pas encore reçu tous les résultats des tests médicaux effectués sur le centre Peter Regin (épaule gauche), mais il sera absent « indéfiniment », de confirmer Clouston. Il s’agira d’une absence à long terme », dit-il... Le gardien Pascal Leclaire a deux jours d’entraînement à son actif avec les Senators de Binghamton, mais Clouston a dit qu'il n'est pas susceptible d’entamer un match pour la filiale d’Ottawa dans la Ligue américaine de hockey avant au moins la fin de semaine. « Il n'est pas tout à fait prêt », a dit Clouston.


En voir plus