Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Anderson : « L'échéancier est indéterminé »

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le gardien des Sénateurs Craig Anderson a commencé à patiner avec son équipement, mais tant qu'il ne sera pas capable de tenir son bâton sans ressentir de la douleur, il affirme qu'il ne sera pas en mesure de revenir au jeu (André Ringuette/NHLI via Getty Images).
Avec chaque jour qui passe, il peut sentir qu’il récupère toujours un peu plus.


Pour l’instant, les nouvelles sont bonnes au sujet de Craig Anderson. Mais lorsqu’on demande au gardien des Sénateurs d’Ottawa quand il prévoit effectuer un retour au jeu, la réponse est loin d’être claire.

« Difficile à dire », a déclaré Anderson alors qu’il s’est adressé aux journalistes pour la première fois depuis qu’il s’est coupé un tendon à son auriculaire droit lors d’un bête accident de cuisine, il y a huit jours. « L’échéancier est indéterminé pour le moment. »

Anderson a commencé à patiner avec tout son équipement, incluant un gant bloqueur modifié qui couvre la main blessée. Cependant, tant qu’il ne sera pas capable de tenir un bâton avec cet appendice, l’athlète de 30 ans de Park Ridge, en Illinois, devra prendre son mal en patience. Toutefois, il veut conserver la forme afin d’être fin prêt physiquement lorsque le moment sera venu de revenir au jeu.

« Tout ce que je peux faire maintenant est de m’assurer de rester en forme, a déclaré Anderson. Je suis capable de patiner avec mon équipement, ce qui est le plus important en ce moment afin de me tenir en forme. Ainsi, lorsque j’aurais la chance de revenir, je serai prêt physiquement.

« Il y a encore de la douleur, dont je ne veux pas aggraver ma blessure. Donc, il y a beaucoup de choses à prendre en considération, mais tenir un bâton est l’une des principales choses qui me permettent de faire mon travail. »

L’entraîneur-chef Paul MacLean a ajouté : « C'est un bon signe qu'il soit sur la glace et qu’il poursuive son conditionnement. Je refuse de spéculer (sur une date de retour). Tout dépend de sa guérison. »

Malgré qu’Anderson ait été frustré par la tournure des événements, il se dit encouragé par le rendement de ses coéquipiers jusqu'à présent durant son absence. Avec la recrue Robin Lehner devant le filet, les Sénateurs ont vaincu les Islanders de New York par la marque de 5-2 et blanchi les Bruins de Boston 1-0 plus tôt cette semaine. Le cerbère de 20 ans de Göteborg, en Suède, a été désigné pour effectuer un troisième départ consécutif vendredi soir, alors que les Blackhawks de Chicago seront les visiteurs à la Place Banque Scotia (19 h, RDS2, TSN, CKOI 104,7 FM).

« C'était un accident bête et malheureux, mais il faut rester optimiste, a déclaré Anderson. Les gars ont très bien joué. Robin a été exceptionnel au cours des deux derniers matchs et il donne à l'équipe une chance de gagner. Tout ce qui compte vraiment est de continuer à gagner des matchs. C'est un jeu d'équipe et je ne suis pas plus important que l’ensemble des autres joueurs, blessé ou non. Pour le moment, je peux seulement jouer les meneuses de claques.

« Tout ce que je peux faire est d’encourager mes coéquipiers et continuer à travailler sur moi. Donc, quand je serais en mesure de revenir, je n’aurai qu’à reprendre le rythme et poursuivre le travail entamé. »

Avant de se blesser, Anderson était le meneur dans la Ligue nationale de hockey au chapitre des matchs disputés (56), des tirs reçus (1 692) et des arrêts (1 544). Même s’il n’a pas vu d’action depuis un peu plus d’une semaine, il demeure dans les deux ou trois premiers dans ces trois catégories de statistiques. S’il y a un point positif à cet accident, on peut dire qu’il obtient un peu de repos avant le dernier droit vers les séries éliminatoires.

« J’aimerai mieux jouer », a admis Anderson, qui n’avait accordé que quatre buts seulement lors de ses quatre dernières sorties avant de subir la blessure (toutes des victoires). « On veut être impliqué, être de l’équipe et être celui sur lequel les autres puissent compter. À l'heure actuelle, la seule chose que je peux faire est de prendre une pause sur le plan psychologique et de faire en sorte d’être prêt mentalement lorsque viendra le temps de revenir au jeu.

« Je dois me préparer en conséquence. Je veux reprendre là où j’ai laissé avant de me blesser. »

En bref

Une autre semaine, un autre honneur pour le défenseur des Sénateurs Erik Karlsson, qui a été choisi la deuxième étoile de la LNH en février. Au cours du mois, il a récolté 18 points (7-11) et présente un différentiel de +8 en aidant Ottawa à obtenir un dossier de 7-3-2. Karlsson vit présentement une séquence de huit matchs avec au moins un point, incluant trois buts gagnants... L’ancien gardien des Sénateurs Ray Emery sera le partant pour les Blackhawks, vendredi... Plus de 4 000 écoliers étaient dans les gradins de la Place Banque Scotia, ce matin, dans le cadre de la troisième édition annuelle de l’Excursion Mise au jeu, qui leur a permis d’en apprendre davantage sur la science du hockey et assister à la séance d’entraînement des Sénateurs.


En voir plus