Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Anderson : « Je veux donner à l'équipe une chance de gagner »

par Rob Brodie / Ottawa Senators
L'absence du gardien Craig Anderson, qui aura duré quatre semaines, prendra fin vendredi soir, alors qu'il effectuera un retour devant le filet pour Ottawa contre les Canadiens au Centre Bell de Montréal (Photo par Bruce Bennett/Getty Images).
Craig Anderson est finalement prêt à renouer avec l’action.


Quatre semaines jour pour jour après avoir subi une intervention chirurgicale pour réparer un tendon sectionné à l’auriculaire droit, Anderson a parlé de son retour imminent devant le filet des Sénateurs, prévue pour vendredi soir à Montréal contre le Canadien (19 h 30, RDS, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM). Il s’agit d’un moment qu’il attendait avec impatience au cours de son rétablissement qui aura duré près d'un mois.

« Je veux juste revenir au sein de l'équipe et lui donner une chance de gagner, tout comme les deux autres cerbères ont fait jusqu'à présent », a déclaré le gardien numéro un des Sénateurs au sujet de Ben Bishop et Robin Lehner, qui ont effectué la majeure partie de la besogne en l'absence d'Anderson. « Je veux juste faire en sorte que quand je serai là, je pourrais effectuer les arrêts nécessaires et faire de mon mieux pour aider l'équipe à gagner.

« Ce fut difficile de jouer le rôle de spectateur, mais les gardiens ont fait un excellent travail en relève. »

Bishop, qui fut le partant au cours des sept matchs précédents, assumera le rôle de substitut à Montréal. L'entraîneur-chef Paul MacLean a déclaré que les sénateurs ont l'intention de garder trois gardiens de but pour le moment, alors qu’Alex Auld regardera l’affrontement contre les Canadiens sur la galerie de presse. MacLean a bon espoir qu’Anderson puisse s’acquitter de la majeure partie du travail au cours des huit derniers matchs de la saison régulière.

« Il est notre gardien numéro un, donc nous aimerions le voir jouer le plus grand nombre de matchs possible, a déclaré MacLean. Il semblait très à l’aise (à l’entraînement). Il bougeait bien devant le filet, il a manipulé la rondelle de façon efficace et nous avons jugé qu'il avait fait le travail nécessaire. Il a été en mesure de patiner pendant toute sa convalescence, de sorte que l’aspect conditionnement physique n'est pas un problème. Il a fait face à de nombreux lancers et nous croyons qu’il est prêt. »

Le dernier match d’Anderson remonte au 22 février, menant les Sénateurs à une victoire à domicile de 5-2 sur les Capitals de Washington et inscrire sa quatrième victoire d'affilée. Il n’avait accordé que quatre buts seulement pendant cette séquence, incluant deux blanchissages. Mais sa saison a pris une tournure dramatique tard ce soir-là, quand il s’est sérieusement coupé le doigt en préparant un repas dans sa cuisine. Une longue convalescence s’en est suivie.

« C’était difficile à dire », a répondu Anderson lorsqu'on lui a demandé s’il s’attendait à une absence aussi longue. « Nous ne savions pas comment le rétablissement se passerait ni à quelle vitesse la force reviendrait, ainsi que la fonctionnalité du doigt. Il était difficile d’établir un échéancier, mais le résultat d’aujourd’hui était le meilleur des scénarios.

« Nous avons fait tout en notre pouvoir pour faire en sorte que je puisse être de retour le plus rapidement possible. »

Bien qu'il se soit entraîné toute la semaine avec l'équipe, Anderson entretenait encore quelques inquiétudes quant à sa capacité de manier la rondelle avec son bâton. Ce dernier obstacle s’est effacé dans son esprit ce matin.

« Aujourd’hui, je me suis levé tôt et j’ai travaillé sur mon jeu avec la rondelle et tout était correct, a-t-il dit. Je pense que les choses allaient assez bien, j’étais en mesure d’effectuer des passes difficiles et de faire des jeux près des rampes. Hier, cet aspect me préoccupait, mais ce matin, tout allait bien. »

En l'absence d'Anderson, les Sénateurs ont présenté un dossier de 5-5-2 et maintenu leur emprise sur une place donnant accès à une participation aux séries éliminatoires dans l’Association de l’Est, au septième rang, même si leur avance sur les Sabres de Buffalo (au neuvième rang) s’est rétrécie à seulement quatre points. Même si le rendement des gardiens de but d'Ottawa a été constant au cours du dernier mois, le moment du retour d'Anderson est en effet bien choisi.

« Il est un membre très important de notre équipe, a déclaré le centre des Sénateurs Jason Spezza. Bish a joué vraiment bien pour nous, tout comme Robin. Mais Andy est un vétéran avec beaucoup d'expérience qui joue un rôle très significatif pour notre équipe. Il nous a aidés à arriver là où nous sommes maintenant et sa présence sera bien accueillie et elle aidera le moral des troupes. »

De plus, Spezza a retrouvé la santé, alors que le meilleur buteur des Sénateurs (29-46-75) n’a pas pris part au match de mardi, qui s’est soldé par un revers de 1-0 face aux Devils du New Jersey. Mais le joueur de centre était de retour sur la glace avec ses coéquipiers aujourd'hui et il devrait être en uniforme vendredi pour disputer son 600e match en carrière dans la Ligue nationale de hockey.

« Il (Spezza) est le cinquième meilleur marqueur de la ligue, a déclaré MacLean. Ainsi, lorsqu’un joueur de sa trempe s’absente, cela cause un grand vide. Les choses tournent autour de ce qu'il est en mesure de créer et quand il n’est pas là, la tâche devient un peu plus difficile pour le reste du groupe. »

En bref


Après la visite de vendredi à Montréal, les Sénateurs rentreront chez eux pour recevoir l’équipe de l’heure dans la LNH — Sidney Crosby, Evgeni Malkin et les Penguins de Pittsburgh — samedi à la Place Banque Scotia (19 h, CBC, CKOI 104,7 FM). Ensuite, ils repartiront pour Winnipeg pour affronter les Jets lundi (20 h 30, TVA Sports, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM) avant une pause de quatre jours... Lehner a arrêté tous les 41 tirs dirigés contre lui mercredi soir alors que les Senators de Binghamton ont blanchi les Sound Tigers Bridgeport par la marque de 3-0 au Brome County Veterans' Memorial Arena, le domicile des B-Sens. Il s’agissait du deuxième blanchissage du cerbère suédois dans la Ligue américaine cette saison et au cours du mois de mars.



En voir plus