Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Alfredsson retrouve sa bonne humeur à son retour à Ottawa

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Il ne faut pas écarter le capitaine trop vite.


Alors que le verdict final n'a pas encore été rendu, l'entraîneur-chef des Sénateurs d'Ottawa, Paul MacLean, a déclaré aujourd'hui qu'il n'y a rien de nouveau à signaler au sujet du statut de Daniel Alfredsson pour le troisième match de la série quart de finale de l’Association de l’Est contre les Rangers de New York, lundi soir à la Place Banque Scotia (19 h 30, RDS, CBC, CKOI 104,7 FM).

Alfredsson, qui a quitté la rencontre de samedi après avoir été atteint à la tête par Carl Hagelin, des Rangers, est en observation par les médecins de l'équipe. Même si les Sénateurs disposent de plusieurs joueurs remplacements potentiels en main, MacLean a affirmé qu'il prévoit attendre jusqu'à lundi avant de décider si les Sénateurs devront se débrouiller ou non sans leur leader pour le troisième match de la série, alors que c’est l’égalité 1-1 après le triomphe de 3-2 d’Ottawa en prolongation au Madison Square Garden.

« Nous n'avons pas encore pris de décision, parce que nous allons attendre et voir comment Alfie se sentira demain », a déclaré MacLean à la suite de la séance optionnelle d’entraînement de son équipe à la Place Banque Scotia plus tôt cet après-midi. « Il semblait bien se porter à mes yeux aujourd'hui. Il sera encore évalué et nous verrons comment les choses iront demain. »

En effet, l'attaquant Nick Foligno a dit qu’Alfredsson « semblait de bonne humeur » au lendemain du triomphe de samedi, dans lequel l'équipe s’est resserré les coudes en l’absence de son capitaine pour remporter une victoire importante. Foligno a égalé la marque à la fin de la troisième période, puis Chris Neil a marqué à 1:17 de la prolongation. Alfredsson était dans le vestiaire des Sénateurs en attendant de partager le grand moment avec ses coéquipiers.

« Il était là, a dit Foligno. Il est un fier compétiteur et il n'aime pas montrer que quelque chose ne va pas. En ce sens, il est un grand capitaine et il voulait rester autour de nous autant que possible. Je pense qu'il était tellement excité de la façon dont nous avons gagné hier et il voulait être de la partie. Nous sommes évidemment préoccupés. Nous n'aimons pas la façon dont il a quitté la rencontre et nous espérons qu'il sera de retour. C'était simplement agréable de le voir dans le vestiaire et nous appuyer après cette grande victoire. »

Le centre Jason Spezza a ajouté : « On aime jamais voir notre capitaine s’absenter et Alfie ne reste pas à l’écart comme ça à moins qu'il soit blessé. Ce fut un moment effrayant pour nous de le voir par terre, il va être évalué aujourd'hui et il va probablement se reposer aujourd'hui. Nous devrions en savoir plus sur la gravité de la blessure. »

On pourrait dire que la victoire de samedi était une affaire de « famille », alors que l’équipe aime s’identifier ainsi — comme le témoigne le thème inscrit sur les t-shirts des joueurs pour les séries éliminatoires — et par la façon dont le groupe agit ensemble en tant qu’unité. Le défenseur Matt Carkner et le centre Zenon Konopka ont été insérés à la dernière minute dans la formation et ils ont ajouté une étincelle avec leur jeu physique. Lorsque Carkner a été expulsé du match après une bagarre contre Brian Boyle, des Rangers, en première période, ses coéquipiers sont parvenus à ne pas accorder de but pendant une infériorité numérique de cinq minutes et ils ont trouvé un moyen de remporter une victoire cruciale.

« Nous voulions être un groupe plus physique », a déclaré Neil, dont le but inscrit en prolongation fut son premier filet vainqueur en carrière en séries éliminatoires. « C'est ce qu'il faut pour gagner dans les séries éliminatoires. Nous sommes sortis, nous avons donné le ton et cela s’est avéré payant pour nous. C'est ce dont nous avons besoin en séries éliminatoires. Il faut jouer dur et c’est ce que nous avons fait. Il ne s’agissait pas seulement de Matt, mais du travail de toute l’équipe. »

Les Sénateurs estiment qu'ils auront besoin de hausser encore plus la barre à ce chapitre alors que la série progresse.

« Le hockey en première ronde des séries éliminatoires est très physique, a déclaré MacLean. « Lors du premier match, nous n’avons pas été suffisamment intenses sur le plan physique. Nous avons haussé notre intensité d’un cran lors du deuxième match et il faudra le faire davantage pour le troisième duel. »

Neil a ajouté : « Il faut élever notre jeu d’un cran chaque match. Lors du premier match, nous voulions évaluer les choses et nous n'étions pas satisfaits avec notre jeu sur le plan physique. En insérant Carks et Zenon, cela a certainement aidé notre cause. Ils sont deux joueurs très physiques. Je pense qu'ils ont donné le ton pour nous. »

Avec l'intensité croissante, les Sénateurs ont bénéficié d’un peu de recul aujourd'hui, la plupart d'entre eux optant pour le repos plutôt que de sauter sur la patinoire. Spezza, pour sa part, croit que c'est une chose nécessaire au cours des séries d’après-saison.

« Ce sont les séries éliminatoires, a-t-il dit. Lorsqu’on perd un match, on est épuisé et démoralisé. Le lendemain, on revient, on est reposé et on est prêt à reprendre le collier et essayer d'obtenir une victoire. Ce sont les hauts et les bas des séries éliminatoires et c'est ce qu’il faut apprendre au fil des ans, de ne pas vivre des relents émotionnels. Il faut rester concentré. Il faut se reposer lorsqu’on en a l’occasion et être prêt à reprendre le travail lorsque le moment est venu. »

En bref

L’espoir des Sénateurs Jakob Silfverberg devra attendre au moins quelques jours de plus pour procurer à son équipe, le Brynäs IF, son premier championnat de la Ligue élite de Suède depuis 1999. Malgré deux buts de Silfverberg marqués en avantage numérique en première période, la formation de Skelleftea a évité l'élimination en finale, l’emportant par la marque de 4-3 en prolongation à Gavle, le domicile du Brynäs IF. Brynäs mène toujours la série 3-1 et le cinquième match aura lieu mardi à Skelleftea... Les Senators de Binghamton ont remis leurs récompenses de fin de saison avant leur dernier match de la saison, samedi à domicile contre les Admirals de Norfolk. Parmi les gagnants : Pat Cannone, meilleur attaquant défensif; Eric Gryba, meilleur défenseur, Mark Borowiecki, recrue de l'année, et le gardien Mike McKenna, l'homme de l'année et Prix du 7e joueur, attribué par un scrutin mené auprès des joueurs de l'équipe... Il reste moins de 250 billets pour le troisième match contre les Rangers, lundi à la Place Banque Scotia.


En voir plus