Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Alfredsson : « Nous pouvons faire mieux »

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le vétéran défenseur Chris Phillips affirme que les Sénateurs doivent commencer à cumuler les points bientôt afin de gagner du terrain dans la course pour une participation aux séries éliminatoires dans l'Est. Ottawa accuse un retard de huit points d'une place en séries (André Ringuette/NHLI via Getty Images).
Ils sont à un match d’être à mi-chemin de leur calendrier.


Et chaque jour qui passe, les Sénateurs d'Ottawa deviennent plus conscients du travail à accomplir pour s’assurer d’une participation en séries éliminatoires dans l’Association de l'Est pour une 13e fois en 14 saisons. Alors que l'écart qui sépare les Sénateurs en 10e place et les Canadiens de Montréal, qui détiennent actuellement le huitième et dernier rang donnant accès aux séries d’après-saison, est de huit points, le sentiment d'urgence atteint son paroxysme.

Avec aucun match avant vendredi – alors que les Sénateurs affronteront les champions de la Coupe Stanley, les Blackhawks, au United Center de Chicago (20 h 30, RDS, Sportsnet East, 104,7 FM Souvenirs Garantis) – il y a aussi beaucoup de temps libre pour contempler leur situation.

« Ce sont des jours comme aujourd'hui que l’on regarde le classement et que l’on réalise que nous devons commencer à aligner quelques victoires d’affilées », a déclaré le défenseur Chris Phillips au sujet de son équipe qui présente une fiche de 16-19-5 et qui a perdu ses trois derniers matchs. « Quand vous vous préparez pour un match ou que vous disputez une rencontre, ce n’est pas un facteur. On doit se concentrer sur ce qu'il faut faire d’une présence à l’autre. On ne s’inquiète guère au sujet des résultats, c’est comme ça.

« Mais on ne plaisante pas du tout. Nous devons commencer à récolter des points afin de bouger au classement. Les choses deviennent de plus en plus difficiles (à ce stade-ci de la saison). On voit beaucoup de matchs se décider en prolongation, les équipes jouent de façon serrée, il y a des matchs à trois points... nous avons déjà été dans cette posture auparavant. Il est difficile de rattraper les équipes. Il faut être une équipe supérieure à la moyenne afin de gagner du terrain. »

Le fait qu’ils aient été en mesure de montrer ce genre de capacité – même de façon plutôt sporadique – par moments cette saison donne encore aux Sénateurs des raisons de croire qu'il reste encore suffisamment de temps pour inverser la cadence.

« Nous croyons que nous pouvons faire mieux », a déclaré le capitaine Daniel Alfredsson après la séance d'entraînement d’aujourd'hui au Bell Sensplex. « Nous pensons que nous avons le potentiel pour faire beaucoup mieux et nous travaillons en ce sens... Nous croyons en nous-mêmes et nous sentons que nous pouvons nous sortir de cette torpeur. »
L'entraîneur-chef Cory Clouston, quant à lui, continue à prêcher les points positifs à son équipe, même s’ils sont parfois difficiles à trouver après le décourageant revers de 5-1 contre les Maple Leafs de Toronto, samedi à la Place Banque Scotia.

« Tout ce que nous pouvons faire est de rester positif, a-t-il dit. Tout ce que l’on peut faire est de se présenter, travailler fort, essayer d'améliorer notre jeu, essayez de travailler sur les choses dont nous avons besoin pour améliorer et nous l'avons fait aujourd'hui. Et aussi essayer de se concentrer sur notre prochain match (à Chicago).

« En ce moment, nous jouons bien sur la route, toutefois. Nous semblons être un peu plus détendus à l’étranger. Nous semblons être un peu plus à l'aise sur la route à l'heure actuelle. Gagner à Chicago ne sera pas une mince tâche, mais nous avons encore beaucoup de confiance. »

Le centre Mike Fisher a ajouté : « Nous sommes dans une position que nous n'aimons pas, mais il s’agit pour nous d’une belle occasion de montrer notre caractère et notre combativité. Pas question pour nous de lancer la serviette. Nous sommes conscients de notre situation, nous avons beaucoup de joueurs qui ont l’équipe à cœur et nous allons le démontrer. »

Bloc-notes

De quelle façon Nick Foligno a-t-il passé sa journée de congé dimanche? Il s’est rendu à Buffalo pour voir son jeune frère, Marcus, jouer pour le Canada contre la Suisse dans leur match quart de finale au Championnat mondial de hockey junior 2011 de l’IIHF. « C'était plutôt cool de voir son visage, a déclaré Foligno. Je suis vraiment heureux de son succès. » Même si l’attaquant des Sénateurs est un Américain de naissance, il entend encourager son jeune frère lorsque le Canada et les États-Unis s'affronteront en demi-finale ce soir. «Aujourd'hui, c’est sûr que je vais encourager le Canada, dit-il. Je suis très heureux pour Marcus et je le fais pour lui. Je suis très fier de ce qu'il a accompli. » Le gardien Pascal Leclaire (bas du corps) a patiné avec l'équipement complet avant la séance d’entraînement d'aujourd'hui et il pourrait rejoindre ses coéquipiers pour la séance de mardi. « Sinon, nous allons essayer pour mercredi, a dit Clouston. Nous espérons qu’il pourra faire le voyage avec nous à Chicago au moins pour agir comme substitut (au cours du match de vendredi). » Le centre Jason Spezza n’aura pas à subir une intervention chirurgicale à son épaule droite blessée, a indiqué Clouston, mais il devrait rater encore de quatre à six semaines... Les billets pour tous les matchs à domicile des Sénateurs en février, mars et avril seront en vente samedi à 10 heures.


En voir plus