Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Alfredsson : « Je veux me donner une chance »

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Erik Karlsson n’a pas besoin d’être convaincu qu’il reste encore bien du carburant dans le réservoir de son plus grand mentor.


 « Il me dit qu’il se porte très bien. Il me dit qu’il va beaucoup mieux qu’à pareille date l’an dernier », a déclaré le défenseur de 21 ans des Sénateurs d’Ottawa, au sujet du capitaine Daniel Alfredsson. « Nous avons joué au tennis récemment et il m’a battu 6-0. Donc, il doit être en assez bonne forme. Tout le monde devrait se réjouir de cela. »

En effet, ce fut un fil conducteur tout au long de la journée d'ouverture du camp d’entraînement des Sénateurs à la Place Banque Scotia. Tout le monde s'accorde pour dire que cette équipe est beaucoup mieux avec son plus grand leader à bord, et l'idée de savoir qu’un Alfredsson en santé serait de retour dans la formation pour la première fois en sept mois réjouit certainement tous les joueurs.

« C'est une vraie bonne nouvelle pour nous tous », a déclaré l'entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean, pendant que ses joueurs s’affairaient à passer les tests de conditionnement physique et les examens médicaux en vue de la nouvelle saison. « Si Daniel peut jouer au sein de notre équipe tous les jours... il demeure un joueur qui est capable de faire preuve d’un grand leadership dans la Ligue nationale et les joueurs le respectent énormément. La ligue le respecte beaucoup également.

« S’il parvient à revenir, cela rendra déjà notre équipe bien meilleure. »

Alfredsson a sans doute l'intention d’agir ainsi. Alors que la chirurgie au dos et les séances de réadaptation et d’entraînement sont maintenant derrière lui, le capitaine des Sénateurs est enthousiasme à l’idée d’enfiler les couleurs des Sénateurs pour une 16e saison, non seulement en tant que participant occasionnel.

« Je me sens beaucoup mieux », a déclaré le natif de Goteborg, en Suède. « Sur patins, je n’ai pas complètement retrouvé ma force sur ma jambe droite, mais ça va être un processus et dans les prochaines semaines, ça ira va de mieux en mieux. J'ai juste besoin de plus de temps de glace. J'ai recommencé à patiner trois ou quatre fois par semaine maintenant, mais avec un contact et ce sera plus intense. Les prochaines semaines vont être très importantes pour moi. »

Le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray, croit que la simple présence d'Alfredsson dans le vestiaire est en soi un excellent remontant pour l'équipe, surtout étant donné le nombre croissant de jeunes visages qui seront de l’alignement cette saison. Mais il a admis que la possibilité de perdre cette influence d’un vétéran a traversé son esprit pendant qu’Alfredsson composait avec ses problèmes de dos qui limitaient la puissance dans sa jambe droite.

« Nous étions inquiets à propos de sa carrière, c’est certain, a déclaré Murray. Il a dû subir une chirurgie. Il lui a fallu un peu de temps pour être convaincu de cela. Maintenant, il est soulagé du fait que, après beaucoup d’entraînement, il sera en mesure de rebondir et d'être un bon joueur pour nous. Je crois qu’Alfie sera prêt, qu’il se sent bien dans sa peau depuis un certain temps. Il est un joueur très important ici.

« La présence d’Alfie dans le vestiaire et en uniforme dans les matchs et dans le noyau fort de l’équipe est essentielle. En particulier avec un jeune groupe, il apporte une crédibilité à l'organisation et plus que cela, il a des conseils pour eux. Il démontre chaque jour qu’il faut travailler fort et être compétitif. Cela déteint sur les jeunes. »

En tant que leader incontesté de l'équipe, Alfredsson savoure ces types d'occasions.

« On fait toujours ce genre de choses, soit d’aider les autres à s’améliorer, a-t-il dit. On partage nos expériences et il y a beaucoup de jeunes joueurs qui semblent vraiment bons. Il suffit de les aider dans des situations où ils risquent de ne pas savoir à quoi s'attendre et comment gérer l'adversité.

« Ça va être passionnant et si nous parvenons à connaître une très bonne année et que l’on constate des progrès l'an prochain, que nous sentions que nous avons contribué en aidant les jeunes à s’améliorer plus rapidement, j’en serai très fier. »

Le calvaire qu'il a vécu pour revenir à ce point a également donné une occasion à Alfredsson de mieux apprécier la vie en tant que joueur dans la Ligue nationale de hockey. C'est pourquoi, à l'âge de 38 ans, il reconnaît qu’il ne lui pas beaucoup d'années devant lui, donc il est vraiment impatient de commencer et de connaître une bonne campagne.

« La dernière saison fut très décourageante avec ce que j'ai ressenti, et très frustrante », a déclaré Alfredsson au sujet d'une saison où il n’a que disputé 54 matchs, le plus petit nombre dans une saison au cours de sa carrière dans la LNH. « Je veux me donner une chance. On ne peut rien tenir pour acquis. On peut se blesser, beaucoup de choses peuvent arriver.


En voir plus