Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Alfredsson : « Je garde bon espoir de revenir au jeu »

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le capitaine des Sénateurs Daniel Alfredsson tente toujours de se remettre de douleurs persistantes au bas du dos, mais il est déterminé à revenir au jeu d'ici la fin de la saison (Photo par André Ringuette/NHLI via Getty Images).
ATLANTADaniel Alfredsson admet sans broncher que son retour au jeu est incertain.


Mais le capitaine des Sénateurs d’Ottawa voit de nombreux jeunes talents apporter de l’enthousiasme au sein de l’équipe et son instinct de mentorat se réveille. Alfredsson se montre effectivement impatient de les retrouver sur la patinoire afin de les guider comme seul un vétéran de sa stature peut le faire.

Maintenant, il ne reste qu’à assurer que son dos amoché puisse suivre.

J'ai toujours espoir de revenir », a déclaré le capitaine des Sénateurs plus tôt mercredi à la Place Banque Scotia. « Mais ce n'est pas certain. Toutefois, mon but est de revenir au jeu cette année. »

Alfredsson, qui n’a pas joué depuis le 7 février à Vancouver, est à l’écart du jeu depuis près d'un mois avec des douleurs au bas du dos. Il a dit aujourd'hui que la douleur affecte un nerf à la jambe droite, ce qui a pour effet de réduire la puissance dont il a besoin pour effectuer certains mouvements sur la glace.

« En ligne droite, ça va bien », a déclaré Alfredsson, qui a essayé de patiner en solo dimanche et lundi. « Je me sens assez fort sur patins. Je ne pense pas que mon corps me lâche. Pour ce qui est de mon dos, j’éprouve des problèmes au niveau de la puissance dans ma jambe droite, probablement en raison de mon nerf. Je crois que si je peux parvenir à régler ce problème, je devrais être capable de jouer sans problème. »

Même s’il a déjà été ennuyé par des maux de dos lors des saisons précédentes et qu’il a été en mesure de récupérer dans un délai raisonnable avec des traitements, Alfredsson a admis ses maux actuels sont différents de tous les autres.

« Cette année, je ressens des picotements sur ma jambe et je perds de la force, ce qui n’était jamais arrivé auparavant, dit-il. Donc, je tente de calmer le tout, mais cela ne s’est pas déroulé aussi vite que je l'aurais souhaité. »

Une intervention chirurgicale est une possibilité, a-t-il indiqué, mais il souhaite tout faire en son possible pour éviter cela. Il garde vraiment espoir de ne pas en arriver là.

L’entraîneur-chef des Sénateurs, Cory Clouston, ressent la frustration de son capitaine au sujet de son absence prolongée et il admet que sa présence manque au sein de l’alignement avec lequel il doit composer avec un certain nombre de jeunes espoirs qui tentent de faire leur marque.

« Son retour sera important, peu importe au moment où cela arrivera », a dit Clouston, avant de s'envoler vers Atlanta, où les Sénateurs affronteront les Thrashers, jeudi soir (19 h, Sportsnet East, Team 1200). « Il veut aider l'équipe à gagner, il veut s'impliquer et faire partie de l'équipe. Il vit une période difficile. Il a connu une saison difficile avec les blessures et le niveau de frustration n’a fait qu’augmenter dans son cas, mais il est hâte de revenir.

« C'est tout simplement sa présence (qui compte). Quand il fait quelque chose de significatif, les joueurs portent toujours une attention. Il a l’expérience et qu'il a vécu tellement de hauts et de bas, autant au niveau de l’équipe que sur le plan personnel. Je pense simplement qu'il peut aider certains des jeunes joueurs et plus vite qu’il reviendra, plus il pourra aider. Il est difficile d’aider lorsqu’on n’est pas sur la glace avec les gars. Il veut renouer avec l’action. »

Alfredsson est déterminé à revenir en force la saison prochaine.

« Je suis sûr qu’à la fin de l'année, après m’être reposé davantage et subi d’autres tests, que j’aurai un meilleur portrait de la situation et nous pourrons aller de l'avant, a-t-il dit. Ce fut une année très frustrante. Les choses ne se sont pas déroulées comme je le pensais. Je ne veux pas prendre tout le blâme sur mon dos, je n'ai juste pas été assez bon et je n'ai pas été capable d'aider les joueurs autour de moi être aussi bons qu'ils peuvent l'être. »

« Je crois que si je peux revenir (cette saison) et en bonne santé, en sachant à quoi m’en tenir au cours de l'été, cela serait très significatif pour moi. En pensant au prochain camp d'entraînement, en me demandant si les choses se replaceront ou non. Je veux revenir l'année prochaine sans avoir à être ennuyé par quoi que ce soit dans l’espoir de connaître une bonne année. »

Bloc-notes

Ce fut une semaine rocambolesque pour le gardien de but Curtis McElhinney, qui fut échangé des Ducks d'Anaheim au Lightning de Tampa Bay. Puis, à peine installé sous le soleil de la Floride, il fut réclamé au ballottage par les Sénateurs, lundi. Le tout s’est gâté un peu alors que son équipement de gardien de but est arrivé après la séance d’entraînement de mercredi. Entre-temps, il a utilisé des pièces de rechange, certaines d'entre elles utilisées par Matthew Spezza lorsque ce dernier est appelé à titre de remplaçant pour les séances d’entraînement. « J'ai été partout », a déclaré McElhinney qui a agi comme substitut à Craig Anderson, lors du revers de 1-0 face aux Bruins de Boston mardi. « Mon équipement n’était pas là lorsque je suis arrivé ici, mais cela fait partie de la vie lorsqu’on est échangé ou réclamé au ballottage. » Alors que son équipe disputera deux matchs en deux soirs, jeudi à Atlanta et vendredi à domicile contre les Rangers de New York (19 h 30, RDS, TSN, CKOI 104,7 FM), Clouston a laissé entendre qu'il est possible que McElhinney puisse disputer un premier match avec les Sénateurs cette semaine. C’est ce que souhaite le cerbère natif de London, en Ontario, avec Ottawa. « Je veux prendre part à quelques matchs afin d’établir une confiance et de m’intégrer au groupe, a-t-il dit. « Ce fut une semaine agitée. J’espère que je pourrai demeurer à cet endroit pour le reste de la saison et pour les années à venir. »



En voir plus