Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Alfredsson : incertain de la date de son retour

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Daniel Alfredsson affirme qu'il ne peut même pas commencer à deviner quand il sera en assez bonne santé pour revenir dans l’alignement des Sénateurs d'Ottawa.


Quatre jours après avoir encaissé un coup à la tête par Wojtek Wolski, des Rangers de New York, le capitaine des Sénateurs ressent encore des symptômes de sa commotion cérébrale. Et jusqu'à ce qu'ils disparaissent, Ottawa devra se passer des services de son leader incontesté.

« Je ne pense pas que l’on peut fixer une date », a déclaré Alfredsson, 38 ans, plus tôt aujourd'hui lorsqu’on lui a demandé de spéculer sur une date de retour alors qu’il endure la première commotion de sa carrière. « Si je suis à la maison avec les enfants et j'en fais trop, je ressens de légers maux de tête légère et je suis un peu étourdi. Je dois m'asseoir un peu et puis je me sens bien à nouveau. Jusqu'à ce tout cela soit parti, je ne peux pas faire quelque chose physiquement.

« Cela semble une courte période de temps. Mais c’est différent lorsqu’on le ressent. Je me suis réveillé le lendemain et je n’ai pas eu de mal de tête, alors j'ai pensé que cela s’en allait dans la bonne direction. Mais dès que j’en fais un peu trop, je ressens des symptômes. Mais cela n’a pas empiré et j'espère que ça va aller beaucoup mieux (bientôt). »

Après qu’Alfredsson eut quitté la rencontre samedi dernier, les Sénateurs sont revenus de l’arrière et ont comblé un retard de trois buts pour vaincre les Rangers 5-4 en fusillade au Madison Square Garden. Le lendemain, Ottawa l’a emporté par 3-2 sur les Maple Leafs de Toronto à la Place Banque Scotia, portant sa série de victoires consécutives à six matchs, avant de s'incliner par 5-3 face aux Bruins de Boston mardi soir.

« C'est toujours décevant de se blesser, surtout de la façon dont on jouait », a déclaré Alfredsson sur le fait de subir une blessure alors que les Sénateurs jouissaient d’une belle séquence. « Mais c’est la vie et je reviendrai au jeu lorsque je le pourrai. »

Cela ne devrait pas se produire ce week-end et les Sénateurs se préparent à se passer de leur capitaine pour deux matchs en autant de soirs à domicile contre des équipes de la section Nord-Est — vendredi contre les Canadiens de Montréal (19 h 30, RDS, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM) et samedi contre les Sabres de Buffalo (19 h, CBC, CKOI 104,7 FM).

« Nous allons devoir jouer sans notre capitaine, un de nos meilleurs joueurs, semble-t-il pour le week-end », a déclaré l'entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean. « Donc, nous devrons nous débrouiller ainsi et continuer à jouer sans lui jusqu'à ce qu'il soit libéré de tout symptôme et qu’il soit capable de revenir dans l’alignement.

« Ce qui est encourageant, à mes yeux, est le fait qu’il n’a pas de maux de tête, mais il éprouve quelques nausées ou des malaises lorsqu’il s’entraîne. Je ne sais pas si c'est bon ou mauvais. »

Sans Alfredsson, les Sénateurs auront besoin d'un effort collectif pour compenser son absence.

« Il est un joueur important au sein de notre équipe et il est notre capitaine, mais tout le monde devra élever son jeu d’un cran maintenant », a indiqué le centre des Sénateurs Jason Spezza. « Les commotions cérébrales sont des choses mystérieuses, donc nous ne savons pas pendant combien de temps il sera absent. Quelques jours? Quelques semaines? Nous devons simplement nous préparer en conséquence, comme nous l'avons fait jusqu'à présent. Tout le monde devra faire sa part pour compenser son absence.

« On a besoin de nos vétérans afin qu’ils puissent prendre les choses en main parfois, afin de remettre les choses sur la bonne voie. Lorsqu’Alfie est absent, cela ajoute de la pression sur tout le monde, car il excelle pour fabriquer des jeux. Il est un joueur particulier et même lorsqu’il n’est pas à son meilleur, il peut changer la donne en l’espace d’une ou deux présences sur la patinoire. »

MacLean a ajouté : « Ce n'est pas seulement l'ensemble des habiletés qu’il possède qui nous manquera, mais aussi son leadership dans le vestiaire, sa façon de préparer l'équipe et de garder le rythme pendant un match. Il a la capacité de sauter sur la glace et de provoquer des choses. Je pense que c'est l’aspect le plus important de lui (qui va nous manquer). Il peut calmer les choses dans le vestiaire lorsque le rythme ne va pas dans le sens désiré. »

Le coup de Wolski n'a pas été sanctionné par le préfet de discipline de la Ligue nationale de hockey, Brendan Shanahan. Même si Alfredsson affirme qu'il accepte le verdict, il a ajouté : « Je ne suis pas totalement d'accord avec celui-ci. »

« Je ne pense pas qu’il (Wolski) a eu l'intention de me frapper à la tête, mais j’ai vu la séquence à quelques reprises et il essaie de se pencher vers moi un petit peu, a déclaré Alfredsson. Ce n'est pas un coup de coude flagrant, mais c'est un coup sur le côté de la tête et rien vers l'épaule ou quoi que ce soit. Je ne peux pas dire que c'est un coup vicieux, mais il aurait pu effectivement être évité. La LNH pense qu'il s’agissait d’un coup accidentel, mais je n'ai aucun problème avec cette décision. »

Bloc-notes

La diffusion du match de vendredi à Sportsnet débutera à 18 h 30 avec le Téléthon de la Maison de Roger. Vous pouvez effectuer vos dons au www.sensfoundation.com ou en textant le mot « SENS » au 45678 pour un don de 5 $ ou « SENATORS » au 45678 pour un don de 10 $... Le gardien Alex Auld était de retour sur la patinoire pour l’entraînement d’aujourd’hui à la Place Banque Scotia et Paul MacLean prévoit qu’il sera en uniforme ce week-end... Craig Anderson sera le partant contre les Canadiens, vendredi. Présentement, aucun changement n’a été apporté à l’alignement.



En voir plus