Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Alfredsson fait soulever la foule chez lui

par Rob Brodie / Ottawa Senators
GÖTEBORG, Suède — Ils ont chanté et tapé des mains avec ardeur et fébrilité jusqu’au dernier tour de piste de l’homme de la soirée.


Daniel Alfredsson n’est pas prêt d’oublier cette soirée chargée d’émotions dans sa ville natale. La victoire de 4-1 des Sénateurs d’Ottawa sur les Indians de Frolunda était devenu plutôt secondaire alors qu’une salle comble de 12 020 amateurs qui s’étaient massés au Scandinavium pour montrer leur admiration envers leur enfant chéri.

Il est plutôt rare qu’un joueur qui enfile le chandail de l’équipe adverse puisse avoir droit à un tel accueil. Malgré tout, Alfredsson, avec un but et une aide, a causé beaucoup plus de dommage que n’importe quel autre de ses coéquipiers pour gâcher la soirée des Indians de Frolunda. Néanmoins, les fidèles partisans des Indians ne pourront jamais lever le nez sur celui qui a permis à leur équipe de remporter le championnat de la Ligue élite de Suède en 2005, pendant le lock-out dans la LNH.

« Je suis très heureux particulièrement pour Daniel Alfredsson et de la façon dont il a été reçu par la foule et les amateurs de hockey de Göteberg », a déclaré avec admiration Ulf Dahlen, l’entraîneur de Frolunda et un ancien joueur de la LNH. « Il le mérite, car il a contribué énormément pour le hockey en Suède. Ce fut une soirée particulière, non seulement pour lui, mais aussi pour tous les gens qui étaient présents. »

Les partisans de Frolunda, qui ont été passablement bruyants pendant toute la soirée, n’ont pas voulu laisser Alfredsson quitter la patinoire tant et aussi longtemps que ce dernier ne les avait pas salués une dernière fois. « Viens vers la bande », scandaient-ils avant de l’inviter à revenir en Suède. Le capitaine des Sénateurs a fait un dernier tour d’honneur. L’ovation a duré pendant au moins 20 minutes après la fin de la partie.

« C’est incroyable, a déclaré Hasse Alfredsson, le père de Daniel, qui n’a pas caché le fait qu’il était touché par l’amour et l’admiration démontrée par les gens envers son fils.

Alfredsson fut transporté par une sincérité venant du cœur.

« J’accordais une entrevue à la télévision suédoise et le journaliste m’a dit : "regardez autour de vous, vous êtes le seul encore sur la glace". Les gens scandaient et applaudissaient et j’étais dans ma bulle à ce moment-là. J’ai pu faire un tour de patinoire pour les saluer. Ce fut une journée exceptionnelle. J’ai pu rencontrer beaucoup de gens en ville et ici à l’amphithéâtre. Je suis très choyé. »

Même s’il a admis qu’il avait des papillons dans l’estomac à son arrivée au Scandinavium, Alfredsson a eu du plaisir. La foule a hurlé lorsque l’annonceur a prononcé son nom lors de la mise au jeu protocolaire. Les spectateurs ont hurlé à nouveau en première période lorsque Alfredsson a marqué un but qui a procuré une avance de 2-0 aux Sénateurs, seulement 71 secondes après celui de Chris Kelly. Le capitaine a obtenu une passe sur le but de Jason Spezza pour Ottawa en troisième (Alexandre Picard avait porté la marque à 3-1 précédemment).

« Finalement, les choses se sont déroulées comme je l’avais souhaité et davantage. Nous avons gagné le match et j’ai marqué un but », a déclaré Alfredsson, qui fait la couverture du programme de match de Frolunda qui était vendu pour cette occasion spéciale. « J’étais nerveux lorsque je suis arrivé à l’aréna, mais pas lorsque j’ai sauté sur la patinoire. Mais il y avait un peu de nervosité pendant tout ce qui précédait le match. Je pense qu’il y avait tellement d’anticipation pour cette journée.

« Beaucoup de plaisir, une journée que je n’oublierai jamais. »

Ses coéquipiers ont aussi eu du plaisir pendant cette journée.

« C’était bien », a commenté le centre Jason Spezza sur le but qu’il a préparé pour Alfredsson. « S’il n’était pas parvenu à marquer tôt dans le match, j’aurais tenté de lui passer la rondelle pendant toute la soirée. »

L’ambiance électrisante gracieuseté des amateurs de Frolunda n’est pas passée inaperçue.

« Des amateurs extraordinaires, de dire Spezza. Ce fut très excitant de jouer ici ce soir. »

Seul point négatif au cours de la soirée pour les Sénateurs, le centre Mike Fisher a aggravé sa blessure à l’aine. Il a quitté le match en première période. Pour ce qui est du premier match de la saison, qui aura lieu samedi à Stockholm contre les Penguins de Pittsburgh, le principal intéressé a indiqué qu’une décision sera prise juste avant le début de la rencontre.

« Nous allons attendre et voir comment il sentira demain, a déclaré l’entraîneur-chef des Sénateurs, Craig Hartsburg. « Espérons que cela n’est pas trop sérieux, mais nous devrions en savoir plus demain. »


En voir plus