Skip to main content
The Official Site of the Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Alfredsson et les Sénateurs sont déterminés à se battre jusqu'à la fin

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le capitaine Daniel Alfredsson croit qu’il est important pour les Sénateurs de terminer cette saison avec le vent dans les voiles (Photo par André Ringuette/NHLI via Getty Images).
Le capitaine dit que les difficultés actuelles de l’équipe donnent une occasion de «définir le caractère»


Daniel Alfredsson dit, avec raison, qu’il a probablement déjà traversé des moments plus difficiles depuis qu’il est avec les Sénateurs d’Ottawa.

En tenant compte que la carrière dans la Ligue nationale de hockey du capitaine a débuté quelques saisons avant que les Sénateurs deviennent de sérieux candidats, il a sans doute raison. Mais au coeur de peut-être la saison la plus frustrante de toutes, il est un peu difficile pour Alfredsson de voir la forêt à travers les arbres, peut-on dire.

«La mémoire est toujours pas mal courte, a dit Alfredsson après l’entraînement pré-match des Sénateurs plus tôt aujourd’hui, avant le duel de ce soir contre les Sabres de Buffalo à la Place Banque Scotia (19 h 30, Sportsnet Est, Team 1200). C’est comme la période la plus difficile que j’ai jamais traversée, mais je suis pas mal certain qu’elle ne l’est pas. C’est une année difficile. Les choses ne se passent pas de la manière que nous aurions aimée et nous ne sommes pas où nous voulons être.

«J’en ai fait partie depuis 1995 et nous avons eu des hauts et des bas, sur et en dehors de la glace, au cours de mes années ici. Cela fait partie de la vie. Tout ne se passera pas comme vous voulez et je crois que la manière dont vous réagissez pendant les périodes difficiles définissent la caractère que vous avez. Nous sommes définitivement mis à l’épreuve présentement.»

Pour une équipe qui a de faibles espoirs de participer aux séries éliminatoires — les Sénateurs (17-25-7) sont présentement au 13e rang de l’Association de l’Est, 14 points derrière une place pour les séries éliminatoires — ce sont effectivement des moments difficiles. Mais malgré leurs difficultés actuelles, c’est une équipe qui vise se battre complètement jusqu’au bout. Au moins c’est l’attente de ce groupe.

«Nous voulons simplement nous présenter et faire de notre mieux, a dit l’entraîneur-chef Cory Clouston. «Concourrir, exécuter et faire les choses qui nous donnent du succès. Et ce sont (garder) la possession de la rondelle, l’échec-avant et jouez intelligemment, prendre des décisions solides et des décisions simples. Ne pas essayer de forcer quelque chose qui n’est pas là. Quelques fois, à ce sujet, nous sommes notre pire ennemi.»

Les revirements ont souvent été funestres au cours de la glissade de 1-8-3 des Sénateurs depuis le lendemain du jour de l’An, quand Ottawa a obtenu une impressionnante victoire de 3-1 contre les Penguins de Pittsburgh. Ils n’ont pas gagné sur leur propre glace depuis, quelque chose à quoi les Sénateurs veulent remédier avant d’entreprendre le congé du Match des Étoiles.

«Ce que nous devons faire est fondamentalement jouer en fonction de nos possibilités, appliquer notre plan de match et jouer avec émotion et désir, a dit le défenseur Matt Carkner. Nous devons être forts mentalement et durs physiquement. Nous nous sommes éloignés des choses simples. Nous donnons la rondelle trop souvent.

«Ce soir, nous devons nous concentrer à garder le match simple, passer la rondelle vers l’avant, la porter dans la zone adverse et essayer d’être forts près de leur filet. Nous devons commencer à construire ici, jouer selon notre capacité et commencer à nous amuser.»
Le congé du Match des Étoiles pourrait aussi aider à apporter le renouvellement nécessaire pour connaître une bonne période. Alfredsson, qui soigne ce que Clouston a appelé «quelques bobos», croit que c’est un bon moment pour oublier.

«C’est épuisant quand vous jouez et que vous sentez que vous donnez un bon effort soir après soir, mais que les résultats ne sont pas là, a dit Alfredsson. Nous faisons des jeux que nous ne ferions peut-être pas sinon, parce que la situation est ce quelle est. Mentalement, je pense que c’est bon pour tout le monde d’avoir un congé et de revenir reposés, de nous améliorer et d’aller dans la bonne direction.

«Si nous pouvons terminer avec le vent dans les voiles, cela compensera.»

Le long des bandes

Alfredsson a dit qu’il est peu probable qu’il demande un échange vers une équipe candidate quand la date limite pour les échanges dans la LNH arrivera le 28 février. «Présentement, cela ne fait pas du tout partie de mes plans, a dit le capitaine le plus ancien en poste dans la ligue. Je veux aider les jeunes à s’améliorer et à replacer ce bateau dans la bonne direction.» Le propriétaire de Sénateurs, Eugene Melnyk, et le directeur général, Bryan Murray, ont tous deux indiqué dans des entrevues à la radio à Team 1200, lundi, qu’ils veuvent qu’Alfredsson termine sa carrière à Ottawa ... Le vétéran défenseur Filip Kuba ne sera pas dans la formation même s’il est en santé ce soir. «Nous voulons qu’il soit plus confiant, plus physique et qu’il prenne des meilleures solides décisions avec la rondelle», a dit Clouston pour expliquer cette décision ... Brian Elliott sera devant le filet contre les Sabres et Mike Brodeur sera le substitut.


En voir plus