Skip to main content
Site officiel des Sénateurs D'Ottawa

Nouvelles des Sénateurs

Alfredsson et les noirs triomphent aux habiletés des Sénateurs

par Rob Brodie / Ottawa Senators
Le premier choix du capitaine s'est avéré être celui qui a fait toute la différence.


Grâce en grande partie aux efforts de Jason Spezza, l'équipe des noirs ont vaincu celle des rouges par la marque de 16-13 dans un autre après-midi divertissant au concours Les habiletés des Sénateurs, présenté par Metro, deux heures de plaisir en cette période des Fêtes pour les 13 481 spectateurs présents à la Place Banque Scotia .

Milan Michalek, des noirs, contourne les cônes pour remporter les grands honneurs à l'épreuve du contrôle de la rondelle Ottawa Citizen, lors du concours Les habiletés des Sénateurs, présenté par Metro (André Ringuette/Freestyle Photography/OSHC).
Lorsque Daniel Alfredsson et Chris Phillips ont tenu une séance de repêchage pour se partager les joueurs en deux équipes, le capitaine a fait de Spezza le tout premier choix au total pour l'équipe des noirs. Il s'est avéré être un choix des plus avisés, alors que le meilleur buteur des Sénateurs a remporté l’épreuve du lancer le plus puissant Home Hardware avec un boulet de 103,8 miles à l’heure.

Spezza a également été le seul joueur à atteindre quatre cibles en quatre tentatives dans l’épreuve de la Précision du lancer Bell, bien que Nick Foligno, des rouges, a eu le meilleur sur lui dans une confrontation à un contre un pour les grands honneurs dans la catégorie. Mais Alfredsson, dont l'équipe s’était inclinée face à celle de Phillips à chacune des trois dernières années, savait exactement qui était celui qui conduirait l'équipe des noirs à la victoire.

« Nous nous attendions à une bonne prestation, mais je pense que notre joueur par excellence aujourd'hui est Spezza, sans aucun doute », a déclaré Alfredsson par la suite. « Il s’est surpassé à quelques reprises. »

Bien que Spezza a plaisanté en disant : « J'ai senti la pression d'être le numéro un, donc je devais m'assurer d’offrir un bon spectacle », a-t-il dit au sujet de l’épreuve du tir le plus puissant, qui fut un peu une surprise pour lui. Le champion en titre Matt Carkner, des rouges, a été éliminé dans la ronde préliminaire et la confrontation opposait Spezza et Colin Greening, qui a décoché un tir de 99,5 mi/h.

Le deuxième meilleur lancer a été décoché par le défenseur recrue Jared Cowen, des noirs (102 mi/h), mais seul le meilleur tireur de chaque équipe a eu droit à un tour de chant en finale.

« J’ai cru que Carks aurait pu me battre, a admis Spezza. Je savais que je pourrais obtenir plus de 100 mi/h, je ne savais pas à quelle vitesse mon lancer aurait pu atteindre. Je m’inquiétais à propos de Carks et Jared. Ce dernier a une longue portée et il tire fort, aussi. »

Spezza a frôlé le record de tous les temps au concours Les habiletés des Sénateurs, qui est de 105 mi/h, toujours détenus par Mike Fisher.

« Ma première tentative remontre à l'année dernière et j’ai atteint près de 100 mi/h ou même plus, a-t-il dit. J'ai su que je peux lancer la rondelle avec puissance et je travaille sur mon lancer. Je n'ai jamais su quelle vitesse que mon lancer pouvait atteindre. »

La vitesse, cependant, était peu nécessaire dans l’épreuve du tir de précision, où Spezza a patiemment joué à la perfection en étant le seul à obtenir une fiche de 4 en 4 sur les cibles.

Sous le regard des rouges, Jason Spezza, des noirs, a décoché un boulet de 103,8 mi/h pour remporter l'épreuve du tir le plus puissant Home Hardware au concours Les habiletés des Sénateurs, présenté par Metro (André Ringuette/Freestyle Photography/OSHC).
« Le tir de précision peut être embêtant, a-t-il dit. Si vous parvenez à obtenir un rythme, les choses iront bien. C'est pourquoi j'ai pris mon temps sur le premier tir. Si vous vous précipitez ... au fil des années, vous perdez du rythme. On peut connaitre les meilleures performances, mais aussi les pires. »

Greening, la surprise du concours Les habiletés des Sénateurs l'an dernier, n’est pas rentré chez lui les mains vides, cette fois. L’attaquant de deuxième année a fracassé son propre record lors de l’épreuve du patineur le plus rapide Recharge with Milk, en effectuant un tour complet de la patinoire de la Place Banque Scotia en 13,434 secondes. Erik Karlsson, des noirs, fut le deuxième meilleur avec un chrono de 13,688.

« Je n'étais pas sûr que j'allais battre (ma marque de l'an dernier), a déclaré Greening. Je crois que j’ai effectué une très belle course l'année dernière, mais je sens que je suis un bon patineur et c'est l’une des mes forces. Obtenir un chrono de 13,4 est un peu surprenant. »

Parmi les autres gagnants individuels de la journée, notons Milan Michalek au relais du contrôle la rondelle Ottawa Citizen et Erik Condra au Tirs de barrage Metro, pour sceller le triomphe de leur formation des noirs. Mais les grands gagnants étaient tous les amateurs, jeunes et moins jeunes, qui ont vécu une belle journée, ainsi que la Fondation des Sénateurs et le Fonds objectifs et rêves de l'AJLNH, qui se partageront 75 000 $ pour aider à la construction de patinoires extérieures dans la communauté.

« C’est plaisant d’avoir les enfants ici », a déclaré Alfredsson, l'un des nombreux joueurs des Sénateurs qui ont amené leurs familles à l'événement. « Ils apportent beaucoup d'énergie à la patinoire. Et nous avons fait la démonstration de quelques habiletés dont nous n’avons pas l’occasion de faire lors des matchs. »

Spezza a ajouté : « C'est un grand jour pour les familles et les enfants et les gars veulent amener leur famille à la patinoire, ce qui est assez rare. Habituellement, ce sont les choses sérieuses ici la plupart du temps, donc c'est agréable d'avoir tout le monde en interaction. »

Pour Phillips et les rouges, c’est la fin d'une séquence de trois ans de victoires.

« Toute bonne chose a une fin, je suppose », a-t-il dit par la suite.

Alfredsson, de son côté, a louangé son équipe qui est parvenue à gagner.

« Nous avons connu quelques années difficiles, donc voilà un petit velour, a-t-il dit. "Nous avons eu un départ difficile, mais nous nous sommes parvenus à l’emporter. Le relais à la fin et la fusillade ont fait la différence. »

 Phillips n'a pas participé à la compétition en raison d'une blessure à la partie supérieure du corps, qu’il a subi en fin de semaine dernière contre les Hurricanes de la Caroline. Mais le vétéran défenseur, qui a seulement raté deux matchs au cours des cinq dernières saisons, espère être de retour vendredi, alors que les Flames de Calgary seront à la Place Banque Scotia (19 h 30, TVA Sports, Sportsnet East, CKOI 104,7 FM).

« Je vais prendre part à l’entraînement de demain et je vais voir comment les choses se passeront. »


En voir plus